Seiki.
Event en cours.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.



Le Deal du moment : -27%
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 ...
Voir le deal
110 €

Sarutobi Keinojō
Sarutobi Keinojō
Statut : Genin • C
Expérience : 5

Feuille de personnage
Inventaire: Parchemin & Shuriken.

Sujet : — Le Tombeau de l'impératrice | Rang D

rédigé le le Mar 10 Mar - 18:04


Le Tombeau de l'impératrice

Mission | Rang D

Le soleil venait à peine de se lever et pourtant, tu étais debout depuis un peu moins d'une heure. La nuit avait été courte comme à son habitude, mais tu étais trop fatigué pour pouvoir te plaindre. Arpentant les rues de la capitale, tu te devais de remplir une tâche de la plus haute importance. Visiblement seul sur le coup, cela ne t'affectais pas tant que ça, même si pour cette mission, travailler en équipe aurait été plus simple et surtout plus rapide. Qu'importe, tu n'avais pas le temps de penser à tout cela, un travail se devait d'être accompli et il était hors de question pour toi d'échouer. L'échec ne cessait de t'effrayer et c'est pour cette raison que chaque jour, tu donnais le maximum de toi-même, afin de ne pas connaître ce sentiment.

Le vent caressait doucement ton visage, te décoiffant même au passage. En marchant, tu observais d'un œil curieux, tout ce qui se passait autour de toi et remarquais que la capitale prenait peu à peu vie. Malgré cette méfiance qui t'entourait à cause de ton manque de confiance en toi, voir de la vie au sein même de Tsuri te rassurais et t'apportais même, un certain bonheur. Un léger sourire se dessinait alors sur ton visage, mais malgré cela, tu ne tardais pas à redevenir sérieux et à essayer de ne plus te disperser. Après tout, la tâche confiée n'avait rien de banale et il fallait donc être concentré pour pouvoir la réussir ou plutôt, pour ne pas échouer. Ton but principal était de trouver des archives, afin de dévoiler des indices sur la possible localisation du tombeau d' Otohime, qui n'est autre que l'ancienne impératrice. Au fond, tu ignorais les véritables intentions du seigneur du Feu, mais tu avais tout de même conscience de l'importance de cette tâche et du fait qu'échouer pourrait entraîner de lourdes conséquences pour toi et pour le clan.

Le temps était précieux et cela te poussait donc à accélérer la cadence, ainsi qu'à te rendre dans le seul lieu capable de renfermer ne serait-ce que le moindre indice : La grande bibliothèque de la capitale. Posant alors le premier pas dans l'immense bâtisse, tu te sentais encore plus petit qu'à l'accoutumé dans un tel environnement et clairement déboussolé. Tu avais conscience qu'il sera compliqué de trouver quoi que ce soit dans un endroit aussi imposant, mais qu'importe, tu étais prêt à tout pour éviter l'échec. Marchant avec inquiétude dans les nombreux couloirs de l'édifice, la tension semblait palpable alors que tu faisais de ton mieux pour réfléchir, afin de trouver un moyen d'obtenir l'indice tant convoité. La tâche s'avérait donc plus ardue qu'au départ, mais alors que tu observais tout autour de toi, une main se posa délicatement sur ton épaule. « Puis-je t'aider, jeune homme ? » La voix semblait douce, presque rassurante alors que tu te tournais doucement vers la personne en question. De l'aide ? Finalement, cette journée allait peut-être bien se dérouler. Reprenant ses esprits, essayant de ne pas faire mauvaise figure, tu respirais longuement avant de te lancer. « Votre aide ne serait pas de refus à vrai dire... Je suis à la recherche d'archives très anciennes qui pourraient avoir un rapport avec l'ancienne impératrice.Seulement, je suis sûr de me perdre dans un tel environnement et je dois bien avouer que l'importance de cette mission est cruciale. » Sans rajouter un mot de plus, tu reculais un peu, attendant une réponse de cette charmante interlocutrice, qui au final arriva très rapidement. « Et bien, c'est la première fois que quelqu'un me demande des archives aussi lointaines, mais qu'importe. Je crois avoir plusieurs écrits de cette période, mais je vous préviens... ne soyez pas déçu si vous ne trouvez pas votre bonheur, car je n'ai que très peu de matière. » La réponse de la bibliothécaire ne te surprenais pas vraiment, il était évident que la tâche n'allait pas être aussi simple et qu'il fallait être patient pour arriver à déceler le moindre indice. Cette tâche était extrêmement importante pour toi et échouer serait vraiment dramatique, tu le savais que trop bien.

Prenant place sur un des nombreux bureaux que possédait la bibliothèque, tu attendais avec impatience de pouvoir en savoir plus sur ces fameux écrits. Plutôt rapide et efficace, la demoiselle revint alors avec deux ouvrages. Un peu déçu par le manque cruel de livres, tu commençais vraiment à douter. Tu ne montrais évidemment rien à ton interlocutrice, après tout, ce n'était en aucun cas sa faute. « Merci pour votre aide. » Un remerciement simple, mais efficace. Il était temps pour le jeune Sarutobi que tu es, de te concentrer afin de pouvoir récolter le moindre indice sur l'impératrice. Ouvrant alors le premier livre, tu commençais réellement à t'inquiéter, car les pages étaient... blanches. Perdu, tu espérais sincèrement que cela ne soit pas la même chose pour le dernier écrit. Encore une fois, rien d'intéressant. Cette fois-ci, le parchemin contenait des écritures, mais c'était bien trop illisible pour pouvoir déceler la moindre chose. Le temps avait fait son travail et plus rien ne semblait pouvoir être exploité. Déçu et dans l'incompréhension totale, tu ne savais plus quoi faire, ni comment agir face à cette situation plus que compliquée. La colère montait en toi, cela ne pouvait pas se passer comme ça, tu pensais à ta famille, à ton clan tout entier et tu n'avais pas le droit à l'erreur. L'échec devait absolument être banni de ton vocabulaire et de ton être. Toutes les émotions semblaient se mélanger à l'intérieur de ton corps chétif. Tu ne voulais pas que l'on ait honte de toi, persuadé qu'en échouant, tu ne deviendrais qu'un raté, un poids mort pour le clan tout entier et pour la contrée du Feu. Une telle pensée t'horripilais, toi qui avait déjà un manque de confiance évident en ta propre personne, cette absence d'indice te plongeais dans une déception terrible. Agacé, ton bras percuta alors violemment le premier ouvrage, qui tomba sur le sol. Étrangement, suite à ce contact plutôt brutal, et instinctif, une seule feuille venait de se détacher. Intrigué par ce qui venait de se dérouler, tu décidais alors de te saisir de cette dernière. En la tournant, tu remarquais alors qu'elle était différente des autres pages pour une seule et unique raison : elle n'était pas blanche. 

(c) oxymort

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: — Le Tombeau de l'impératrice | Rang D

rédigé le le Mer 11 Mar - 11:13

    Et Kenojo n'avait pas tort. Cette page était bien la seule qui avait été épargnée par des années de censure pour essayer de faire disparaître le nom d'Otohime des mémoires. Cette feuille semblait être les bribes d'un journal qui avait appartenu à quelqu'un connaissant bien la princesse. Le jeune Sarutobi réussit à déceler les écritures suivantes :







    Aujourd’hui encore, l'impératrice a voulu se rendre dans son endroit favori : le mont Hana. L'après-midi était radieuse, les bourgeons étaient en fleurs et on avait l'impression d'être tombés au beau milieu d'un rêve. Nous avons passés la journée à pique-niquer avec les autres suivantes malgré quelques attaques intempestives d'insectes. Nous avons bien ri et malgré son rang, Otohime a rit avec nous. Notre chère impératrice ne nous regarde pas avec dédain comme le reste des nobles. Non, elle se préoccupe vraiment de nous, de notre vie. Elle dit que c'est un endroit merveilleux qui fait la jonction entre le ciel où réside les esprits de ses ancêtres et la terre, l'endroit où repose leurs enveloppes charnelles. L'impératrice est si sensible et je peux souvent voir un sourire triste sur son visage. C'est vrai que ces temps sont troublés, mais rien ne pourra lui arriver. Les gens l'aiment ! Je l'aime.



    Ces informations étaient bien maigres, mais elles restaient néanmoins précieuses. Peut-être qu'un petit groupuscule de fidèle aurait pu décider d'enterrer l'impératrice dans un endroit qu'elle aimait. Toutefois, le Mont Hana était grand et il serait inutile d'envoyer une équipe de reconnaissance sans être sûr que le tombeau s'y trouvait. Il serait judicieux de continuer à chercher les archives à la recherche d'autres indices ou de retrouver les autres pages de ce journal. Peut-être les descendantes des courtisanes de l'impératrice le détiennent encore....

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.