AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Dim 24 Avr - 21:39
Kôga Oboro


Journée porte ouvertes.


Spoiler:
 

« PFIOUUUUUUU ! Je n'ai vraiment pas envie d’y aller ! Jouer à la barbie faite de porcelaine, quelle farce ! »
« Oboro sama, ne dîtes pas ça ! Grâce à cette mission, vous allez vous faire remarquer par le Kazekage et vos parents seront fiers de vous ! »
« Fiers ? Dois-je te rappeler que je suis aveugle ? Quand bien même ils le seraient, comment pourrais-je être certaine qu’ils le soient réellement hein ? Et encore, c’est dans l’hypothèse qu’ils le soient ! »

La petite « princesse » profitait que le chef de sa garde, soit partit envoyer un message à ses parents, pour parler sans détours avec son gardien Ryôga. Faire une telle scène pour si peu ? Entrer dans les bonnes grâces du chef de ce village était, ce qu’on lui avait ordonné d’accomplir. En quoi, ces missions stupides de bas-rangs, la feraient entrer dans les petits papiers de ce jeunot hein ? D’accord, il était un héros pour le monde des shinobis, mais cela ne signifiait pas qu’elle devait l’admirer à son tour ! Ryoga s’occupait de sa coiffure qui était, un énorme chignon au-dessus de la tête et, de son obi qui avait la charge de maintenir son vêtement en place. Aujourd’hui, elle porterait un kimono traditionnel afin de charmer les « pions » de cette mascarade ambulante. On l’oblige même à prendre un éventail afin de mettre en avant ses « bonnes manières ». Le nom des Kôga était en jeu. La belle affaire ~ Bornée ? Elle l’est. Son gardien soupira devant l’entêtement de la jeune kunoichi à qui, il avait juré fidélité. Il était la personne qui connaissait le mieux cette dernière, cependant, il y avait certaines choses, la concernant dont il ignorait tout. Il ignorait si, Oboro suivrait les ordres que son père lui a donné ou alors, qu’elle trahirait le clan. Si tel était le cas, Gennosuke et lui, avaient ordre de la faire disparaitre. Il ne désirait pas en arriver là, c’était la première fois qu’on lui intimait de trahir la confiance de la jeune héritière en n’hésitant pas à l’empaler.

La disparition de la poupée de chiffon, était l’option B de leur plan. Peut-être, était-il encore naïf malgré son âge, pourtant, il espérait qu’elle prenne la décision qui ne les obligerait pas à se dissocier de la pire des façons.

« Oboro sama, vous n’avez pas oublié votre mission première n’est-ce pas ? Je suis certain, qu’ils vous regarderont d’un nouvel œil. Déjà, pour la mission d’aujourd’hui, Gennosuke san va être surpris. Toutefois, n’en faites pas trop quand même. »
« Je ne me rappelle pas avoir, ne serait-ce qu’une fois révélé toutes mes cartes devant un membre du clan. Je sais où est ma place alors, pas besoin que tu me le rappelles ! Je suis la poupée de porcelaine du clan ! Celle, qu’on montre quand ça nous chante, mais, dont le seul droit est de se taire et blablabla ! Si tu as terminé de me coiffer les cheveux, tu peux sortir, car je n’entends plus rien. »
« Oboro sama vous.. »
« LALALALALALALALALALALALA ~ »

Les jambes croisées, ses deux mains couvrant ses oreilles, elle continuait son « mantra de lalala ». Elle s’était mise en mode : je n’entends rien. Cela continua une bonne demi-heure. Ryoga décida d’abandonner. Il était conscient qu’il n’obtiendrait rien du « jouet » Kôga. Pas, quand elle se mettait dans cet « état-là ». L’homme, présenta ses excuses dans le doute d’avoir blessé les sentiments de celle qu’il doit protéger « pour le moment ». S’il avait l’espoir de recevoir une réponse, c’est ce moment que choisit le membre du trio, le plus ancien, pour revenir. Il leur dit que c’était bon, la lettre était envoyée cependant, il reprocha à Ryoga pour ne pas avoir ajusté comme il fallait le kimono vert d’eau avec des motifs de fleurs de cerisier. Oboro s’était transformée en marionnette. Seul le marionnettiste mène la danse et elle, elle suit tout simplement. Déjà, afin d’être présentable, elle se devait de porter au moins des ballerines. Perdre le contact avec la terre, c’était lui faire perdre ses jambes au sens littéral. Au fond, c'était probablement le but recherché par les deux plus "âgés".

Désormais, elle pouvait aller nulle part. Suivre seulement leurs voix respectives qui, étaient égales à « ordres ». Son libre-arbitre ? Elle venait de le perdre comme à chaque fois quand, elle est entourée d’un membre de son propre clan. Ironique de savoir que ceux qui lui causaient le plus de tort, n’était rien d’autre que les « siens ». Silencieuse, elle fut, et suivit les deux hommes qui assuraient ses arrières. Tout était factice dans le tableau. Oboro était au courant que sa « vie » ne tenait qu’à un fil. Pour sa propre sécurité, elle n’avait jamais été véritablement sincère sur ses compétences avec Ryoga. Non pas, parce qu’elle doutait de lui. Cependant, ils n’étaient pas « amis » et, cela restait encore être, un homme sous les ordres de ses parents avant les siens.

Le trio finit par arriver devant l’Académie Ninja après 20 minutes de marche. Pas besoin qu’on l’en informe. Son ouïe et son odorat s’en occupaient parfaitement. Les voix des enfants, accompagnés sûrement de leurs parents, étaient audibles. Ses deux « anges de la mort » l’emmenèrent vers un enseignant de l’école. Il faut rappeler, que la demoiselle, n’y a jamais étudié. Cet établissement, elle l’a découvert seule grâce à sa nouvelle connaissance et, parce qu’elle a eu l’occasion et l’autorisation pour l’évènement d’aujourd’hui, de s’y rendre après les cours.

Il fallait donner une bonne image. Le regard mort vers le sol, elle portait son masque de « Poker Face ». Celui, qu’elle doit toujours porter quand, elle se retrouve accompagnée. « Morte » extérieurement parlante, elle fut attirée par des voix.

« Papa, maman, cette fille a des yeux bizarres ! »
« Chuut ! Cette fille est juste aveugle. »

« Pauvre gamine » fut utilisé dans la suite de leur conversation. Ses deux mains jointes posées sur le pan avant de son kimono, petite marionnette se sentait « démunie ». Vivement, qu’elle se débarrasse de ces socques qui lui dérober tous mouvement de « liberté ». Soudainement, elle sentit la main « chaude » de Ryoga pour la guider dans la salle où se déroulerait la démonstration. Sur le chemin, Oboro se demanda si « lui » aussi serait présent. Oboro souhaitait le revoir et, préférait faire équipe avec sa personne, que plutôt un parfait inconnu. Les chuchotements sur son passage commencèrent à brûler ses oreilles ! Pas besoin de voir, pour sentir qu’ils la regardaient à l'image d'une « bête de foire ». N’ont-il jamais vu un aveugle ? Le doute était permis, vu la façon qu'ils avaient de la défigurer des pieds à la tête. Tout d’un coup, le « bruit » de leurs voix s’arrêta. Probablement, à cause des regards glacials de ses deux « shinigamis ».

Ils passèrent un couloir, du moins, c’est ce qu’elle supposait. Le bruit d’une porte qui s’ouvre, elle entend, elle s’y engouffre à la suite des personnes devant elle. De là, tous mouvements se stoppent et, elle fit un effort d’écouter cet enseignant.

« Je vous remercie de votre assistance pour cette journée porte ouverte. Mlle Kôga, je vous présente l’autre élève qui fera équipe à vos côtés. Haki Takumi, un genin tout comme vous Kôga san. Takumi, voici ta partenaire d’aujourd’hui, Oboro Kôga d’un célèbre clan de ninjas/guerriers du pays du Sable.. »

D’autres paroles coulèrent de la bouche de ce shinobi, mais elle ne les écoutait plus. « Il » était présent avec M. Louis. Sentant les regards de ces « deux chiens de garde » sur sa silhouette, princesse, qu’elle est aujourd’hui, à ce moment, décida de faire le premier pas. C’était un signal. Celui où, on l’autorisait à parler. Oboro avait résisté à relever ses prunelles vitreuses à l’entente de l’identité de celui avec qui, elle allait partager la réussite de la mission. Toutefois, maintenant, elle le fit brièvement avant de s’incliner doucement pour prendre un ton à peine plus haut qu’un chuchotement. La docilité était de vigueur. Rien avoir avec leur rencontre précédente. :

« Enchantée de vous rencontrer Takumi san. N’écoutez pas, Chiaki Senseï. Mon clan est peut-être grand, mais je suis loin d’être de leur niveau. J’espère que nous pourrons travailler de concert. »

Oboro, feignait l’innocence à l’état « pur ». Le petit fille « modèle » et « soumise ». De plus, elle venait de prétendre par sa « présentation » préfabriquée, qu’ils ne s’étaient jamais rencontrée jusqu’à maintenant. C’était mieux ainsi. Elle priait intérieurement que Takumi joue le « jeu », qu’il n’essaie pas de comprendre son changement radical.

Quelques instants plus tard, après leur avoir expliqué ce qu’ils devaient faire. Ils finirent par être tous seuls. Le temps de leur laisser un peu de temps pour qu’ils se mettent d’accord sur le choix à prendre pour la démonstration. Un temps de préparation en somme. Oboro, s’inclina devant eux pour les saluer. Gennosuke l’informa qu’ils seraient à l’extérieur ce à quoi, elle acquiesça lentement. Un « bonne chance » glissa des lèvres de son gardien personnel. Elle lui répondit par un merci timide. Son visage de poupée, offrit un sourire gêné et secoua doucement sa main gauche de droite à gauche en guise d’ « au revoir ».

La porte claque, les pas s’éloignent. Elle continue de secouer, jusqu’à ce qu’elle n’entende plus rien et son sourire s’éclipsa. Sans plus attendre, elle se laissa tomber au sol dans un "BAM" afin d’ôter ses horribles souliers un par un ! Quand ce fut fait, elle les jeta au loin.. Ses deux mains plaquées au sol pour la soutenir, sa jambe gauche fléchie, la seconde tendue et relevée avec les orteils écartés.

« Ah ! Il n’y a pas à dire !! On est bien mieux sans chaussures ! Sérieux, je me demande comment vous arrivez vous tous, à marcher avec ces « atrocités ». J’ai l’impression de revivre !!! Au fait, pas un mot sur ce que tu vois ! Surtout pas à ces deux chiens de gardes envoyés par ma famille ! Capiche vous deux ? »

Elle, s’était tournée vers M. Louis et le genin. La demoiselle croyait à l’histoire de Takumi alors, elle venait de l’ajouter dans l’équation ! Elle s’était faite, un tantinet, menaçant afin que ce qui se passe entre-eux, personne, vraiment personne n’en vienne à le découvrir,. Il s'agissait là, d'une question de vie ou de mort.
© TITANIA
Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
8/500  (8/500)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Mar 26 Avr - 18:52
Haki Takumi
Il ne me fallut pas grand temps avant de comprendre que les gens qui la surveillait était des paniers percé. Si cela n'aurait pas été le cas, la jeune femme se serait sans le moindre doute comporté comme lors de notre rencontre. Je voyais bien que soudainement la femme se retrouvait à agir différemment alors je compris immédiatement que Oboro ne pouvait se permettre d'être elle même en publique. Je mis ma tête sur le côté sans la quitté du regard. Oboro était si belle... elle représentait ce que j'aurais voulu être. Une poupée dotée d'une volonté propre. Alors que j'avais mis ma tête sur le côté, Mr.Louis m'avait naturellement imité et nous émettions tout deux des bruits qui faisait frissonner. Moi avec le craquement de mon cou et lui avec le craquement de ses articulations artificielles.

- Enchanté aussi de vous rencontrez Oboro-san. Sachez que même si vous n'avez pas le niveau des autres membres de votre clan, vous n'êtes qu'une enfant après tout. Enfin je veux dire... je ne connais pas votre âge mais ça se voit. dès que les deux gardes qui la surveillait la quittèrent des yeux, elle retira ses chaussures afin de se sentir mieux. Oboro était élégamment vêtue à ce moment. Je la regardais toujours avec un certain intérêt. Cet intérêt n'était certes pas sexuel puisqu'elle devait n'avoir pas plus de 13 ans mais plutôt un intérêt vis à vis le fait qu'elle se comportait différemment de la plupart des femmes. J'appréciais de la voir si jeune et pourtant avec un tel caractère.

- Je n'ai pas d'intérêt à parler d'une chose aussi banal et tu sais bien que Mr.Louis ne parle pas en publique... Ne t'en fait pas. De tout façon nous sommes les fous du village moi et Mr.Louis alors qui prêterait attention à notre présence ou à ce que l'on dit. J'aime le petit charme qui s'ajoute lorsque tu es pieds nu. J'ignore comment tu fais mais j'apprécie. Je sais que nous sommes ici pour une journée porte ouverte mais... ne crois-tu pas qu'ils auraient du présenter leurs fiertés plutôt que toi qui est totalement nouvelle et moi donc le talent n'est plus à prouver mais dont personne ne veux m'approuver le grade de chuunin.
Messages : 135
Date d'inscription : 16/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
10/300  (10/300)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Jeu 28 Avr - 0:48
Kôga Oboro


Journée porte ouvertes.


Spoiler:
 

Un soupir retenu de soulagement, lui gratta l’œsophage. Takumi jouait le jeu. Sa couverture était sauve, pour le moment. Être sur ses gardes h24, est une contrainte avec laquelle, elle doit faire face tous les jours que l'orateur fait. Qu’importe la difficulté du jeu, elle était consciente des règles depuis la première fois qu’elle a croisé « sa » route. Les présentations factices terminées, ils finirent par se retrouver rien que tous les deux cloîtré dans cette salle, le temps de se mettre d’accord sur les préparatifs. Cependant, Porcelaine, redevint Chiffon dès qu’elle ôta ses pantoufles en soie à la semelle plastifiée. Assise sur le sol, ses talons épousant la terre, elle venait de retrouver sa liberté qu’on lui avait ôtée momentanément. N’ayant pas sa langue dans sa poche, elle préféra « avertir » ses deux nouveaux amis qu’ils n’avaient pas intérêt de cafter ce changement soudain. Ses mouvements se figèrent et sa tête, se tourna en direction du jeune homme pas comme les autres. La marionnette humaine se serait-elle prise d’affection pour le marionnettiste ? Peut-être. Alors, elle possédait un charme ? La signification, elle ne la comprenait pas du tout pourtant, ses pommettes s'empourprèrent légèrement. Les humains étaient vraiment des êtres « bizarres ». Elle-même, était faite de chair, d’os et de sang toutefois, son statut l’amenait à penser différemment sur son compte. Quant à la question du plus âgé, elle lui révéla une expression de « poker face » tout en haussant des épaules :

« Au contraire, je trouve que c’est bien joué de leur part ! Les deux « handicapés » physiques et moraux qui savent faire quelque chose ! N’est-ce pas là, la preuve que cette académie est Géniale avec un grand G ? Si, même un shinobi aveugle arrive à se déplacer et faire quelques tours de « passe-passe », alors que penses-tu que les parents vont croire sur ce que cette académie peut offrir à leurs progénitures qui ne souffrent d’aucun handicap ? Que je sois de Suna ou non, personne ne va chercher la petite bête ! L’important est de leur faire croire que, ce que je sais, je l’ai appris ici ! Tu sais, les humains sont très faciles à duper ! »

La langue, un peu trop pendue cette poupée de chiffon ? Son ton était assurément sarcastique, et ce, du début jusqu’à la fin. En tant que jouet de sa tribu, elle incarnerait le rôle qu’ils désirent tous. Contrairement, à ses « amis » ici présents, des enjeux de hautes importances se jouaient. Elle n’avait pas le droit d’échouer. Se relevant lentement, elle se tourna afin de lui faire face de toute sa stature. Malgré le fait, qu’il la surplombait assurément de deux, peut-être trois têtes. La taille, est en soit un avantage comme les muscles grossissant le profil et pourtant, ce n’était pas ça qui la ferait flancher. Comme la montagne, jamais elle ne se courbera pour quelqu’un. Sur le paraître, oui. Dans son cœur, seule une personne y avait eu droit. Cet « homme » qui lui a tout appris. Oboro, tourna ses billes vitreuses dans la direction de la porte et continua sur sa lancée :

« Nous, ne pouvons pas éternellement rester là. As-tu, une idée de comment votre duo va montrer vos capacités ? Pour ma part, je pensais à un duel, mais, pourquoi ne pas amuser les enfants en même temps sans vouloir chercher à se faire mal ? Par exemple, comme le lanceur de couteau qui lance ses armes sur son assistante ? Nous pourrions aussi nous permuter avec M. Louis. Tu me mets un drap sur moi et, j’échange nos places ? Après, tu pourrais essayer de prendre mon apparence et moi, je prendrais celle d’une poupée et, tu te fais passer pour moi, demandant à l’audience où toi, tu es passé ? »

Nul besoin de révéler des techniques « puissantes ». Ils devaient faire une manifestation, pas une compétition ou un combat à mort à l'image de ceux des gladiateurs. La paix, s’était installée dans leur monde que depuis une année. Beaucoup, devaient encore être marqués par cet évènement qui a laissé des cicatrices plus ou moins fortes. La jeune fille, pensait aux traumatismes causés par les pertes des proches de leur public d’aujourd’hui. Ils étaient « infirmes » tous les deux, à leur façon. Ils allaient leur montrer de quoi, ils étaient faits, ce qu’ils pouvaient faire sans user de violence. Le lancer d’armes était dangereux. D’un certain point de vue, démontrer qu’on est capable de viser à une distance éloignée sans toucher la cible n’était pas si éloigné du lancer de kunai ou de shuriken habituel. Changer d’apparence non plus, c’était souvent le sujet de l’examen final de l’académie. Le plus important était de charmer aujourd’hui. Pour ce faire, à leur façon, ils devaient forcer le contact. Tromper les clients pour leur montrer qu’ils doivent laisser leurs enfants étudiaient en ces lieux. De plus, elle était elle-même limitée dans ses techniques. Gennosuke, ne dois en aucun cas, être au courant de son potentiel. Oboro se rapprocha de Takumi et s’aventura à lui asséner un léger coup de poing sur sa poitrine !

« Le clou du spectacle, ce sera M. Louis et toi ! Les enfants aiment les marionnettes. Je suis certaine qu’ils vont vous adorer. Toi plus que quiconque, tu représentes ce village, ce pays ! Suna est connu pour ses marionnettes combattantes. Alors à vous deux, de les émerveiller ! »

Oboro, ne lui laissait guère le choix ! Elle était peut-être la cadette pourtant, elle se devait de tenir les rennes. La figurine essayait de lui donner une chance de faire taire les mauvaises langues à son sujet. D’ailleurs, avant qu’il n’essaie de la pousser à son tour, elle prit les devants.

« Je t’arrête de suite. Même si, mes compétences ne sont pas fortes, j’ai mes propres raisons qui me poussent à garder mes as dans la poche ! »
© TITANIA

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
8/500  (8/500)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Mar 3 Mai - 15:11
Haki Takumi
Lorsque je la vie s'empourprer, je savourai ce que je venais d'accomplir involontairement. Je n'avais pas la prétention de penser que je pourrais recommencer un tel exploit n'importe quand alors je ne la quittai pas des yeux tant qu'elle ne dérougissait pas. Puis, lorsqu'elle se mit à m'expliquer ce qu'elle pensait de l'académie, je me devais bien d'admettre que si l'académie avait vraiment voulu faire cela, c'était bien joué. Je ne croyais cependant pas que c'était le message que l'académie voulait envoyer. Je croyais plutôt que le message à envoyer était quelques choses du genre " tous et chacun ont leur place à l'académie, qu'ils soient petits ou grands voyant ou non,etc"

- Je sais très bien que les humains sont faciles à duper après tout la plupart de mon art repose sur cela n'es-ce pas ? Répendre le doute dans l'esprit des gens afin de savoir où est le pantin et où est le marionnettiste... savoir qui contrôle qui. C'est bel et bien le but du Kugutsu, l'unité spécial Kugutsu tente de rendre ses membres aussi discipliné et obéissant que des pantins après tout. Le danger avec notre art restera toujours l'esprit humain. Comme nous créons nos propre technique, il est impossible de réellement savoir ce que le marionnettiste en face de soit fait. À ce qu'il parait, il y a quelques années, un marionnettiste a pousser la folie de son génie jusqu'à faire de lui même une marionnette mais sans fils. Rien que l'idée semble magique. Ça serait son corps, la 4ième marionnette de Kankuro.

Lorsqu'elle me demanda ce que je pouvais bien faire pour impressionner les enfants et parents, je réfléchis un instant.

- Je pourrais transformer mon pantin, le faire passer de mode "grosse peluche" à " j'ai des griffes, je balance des senbon et j'ai une prison dans le ventre". À Suna, l'art du Kugutsu n'est plus vraiment à faire... ça sera dur d'impressionner les gens. Sinon pour les enfant je pourrais leur faire des câlins avec mon pantin en signe d’au-revoir ?
Messages : 135
Date d'inscription : 16/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
10/300  (10/300)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Lun 16 Mai - 22:14
Akinari Miku

_________________
" L'arme des humiliés : la vengeance. "



- Thème de Miku -
Messages : 109
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 25
Localisation : Archipel du Loup

EXPÉRIENCE
XP:
127/750  (127/750)
Kiri no Nukenin ⎜ 抜け忍
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Mer 18 Mai - 10:19
Haki Takumi
J'hésitais à ce que pourrait être ma présentation de cet art auprès du grand public jusqu'à ce que deux enfants de sexe opposé arrivèrent chacun tenant la main de leur parent. Il me paru logique de penser qu'ils étaient frère et soeur. Étant de bas âge, ils furent tout de suite attirés par ma peluche géante. Je la fit s'agiter et ils s'émerveillèrent. Mr Louis leurs firent des câlins ainsi qu'aux parents.

- Papa ! Maman ! Je peux faire ça plus tard ? Ça semble intéressant et en plus vous voulez qu'on soit shinobi plus tard moi et Ariel.

Les deux enfants semblaient captivés par mon art. Leur père, tant qu'à lui semblait presque se bomber le torse à l'idée qu'un jour l'un de ses deux enfants puisse faire partie de l'escouades des marionnettistes.

- Seul le temps nous diras si vous êtes prêt à y mettre les efforts mes enfants mais si c'est le cas je vous y encourage.

puis la mère qui semblait se ronger les ongles rien qu'à l'idée que les deux enfants deviennent des shinobi parla au père. Cette mère était beaucoup trop inquiète. Ils discutèrent avant que le père viennent vers moi. Il ne semblait pas se diriger vers moi par l'oppression d'une épouse trop inquiète mais il semblait plutôt songeur dans le regard.

- Dite moi cher marionnettiste, es-ce que votre art est dur d'apprentissage ? Je me questionne pour mes enfants. Ils semblent tous deux désirer cette voie et je ne m'y connais que trop peu. J'ai été à l'académie dans mon jeune temps mais être shinobi n'était malheureusement pas ma vocation. Ce que je me demande plus particulièrement est : Quels sont les pré-requis pour être accepté en tant que Marionnettiste.

Je le regardai d'un air étonné. Mon père m'avait enseigné cet art par envie de me légué un héritage. Il m'avait enseigné cela par soucie de mon futur et nous avions construit Mr.Louis pour ma sécurité au cours de mon long périple. Jamais je ne m'étais imaginé qu'un parent puisse souhaité à ce point le bonheur de son fils et de sa fille. Mon père m'avait enseigné cet art plus par nécessité que par attention. Une fois le choc passé, je lui répondis avec un sourire.

- Bien, votre enfant doit allé à l'académie et avoir de bonne note dans les matières de bases c'est à dire tout ce qui est par écrit. Ensuite, il doit se débrouiller bien avec les techniques de ninjutsu mais le plus important reste qu'il ne présente pas trop de difficulté en fuinjutsu car nous utilisons des parchemins pour y sceller nos pantins. Si ceux-ci veulent vraiment devenir marionnettiste, insisté sur l'importance qu'ils fassent des efforts car le kugutsu est un art enseigné de père en fils la plupart du temps et rare sont ceux qui sont accepté sans cela ou sans faire parti d'une famille importante de Suna comme Kankuro.

Je voyais bien qu'il s'agissait d'une famille modeste et que ceux-ci souhaitait que leurs enfants deviennent des shinobi uniquement pour qu'ils aient une vie plus "agréable" qu'eux. Il faut dire que rare était les familles riches qui venaient à ce genre d’événements. Pour les riches, être shinobi était certains et transmit de père en fils (ou mère en fille). Si le parent ne maitrisait pas l'art qui convenait le plus à l'enfant, un prof privé était engagé en plus de l'académie. Ce genre de journée, était plutôt une séance d'orientation pour les jeunes et une journée d'information pour les parents. Être shinobi ne s'arrêtait pas à être la fierté d'un village, c'était du travail et des sacrifices aussi.

Lorsque Oboro se place dos à un mur, elle tendit les bras et les jambes afin que je balance des senbons avec Mr.Louis et je découpa sa forme sur le mur et le petit garçon applaudit tout excité comme si cela était aussi inoffensif qu'un tour de magie. La mère tant qu'à elle, eu peur pour Oboro et s'imagina tout de suite que ses enfants était à la place d'oboro. Après tout ses enfants avaient pratiquement le même âge. Elle était stressé mais pas hystérique. Simplement inquiète comme toute bonne mère l'aurait été.
Messages : 135
Date d'inscription : 16/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
10/300  (10/300)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Mer 18 Mai - 10:40
Haki Takumi
Le père pour rassurer sa femme, me demanda d'en faire de même avec lui. Je ne pu qu'être content. Je fis ce qui se devait et il rigola en prenant soin de me félicité pour ensuite rassurer sa femme en disant "tu vois bien qu'il n'y avait aucun danger pour cette gamine ! Une fois encore tu t'inquiète pour rien. S'il y avait eu le moindre risque, ces shinobi n'auraient pas été invité à représenter l'académie".

La petite tant qu'à elle semblait plus émerveillé par le fait que j'avais une peluche géante que par le fait qu'elle pouvait servir à combattre. D'ailleurs une fois le câlin terminé et dès que je parlai avec son père, elle se dirigea vers Oboro pour lui poser des questions d'ordre général du genre " C'est comment l'académie" ou encore le fameux "Ça fait quoi d'être une fille à l'académie de Suna", etc. En voyant cela, je vis bien qu'elle ne serait jamais faite pour être marionnettiste alors je m'adressai au père.

- Votre fille a peut-être un grand destin de shinobi je l'ignore et seul le temps nous le dira mais chose certaines c'est qu'elle ne semble pas faite pour être marionnettiste. Le seul attrait que j'avais pour elle était que ma peluche était mignonne. Les gens fait pour être marionnettiste s'intéresse un peu plus aux détails ou au moins au fait que ce pantin me sert d'arme et non de peluche géante.

Son père me regarda avec un air triste comme si je venais de lui dire que sa fille allait finir itinérante ou un truc du genre. Simplement, il fallait affronter la vérité : cette gamine avait l'âge d'oboro et semblait avoir comme seul intérêt que le social et non le combat. Peut-être que l'académie allait lui offrir une discipline de vie mais, je la voyais plutôt devenir ninja médecin que chef de l'escouade des marionnettiste disons le.

- Envisager le fait qu'elle devienne ninja-médecin ou alors oublier l'idée qu'elle sorte de l'académie avec des mentions. Cette gamine ne présente aucune envie de se battre et elle ne m'a même pas dit bonjours ou au revoir. Oboro sort tout juste de l'académie et elles ont à peu près le même âge alors je ne crois pas que ça soit une question d'âge. Ninja-Médecin reste malgré tout un titre honorifique alors ne soyez pas déçu si elle ne devient pas Marionnettiste. Ce n'est simplement pas son truc.
Messages : 135
Date d'inscription : 16/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
10/300  (10/300)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Mer 18 Mai - 11:08
Haki Takumi
Je fis une démonstration rapide de mes techniques et Oboro des techniques de bases et une fois que cela fut fini, la journée était presque terminé. Ces gens étaient vraiment attachant et j'étais curieux de savoir ce qu'allait bien pouvoir devenir ce gamin et cette gamine. Ils semblaient tout deux présenter des capacités à le devenir même si l'un d'entre eux semblait tout à fait désintéressé à la fois par cette journée et donc par nous. Elle avait surement vue en Oboro une copine potentiel. Les questions qu'elle posait à Oboro semblait néanmoins démontrer une marque d'intérêt.

Lorsque cette journée fût fini, les sensei nous firent signe à moi et Oboro de nous en aller. Ils précisèrent que nous avions était des gens exemplaire et que certains élève plus âgé ou gradé que nous avaient démontré moins de respect ou d'intérêt pour les visiteurs ce qui était honnêtement navrant selon lui. Oboro partit bientôt avec ses gardes du corps et pour ma part j'aidai les sensei à défaire toute les scènes et les trucs organisés : ranger les chaises etc. Certes, je n'étais pas forcé mais ça m'intéressait de pouvoir aider. Je ne faisais pas cela pour la popularité ou quoi que ce soit.

À la sortie de l'académie, le jeune garçon et son père m'attendait dehors et celui-ci me fixait du regard alors je m'approchai.

- Plus tard, je veux être comme toi ! Je vais tout faire pour le devenir et papa a même dit qu'il m'aiderait de son mieux en cas de besoin.

Cette scène m'allait droit au coeur et j'étais touché de voir un enfant aussi émerveillé par Mr.Louis et moi que je l'avais été par mon père et ses marionnettes. Je lui souris et sortit de ma poche un petit pantin minuscule. Le genre de pantin qui m'avait servit à apprendre le maniement des pantins.

- Lorsque tu apprendras la technique des fils, pratique toi sur ce petit pantin, c'est mon père qui me l'avait donné afin que je me pratique mais maintenant je crois que c'est toi qui en aura le plus besoin.

Le garçon s'émerveilla devant cette vieille marionnette et le serra contre lui sans dire un mot. Il ne me remercia pas mais ses gestes le firent à sa place et cela me convenait amplement. Je rentrai par la suite à la maison.
Messages : 135
Date d'inscription : 16/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
10/300  (10/300)
Suna no Genin ⎜ 砂隠れの里
MessageSujet: Re: [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku] Aujourd'hui à 20:50
Contenu sponsorisé
[Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» [Mission C duo]Journée portes ouvertes [Taku]
» portes ouvertes de Carpiagne
» Journées Portes-Ouvertes du Cubzaguais
» Event N°2 • Journée portes ouvertes à l'université

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du vent :: Village Caché du Sable :: Académie du Sable-
Sauter vers: