Seiki.
Event en cours.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.



Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99 €

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mer 19 Fév - 11:41
Quête éphémère.


Spoiler:

Vaincre le Soleil. 9hn9

Oki est un déserteur de la Contrée du Vent.
Son rang et ancien grade est à définir, en fonction de son futur assaillant.

Son but ? Arpenter le Roran, pour récupérer un vestige important au règne Sabaku et du Daimyo = un parchemin interdit du clan Shoukyaku, qui refermerait une technique capable de damner un territoire entier, en le réduisant à l'état de cendres...

Son prénom signifie "Cendres", et pourrait vous donner une idée sur le pouvoir qu'il referme...

S'il est battu, son inventaire pourra être dépouillé.

Les Dunes de Sable, ou l'éternel chemin de l'ennui selon Oki ; s'il y avait bien, à ses yeux, un véritable problème dans la contrée du vent, c'était justement ces immenses étendues désertiques. Les traverser était une tâche fastidieuse et monotone mais, malheureusement, elles constituaient l'unique point d'accès de la capitale du Roran et, en conséquence, le seul passage vers l'extérieur du pays. Inlassablement, le Soleil frappait sur ces routes; il était d'ailleurs même capable de pénétrer l'esprit des hommes bravant le désert et de les rendre fous, par le biais d'illusions remplies d'espoir. Ainsi, il n'était pas rare d'apercevoir une vaste étendue d'eau au milieu de tout ce sable, cependant, il fallait juste savoir si ces images reflétaient vraiment la réalité.

En tant que que déserteurs de cette contrée, Oki connaissait ces risques; mais, malgré l'ennui, le fait de les braver demeurait pour lui un véritable défi - qui de plus lui offrirait beaucoup, s'il parvenait à gérer correctement son plan. Il faisait donc route à travers l'interminable désert, en lutte permanente avec le soleil et ses vicieuses illusions. Cependant, aussi forte que soit sa volonté, le jeune homme restait un être humain et avait donc besoin, en l’occurrence, de se rafraîchir et de s'abreuver de temps à autre. Là débutait le combat sournois contre l'astre du jour; ce dernier pouvait aisément cerner les envies de l'être humain et tentait de le tromper, tandis que l'homme, lui, ne possédait aucun atout; son seul moyen était de résister.

Le Soleil était à son apogée lorsque le déserteur aperçut, au loin, un semblant de verdure. Avait-il échoué ? Ou bien avait-il triomphé tandis qu'une source d'eau l'attendait en guise de récompense ? Pour le savoir, il devait se rapprocher. Cependant, malgré sa proximité avec l'objectif, jamais la route ne lui avait semblé être aussi épuisante; dans ce cas, l'expression "après l'effort, le réconfort." pouvait se justifier. Après la difficile ascension d'une ultime dune, Oki pouvait être fier de se tenir devant ce qui semblait être une véritable oasis. Le sourire aux lèvres après une telle victoire, il dégainait l'épée fixée dans son dos afin de la planter solidement dans le sol; une fois cette dernière besogne accomplie, il pourrait enfin se reposer. L'arme plantée, le combattant s'avançait en direction de la source d'eau et y plongeait entièrement habillé.

Le contact de l'eau sur sa peau était le bienvenue; la route était encore longue et le combattant avait besoin de toutes ses forces pour vaincre son adversaire une fois de plus. Après quelques longues minutes passées dans la source, le Shinobi se décida à sortir de l'eau. Il prit son courage à deux mains et, d'un mouvement rapide, quitta son petit "paradis". Dès lors, sa première action consista à se saisir de son arme; il détestait se séparer d'elle et lui accordait une immense valeur; après tout, elle était son unique héritage. À présent, il se devait de repartir; il refixa lentement l'épée dans son dos encore trempé, et s'apprêta à reprendre la route. Cependant, il s'arrêta soudainement après quelques pas; quelqu'un d'autre semblait avoir triomphé de l'astre du jour... Un grand dommage pour notre déserteur qui ne souhaitait ni être vu, ni être démasqué.







Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Sam 22 Fév - 8:51
    Dans le berceau du Vent, le soleil était un fallacieux ami. Il apportait vitamines et son voile doré sur la peau, mais troublait les esprits les plus vulnérables. Mirages, insolations, vertiges, brûlures, nombreux étaient les maux que pouvaient soulever ses rayons mystiques. Sarabi s'en était accoutumée, comme tout enfant du Sable. Comme les gazelles environnantes, les reptiles aréiques et les hyènes endiablées, les habitants du Rōran s'acclimatait à la saison unique qu'était l'été. Un été sec, aride, caniculaire, qui aspirait toute forme de vie à sa surface pour recracher de la paille, des os et du sable. Mais aujourd'hui, la journée semblait s'alourdir d'un manteau ardent. Les gens rabattaient les lourds volets lilas sur leurs demeures pour s'abriter de l'astre solaire, les marchands recouvraient leurs têtes de foulards... La crinière de Sarabi, quant à elle, s'habillait d'une étoffe blanche d'où des yeux rubis perçaient le tissu.

    Elle exécutait une ronde journalière, sous le halo céleste, pour veiller au calme de la cité. C'était une habitude, même si l'escouade des marionnettistes empêchait justement des débordements intra-muraux. Sûrement son orgueil qui la poussait à se rendre utile et fondamentale pour la capitale. Son ombre rasait les murs de crépis. Tous étaient d'un beige unique, et aucune demeure n'avait le droit de troquer cette couleur pour une peinture contrastée. Rien ne s'échappait des rangs que les Sabaku s'efforçaient à maintenir en vigueur. Le vent soufflait, arrachant l'étoffe pour continuer sa route dans ses longs cheveux qui s’étendaient en une longue traînée de comète à l’arrière de son visage. La Kunoichi porta une main sur le dessus de ses prunelles ; deux iris chauds par leur couleur, mais froids par leur regard toujours aussi menaçants.

    Ses pas songeurs la menèrent au vestibule des dunes, à l'orée d'une oasis, d'où une silhouette divisait l'horizon. Comme un animal sauvage mais peu farouche, Sarabi observait avec intrigue un homme au loin qui se distinguait comme le ferait un arbre esseulé dans un désert. Elle secoua un instant sa tête, le territoire étant le théâtre des chimère et la réalité difficile à distinguer. Ses pas feutrés se rapprochant, la Chûnin crue reconnaître des traits d'un homme affiché dans le lourd livre des déserteurs... Se dissimulant un instant à l'arrière d'une butte de sable derrière laquelle se trouvait l'immensité d'un limon continu et époustouflant de beauté, son doigt arpenta l'acier d'un kunai glissé dans sa jarretière de résille.

    Cherchant à imbriquer un plan dans son esprit, elle s'apprêtait à bondir tel un fauve avant qu'une deuxième silhouette se dessine. Sarabi se tapit à nouveau, concentrant son énergie spirituelle pour ne pas qu'elle lui fasse défaut et qu'elle s'anime telle une flèche publicitaire pointant sa cachette.

    - Kuso...
Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Sam 22 Fév - 11:40
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Dès l'aurore, l'astre solaire étouffait ses apôtres et portait préjudice aux plus faibles. Cette déité protectrice était également une calamité pour la contrée du vent. Même un Natif tel que Mikoto devait être bien préparé dès qu'il quittait son hameau. En effet, les sources étaient peu nombreuses sur cette étendue désertique et très souvent privatisées par les plus forts comme pouvait l'être celle du Roran. Aux premiers signes précurseurs d'un mal de tête, L'homme au teint hâlé se hâtait de sortir sa gourde et d'en ingurgiter une faible quantité d'eau. Ne pas céder à la tentation de vider le contenu en une fois était très difficile.

Ses pas étaient lourds mais ses empreintes s'effaçaient au gré de ce vent brûlant qui le poussait vers une destination inconnue. Lorsqu'il avait quitté son nid, son seul but était de nourrir les siens. Chose peu aisée sur une étendue aride où non seulement les hommes se font rares mais également toutes sortes d'autres bestioles. Il salivait à l'idée d'une chaire tendre d'un scorpion ou encore à cette viande sèche mais ô combien nutritive d'un suricate. Toutefois, peu importe où il portait son regard ambre empli d'envies, rien ne se présentait à l'horizon. Il continua ainsi quelques minutes jusqu'à enfin apercevoir une silhouette au loin. Il lui était difficile de discerner de quelle créature cela pouvait être mais son sourire carnassier, espérait une viande juteuse.

Une odeur salée était portée par le vent tandis qu'une oasis se dessinait. Double gain. Le Rokkâkū ne ressentait nul besoin de se camoufler pour cette approche. Des voleurs ou d'autres bandits pouvaient bien se montrer dès qu'il serait à portée, il n'en avait que faire. Après tout, son manteau de limaille était déjà actif, prêt à en découdre. Un pas après l'autre. Des regards de gauche à droite. Sur ses gardes. Plus il se rapprochait et plus la déception se dessinait sur son faciès. Ce qu'il pensait être un animal sauvage n'était autre qu'un homme. De là, un combat psychologique où différents moeurs s'affrontaient.

Au grand dam de la raison, ce fut la faim qui pris le dessus. Ses poings se serraient et son regard se faisait perçant alors qu'il s'approchait de plus en plus de cet homme armé. Ils étaient éloignés des terres du Roran, peu de chance d'être dérangés par la garde ou un shinobi errant.

Un climat aussi aride où la survie est quotidienne fait fondre les esprits et laisse l'homme à son état le plus primitif. Mikoto en était bien conscient et s'y laissait plongé volontiers.
PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Sam 22 Fév - 17:43
Effectivement, Oki n'était pas, ou du moins n'était plus seul dans ce havre de tranquillité. Au moment de partir, il avait soudainement ressenti une présence autre que la sienne et se voyait donc contraint de stopper sa marche. Il se retourna, comme par curiosité, et chercha du regard l'individu qui venait, à son tour, trouver refuge auprès de la source. Le Shinobi trouva sans difficultés ; au loin, une ombre rouge était en train de s'avancer, avec un sourire carnassier, visible malgré la distance. Il avait l'air d'être un guerrier. De quoi rester sur ses gardes en permanence...

Alors que la distance entre les deux personnes diminuait à vue d'œil, le Nukenin analysait de façon plus détaillée le physique de cet homme qui se rapprochait de lui. Celui-ci semblait être négligé ; il ne prenait pas véritablement soin de son apparence. Des cheveux hirsutes et recouverts de grain, une peau poussiéreuse...

Jusqu'à présent, le combattant pensait avoir perdu assez de temps dans l'oasis, mais sa rencontre inopinée avec cet homme ; puisqu'à présent, il en était certain, cette silhouette était l'une des armes du Roran de part la vision du bandeau scintillant à son bras; venait le faire hésiter au sujet de la reprise de son périple. En tant que Nukenin, il se devait d'être à la hauteur de ses ambitions militaires... Et ne pas rebrousser chemin ou fuir un combattant, qui ne présageait rien de bon de part ses yeux fauvesques.

« Belle journée pour se rafraichir, n'est-ce-pas ? »

L'odieux petit menteur sentait une seconde présence... Rien n'échappait à son flair de senteur. Un véritable chasseur, qui voyait déjà sa proie se dessiner à l'arrière d'une dune. Et il sentait, à son odeur, qu'elle était prête à attaquer. Peut-être étaient-ils en duo ? Ainsi, Oki ne dura pas longtemps sous la couverture d'un simple habitant de cette gigantesque contrée...

« Ton amie devrait nous rejoindre.  »

Sa main s'étendit en direction de la dune où l'homme élança une bourrasque qui balaya le sable environnant. La petite bute se décoiffa, laissant apparaître une troisième silhouette dans ce théâtre. Elle aussi, porteuse de boucles rousses. Apparemment, c'était commun par ici, et nos trois guerriers possédaient donc cette singularité d'ADN.

Spoiler:
Chakra : 140%.
Santé : 100%

Fûton - Grande Percée - Rang C - ★★☆
Rafale brusque qui a la puissance d'abattre des arbres ou de souffler tout sur son passage. Il est extrêmement difficile à l'adversaire de la subir sans reculer ou être emporté, la grande percée causant également des dégâts physiques comme des entailles diverses.
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Dim 23 Fév - 9:31
    Sur le qui-vive, prête à s'extirper du berceau de sable pour abattre le tranchant de son arme sur l'homme dont le visage était placardé sur tous les murs, Sarabi fut débusquée comme une proie par de cinglantes bourrasques. Sa cachette de sable vola en éclats, se fragmentant en plusieurs grains qui rejoignirent l'immensité désertique. Avait-il réussi à identifier son aura et son énergie spirituelle ? Sans aucun doute. La Kunoichi émit un grognement un tantinet lassé, se redressant sur ses jambes élancées pour faire face, malgré elle, au déserteur. Une deuxième silhouette s'était dessinée sur cette aquarelle, qui prenait une étrange tournure. Sa crinière de feu était similaire à la sienne, et ses traits ne lui étaient pas inconnus. Ses cernes, ses pommettes aiguisées sous une peau tiraillée, les rides qui lézardaient à l'aurore de ses yeux... Un homme du désert, un vrai. Il devait se battre contre les tornades, les rafales continues et ça se voyait. Les sillons ambres qui entourait l'amande de ses yeux étaient la signature des nomades de la nation... Un  Rokkakū ? Certainement. Mais l'heure n'était pas aux présentations...

    - Tu n'es pas le bienvenue sur mes terres. avait-elle avancée au Nukenin.

    En l'instant présent, elle ne se préoccupait que très peu du Shinobi. Sa bouche craquelée, son teint terreux, beaucoup d'éléments témoignaient en sa défaveur sur l'état qu'il traversait. Était-ce l'astre solaire et sa mutinerie, ou bien les ères de disettes que subissaient les bédouins ? Les Sabaku avaient abattu leur malédiction sur cette branche dynastique, leur imposant une terre bréhaigne. Beaucoup d'entre eux subissaient le couru des carences, vertiges, perte de poids, l'inanition pour les plus chanceux qui obviaient le vestibule de la mort.

    De son côté, le dissident était enseveli sous l'or et les gemmes. Il semblait issu d'un milieu particulièrement privilégié, semblable à celui de Sarabi... Pourtant ce n'était pas un Sabaku. Oh non. Les Sabaku étaient de fidèles chevaux, dressés pour rester dans le rang. La Chûnin plissa les sourcils, faisant quelques pas croisés pour heurter son épaule à celle du Shinobi de la nation. Qu'importe son origine, son bandeau était le symbole qu'elle pouvait compter sur lui... Du moins en apparence. Celui de la demoiselle était engouffré contre sa gorge, à l'image d'un ras-du-cou. Elle cirait sa surface chaque matin, comme on le ferait d'un objet précieux dont on souhaite conserver le lustre.

    - Sors de ta torpeur le bohémien ! Sa tête est mise à prix à la capitale...  

    La rousse espérait le chambouler, pour qu'il puisse agir en leur faveur... Elle n'était pas du genre à foncer tête baissée et pour cela, il lui fallait le temps de s’éclipser dans son échine afin de dresser une stratégie.
Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Lun 24 Fév - 19:14
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Tourmenté par cette chaleur insoutenable, le rouquin fut surpris de voir apparaître un visage familier à la chevelure de flammes. Cette femme qui aimait se pavaner dans le luxe et qu'on ne croisait que dans la capitale de la contrée du vent, au sein même du Roran, là où la survie n'est qu'un lointain souvenir. Des joyaux à la somme folle ornaient ses doigts tandis sur son faciès, s'installait un air de mépris. Sa peau semblait à peine abîmée, préservée de toute cette sécheresse permanente. Un avantage que seuls les Sabaku pouvaient s'octroyer dans leur règne absolu. Quoi qu'il en soit, le bandeau qu'elle portait fièrement autour de son cou, la positionnait en tant qu'alliée face à cet inconnu. Une alliée et un témoin malgré elle.

Quant à cet homme primé par le Roran, s'il ne l'avait pas entendu de la bouche de cette petite femme, Mikoto aurait juré qu'il s'agissait aussi d'un privilégié du désert. Son apparence était soignée et des pierres de toutes sortes pendaient à son cou.

« Ne me gêne pas … » Avait-il dit en dépassant la kunoichi.

S'il avait retenu une chose de l'époque où les deux branches ne formaient qu'un seul et unique clan, c'est que ces dieux auto-proclamés du désert, ils chassaient principalement les éléments perturbateurs à leurs idéaux. Malgré la paix naissante entre chaque clan du désert, le Rokkakū n'obéissait qu'à ses propres idéaux. Il n'était en rien affilié aux lois instaurées dans la capitale.

« Alors … qu'as-tu fais pour te faire chasser … ? »

L'animosité avait disparue dans l'attente d'une réponse plus précise. Les bras grands ouverts, il continuait d'avancer en direction de la source où il plongea sans hésiter ses bras et en bu ensuite de grandes gorgées. Sa température corporelle baissa rapidement d'un cran et s'il n'écoutait pas sa raison, il s'y serait simplement baigné, dans cette eau limpide.

Il n'y avait à espérer qu'une chose, c'est que la tigresse pourpre ne s'éprend pas d'héroïsme ou ne se lance pas trop rapidement dans la mêlée. Dans un même temps, il souhaitait montrer à cette jeunesse dorée que le luxe était une défense qui les rendait faible et que ce qu'ils aimaient appeler rebut pouvaient s'avérer bien plus coriace que ce qu'ils pensent. Les temps ont changés depuis la séparation des deux branches, les chefs s'étaient succédés et les moeurs évolués.
PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mar 25 Fév - 12:03
Cette oasis faisait parti d'un majestueux cadre. Un paysage qui ne s'oubliait pas. Les géantes de sable, tendant leurs bras vers les cieux, semblaient monter toujours plus haut. L'étreinte de l'émotion faillit le prendre au cœur, lorsqu'il jeta son regard loin, très loin, au-delà du centre ville qui se laissait deviner au travers des nuages, là où, autrefois, lui et sa famille vivaient. Vivait... Pouvait-il vraiment accorder à tout ce qui s'était passé ici un semblant de vie ou d'importance ? Toutes ces années perdues dans l'ignorance de ce qu'était vraiment le monde, incompétent, comme plongé dans un rêve éveillé qui le maintenait sous contrôle, l'empêchant de progresser. Voilà ce que représentait le Village du Vent pour Oki.

Piégé dans ses réflexions en spirale, le fougueux guerrier ne s'aperçut même pas que les deux silhouettes ennemies s'étaient approchées pour ne faire qu'une seule ombre projetée sur le sable. Un sourire s'esquissa sur tes lèvres. Leurs physiques étaient la signature de leur appartenance clanique. L'un portait un manteau de limaille de Fer et l'autre exposait à tous sa richesse qui se reflétait depuis ses nombreux bijoux. Sabaku et Rokkakū, une dynastie s'étant rompue en deux branches diamétralement opposées. Une lueur rougeâtre mit à émaner des pores de sa peau, comme motivée par la seule vue de ce village hautain sur lequel il restait fixé. Une lueur intangible qui semblait s'évaporer dans l'air, mais qui modifia ce dernier – le rendant extrêmement lourd et pesant. Le ciel se moira, devenant ombrageux, où se dessinait déjà un rassemblement de brume écarlate.

« Une Sabaku, hm ? Quel plaisir de pouvoir illustrer mon histoire avec la cause de mon exil. »

Oki se détourna en direction de cette rousse flamboyante. La jeune Kunoichi ne semblait pas savoir sur quel pied danser, face au colosse humanisé qu'était le déserteur, terrible et implacable. La lueur dans les yeux de ce dernier jetait sur la jeune fille un rayon intangible, un halo qui en faisait son principal centre d'attention. Elle osait parler de sa capitale, sa fameuse cité protectrice où s'affichait sa tête mise à prix. Elle restait là, prêt de l'épaule masculine ; sûrement certaine de ne pas faire le poids face à la chaleur qui pouvait la transformer, en une fraction de seconde, en torche humaine.

« Existe-t-il d'agréables mots pour décrire l'enfer que les Sabaku a causé à mon clan ? Ils nous ont fait danser dans les flammes. Et aujourd'hui, ces enfoirés de lobotomisés continuent à répondre présent pour vos quêtes, missions et ordres. Oh, mais nous ne sommes pas les seuls à avoir subi le courroux de votre égocentrisme... Lui aussi, doit sûrement se résoudre à manger ses propres excréments pour vivre, tandis que vous remplissez votre panse des mets les plus abondants.  »

Aucun risque qu'Oki retienne ses mots. Il n'était pas du genre à contrôler ses paroles... Ses muscles tressaillaient, alimentés d'une soif destructrice. Ses mains s'activèrent et dans un cri, il échafauda un cercle autour de ses deux adversaires. Un pourtour animé par un feu singulier, beaucoup plus violent et incontrôlable que le Katon le plus résistant...

Spoiler:
Chakra : 130%.
Santé : 100%

Shakuton - Brasier de Chaleur - Rang C - ★☆☆
L'utilisateur fait apparaître un cercle d'un feu singulier, qui encercle l'adversaire et qui l'empêche d'en sortir. La chaleur environnante permet aux flammes de s'agrandir et de s'échauffer davantage. Le vent est un ennemi, puisqu'en faisant danser ce feu, il peut brûler dangereusement l'adversaire...
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mer 26 Fév - 10:59
    L'atmosphère se faisait lourde. Lourde de reproches, lourde de cette masse rougeâtre qui planait au-dessus de leurs têtes. L'homme des limailles avait agrandi la distance entre eux pour rejoindre la pureté fluidale de l'oasis. Il semblait ne pas se préoccuper des menaces que l’Apollon des braises faisait voltiger... De son côté, Sarabi se reculait pour laisser un écart sécuritaire entre leurs corps. Sa gorge se faisait sèche, la température saharienne impactait son enveloppe charnelle, éprise de frissons et de migraines étourdissantes. Ce salaud se permettait de salir son nom, le rouant dans la boue en faisant d'eux les despotes d'une dynastie entière. La Kunoichi fronça les sourcils, créant un léger fossé sur la peau de son front et son poing se referma brutalement sur lui-même, esquissant la marque d'un quartier lunaire sur sa peau halée.

    Elle n'eut pas le temps de riposter, bien que l'envie d'écraser la signature de sa main sur son visage se faisait ardente – qu'il signa afin de faire naître un rond de braises autour de ses jambes et de celles du Rokkakū. Une geôle enflammée et singulière, qui s'enroulait autour de leurs cuisses et qui léchaient leurs chaussures. Ce brasier était aussi bouillonnant que les flammes infernales. Le vent desséchant n'aidait en rien, galvanisant davantage cet étau démoniaque. Plus aucun doute sur son appartenance généalogique. Sa crinière luciférienne était le reflet du chakra rubis qui circulait dans ses veines et qui alimentait son être de lèches magmatiques.

    - Teme...  

    Sa paume heurta les dunes, invoquant un pilier de sable qui vint éclore d'entre les grains pour la faire jaillir à plusieurs mètres de haut. La Chûnin surplombait le déserteur depuis dix mètres, son ombre se matérialisant sur le visage ennemie. Elle prie une impulsion sur le pylône pour s'élancer sur l'adversaire, un kunai en main. Ses genoux, repliés sur eux-mêmes, heurtèrent le buste de l'homme pour le faire tomber en arrière tandis que l'arme blanche vint rompre l'épiderme de la main désertrice pour perturber son exercice spirituel et diminuer la prison incandescente qui valsait toujours autour du Shinobi. Les dents acérées de Sarabi se plantèrent comme la gueule d'un lupin, dans le cou ennemie. Elle utilisait tout son corps comme une arme.

    Spoiler:
    Chakra : 95%.
    Santé : 95%.



    Récapitulatif : Les flammes n'ont fait qu'effleurer la peau de Sarabi, d'où l'impact léger. Simplement, le feu a eu quelques "lèches" sur le bord de ses jambes et sa température corporelle aurait pu un peu monter (comme un début de fièvre).
    De son côté, elle saute du pilier qu'elle a créé pour tomber sur Oki, avec un kunai en main. Durant sa chute, elle a ramené ses genoux contre sa poitrine pour tomber "uniformément" sur lui et le frapper avec ses ménisques et ensuite entraîner tout le poids de ses muscles qui s'abattent sur lui (fémur, tibia) puisqu'elle se retrouve littéralement au-dessus de lui une fois qu'il chute. Son kunai se plante dans une main (en espérant que ça réduira la prison de feu dans laquelle est coincée Mikoto) et ses dents se plantent dans son cou pour le perturber/blesser légèrement. =)
    Bonne lecture.  Vaincre le Soleil. 529210220  
Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mer 26 Fév - 19:42
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Le jeune rouquin avait un petit rictus au coin des lèvres lorsqu'il entendit le discours du déserteur. Assurément, il méprisait les Sabaku et tout ce qu'ils pouvaient représenter. Comme il l'évoquait, son clan n'était pas le seul à avoir été impacté par ce règne sans merci. Lui, en avait gardé des séquelles bien ancrées dans sa mémoire. Dans un certain sens, Mikoto pouvait comprendre ce ressentiment qu'il avait lui-même éprouvé durant longtemps. Toutefois, il y avait bien des moyens de faire changer les choses mais cela demandait énormément de patience et d'acharnement. Lorsqu'il se fit recouvrir de ce brasier brûlant, un nouveau sourire s'était dessiné sur son faciès. Les paroles sont beaucoup de choses mais les actes sont plusieurs crans supérieurs. L'esprit guerrier du jeune Rokkakū s'était aussitôt éveillé, car il savait qu'un combat allait avoir lieu.

L'ennemi auquel ils allaient faire face n'était pas à sous-estimé. La première technique utilisée constituait ses origines bien connue et souvent redoutées. Ce fut la petite femme, la première à riposter avec ses fameuses habilités liées au sable. Cette aptitude qui faisait d'eux des êtres presque invincibles tant qu'il restait sur leur terre.

Il restait fixé à regarder les enchaînements de cette petite femme tandis que les flammes commençait à se faire plus ardentes autour de lui. Nul besoin de trop s'inquiéter pour le moment, l'oasis le protégeait partiellement de cette chaleur grandissante.

« Malheureusement, tu n'auras jamais le temps de te venger … » Avait-il annoncer, prêt à riposter.

Son manteau ébène composé de limailles condensées commençait à flotter autour de lui et en quelques fragments de secondes, ce sont des dizaines de petites pointes et petites lames qui passaient entre les flammes pour se précipiter vers le déserteur. Mêlant plusieurs formes différentes, il espérait offrir une distraction suffisante afin que les coups de la tigresse enflammée portent leurs fruits.

D'un point de vue extérieur, c'était un spectacle rare. La branche noble et la branche sombre respectivement Sabaku et Rokkakū, combattaient côte à côte face à un même ennemi. Voilà peut-être une des solutions qui ferait changer les choses dans ce désert aride, un puissant ennemi commun obligeant tous les clans à coopérer réellement. Certainement trop idyllique …

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Sam 29 Fév - 20:27
Les flammes mystiques parvenant à atteindre le sommet des cuisses féminines, la Sabaku émit un gémissement, partagé entre une douleur et de l'énervement. Dans un grognement d'insulte, elle exécuta quelques mudras et ses boucles rousses valsèrent quand sa silhouette se jaillit impunément dans les airs. Sa nature dynastique l'avait protégé, d'un pylône de sable qui se confondait avec le paysage désertique. En observant ce minerai, Oki sentit un maillon se rompre. Il le connaissait, ce gravillon jaunâtre. Un gravillon maudit, qui avait été un cercueil pour certains membres de familles nomades – lorsqu'elles se refusaient de ployer le genou. Mais la demoiselle ne s'arrêta pas à cela, et créa un enchaînement bestial. Sa nature de sauvage se traduisait par ses agissements davantage rudimentaires qu'humains, cognant le Nukenin de ses genoux pour osciller sa gorge de ses dents, et sa main d'un kunai. Il se laissa tomber avec elle, sentant une douleur naître comme une pointe à l'orée de ses côtes. Pendant un instant, les yeux déserteurs se posèrent sur cette ombre rougeâtre. De tout temps, les hommes ont toujours affiché de nombreux visages. Certains furent vertueux, d'autres vicieux. Deux visages. Un agneau et un loup. Mais qui pourrait au moment opportun dire lequel se situe en face de nous en ce moment ? Était-elle une brebis égarée dans un clan carnassier, ou un fauve perdue dans les enfers ?

Perdu dans le spectacle de cette lionne, Oki ne perçut pas la valse de limaille qui s'effondra sur lui. Sa main libre harponna un kunai de sa pochette ceinturant sa cuisse, et immergea la lame dans l'omoplate féminine pour maintenir le corps au-dessus de lui. Bien qu'il n'eut pas le temps de se protéger totalement de cette pluie noire, Oki ne reçut pas la totalité en mettant la Sabaku dans une position adéquate afin qu'elle soit la victime principale. Il remonta son genou violemment et frappa brutalement son pied sur le plexus solaire de cette tigresse du Sable pour l'envoyer valser. Sa silhouette fendit l'air et percuta le Rokkakū. Le Shoukyaku se remit sur ses appuis postérieurs, ses phalanges recouvertes d'un épais liquide vital qui coulait de plus en plus mollement et la gorge mutilée par des canines étrangement aiguisées.

« Tu te ranges du côté de celle qui n'hésiterait pas une seconde à te poignarder pour la prospérité de son clan ? Elle te laisserait pourrir au soleil, en regardant ton corps se faire émietter par les vautours, un sourire aux lèvres. Je vais te montrer l'exemple... »

Un rictus sarcastique fend ses lèvres sèches, pendant que d'un revers de paume, il se débarrasse d'un pique encore ancré dans son bras. Ses mains se joignent pour dessiner un unique sceau et ses iris se plongent sur les silhouettes encastrées. L'arcane illusoire tombe sur eux, comme le lourd rideau d'un théâtre. Leurs muscles se figèrent.

« Toi, la Sabaku. Achève-le. »

Spoiler:
Chakra : 115%.
Santé : 85%

Genjutsu - Brisure de Volonté - Rang B - ★☆☆
L'utilisateur plonge ses adversaires dans une illusion où leurs muscles sont figés pour répondre à leurs propres actes mais se mettent à se mouvoir, malgré eux, lors des ordres donnés par l'utilisateur.

NB : Oki possède en troisième aptitude de rang S, la force surhumaine. Merci de le prendre en compte lorsque ce dernier repousse Sarabi avec son genou.
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Dim 1 Mar - 19:57
    Sarabi encadrait le déserteur avec son corps, comme une tigresse se rabattant sur sa proie. La carnassière avait glissé ses canines dans la gorge masculine, son visage étouffé les aromates virils de musc tandis que ses doigts restaient fermement ancrés sur le kunai. La Chunin sentait l'épais fluide s'engluer à la surface de la peau du Nukenin et entacher ses propres phalanges. La princesse du Sable présageait être en position de force, mais il fit voler en éclats ses espoirs lorsqu'il transperça l'épiderme féminin d'une arme blanche. Le froid vint effleurer ses côtes, figeant la Kunoichi sur lui pour ramasser à sa place l'attaque de limaille. Sarabi toussa, ce qui provoqua une douleur foudroyante dans son flanc. Elle s'obligea à se relever légèrement, à quatre pattes au-dessus de lui, hoquetant lorsque la souffrance se propagea dans son corps en entier et qu'elle fut prise de vertige. Elle passa sa main sur la partie latérale de son enveloppe charnelle et sentit la présence de sang frais. Elle était maculée de fluides corporels et grimaça lorsque l'homme remonta brutalement son genou pour la faire virevolter comme une plume.

    Son dos heurta brutalement le torse du Rokkakū qui peina à la rattraper, tandis que l'orée de ses bras effleura les flammes encore présentes. Elle respira bruyamment en retirant le long éclat de métal qui avait traversé l'étoffe pour s'enfoncer dans sa hanche. Une douleur aussi soudaine que foudroyante parcourut l'ensemble de son système nerveux. Soudain, le tourment prit fin, la laissant là, engourdie, coincée dans l'étreinte maladroite de son éternel rival. Elle laissa tomber la pointe sanglante dans le sable, nappant le limon d'une aquarelle rougeâtre contrastant avec l'éternel doré des lieux. Sarabi gémit douloureusement et sentit le sol sous ses pieds vibrer lorsque l'adonis roux l'y déposa.

    - Je vais te buter...    

    Levant les yeux, Sarabi observa l'héritier du Shakuton. Enveloppé dans un linceul d'hostilité, il n'était pas particulièrement grand ou large d'épaule par rapport à ton allié d'un jour. Cependant, de façon étonnante, il émanait de lui cette violente puissance et ce désir de châtiment divin faisant trembler les dunes endormies. La Sabaku tournoya sur elle-même, balayant le cercle maudit du sable protecteur pour l'étouffer dans le berceau de Shukaku. Ce démon assoupi, cette relique imaginaire, te conférait une confiance inébranlable et une envie dévastatrice d'en finir. Mais une énième fois, le déserteur répliqua, ne souhaitant laisser aucun répit aux guerriers. Sarabi se sentit ankylosée, comme si le sang n'irriguait plus ses membres et, prisonnière d'une geôle psychique, elle fut contrainte d'attaquer son associé. Ses jambes et bras tremblaient, témoignant de sa volonté à résister mais son ongle coulissa, malgré elle, dans l'anneau d'un kunai.

    Étonnamment, bouffie d'orgueil, la nymphe rousse n'avait pas peur. Elle était avant tout une ninja. Elle comprenait le conflit. Elle respirait au rythme des quêtes et des rixes. Dans ce type de situation, il n'y avait rien de bien compliqué, peu de place pour le doute. Il s'agissait d'une question de victoire ou de défaite. Celui qui était le plus fort, le plus intelligent ou le plus terrible devait gagner. Elle avait grandi en nageant dans un océan de domination, à être crainte et adulée par ceux qui l'entouraient. C'était ainsi que les choses devaient être. Et étrangement, la Chunin avait la secrète certitude qu'elle arriverait à se démêler des fils qui, présentement, faisaient d'elle le pantin d'un déserteur.

    S'armant de détermination, révulsée à l'idée de devoir s'abaisser de la sorte, la Sabaku réussit à obliquer face à la silhouette en face d'elle et ne l'effleurer que du rasoir de l'arme tandis que son enveloppe charnelle s'égratigna sur le manteau de limaille. Il n'avait qu'un court instant pour la blesser à son tour, ou perturber son flux d'énergie pour la réveiller de cette illusion.

    Spoiler:
    Chakra : 95%.
    Santé : 78%.
Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mar 3 Mar - 19:56
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Il est souvent difficile de prévoir les réactions de ses ennemis face à nos propres techniques, là encore en était un bel exemple. Les limailles d'un noir absolu et plus fines encore qu'une aiguille cette fois-ci, n'avaient affectées qu'un minimum le Shoukyaku. A contrario, il s'était servi de la jeune femme en guise de bouclier. Ingénieux, lui-même aurait certainement fait la même chose à sa place. Ce qui se passa ensuite fut une grande surprise. D'un simple coup de genoux, la Sabaku valsa en direction du Rokkakū qui dans la confusion eu du mal à la récupérer. Il ne s'attendait pas à une telle puissance physique d'un corps si frêle. Les flammes continuaient de grandir autour d'eux et la température devenait limite soutenable pour leur corps. Un avant-goût de l'ardente chaleur que pouvait provoquer le contact de ce fameux clan nomade.

Ses paroles renfermaient encore une fois toute la haine que cet homme éprouvait pour le clan de cette petite rouquine. Il n'avait pas tort cela dit. Elle aurait sacrifié le jeune homme sans la moindre hésitation et n'importe qui d'autre d'ailleurs, pour prouver la supériorité de son clan. Toutefois, Mikoto n'était pas le genre d'homme à se laisser prendre à ce jeu stupide. Il avait vécu toute sa vie contre cette satané mentalité Sabaku et il en avait fait un combat à long terme. Une inimité que le déserteur s'amusait à animer.

Les deux alliés du jour furent plongés dans un genjutsu où l'un devenait l'ennemi de l'autre. Alors que l'homme, lui, ne pouvait pas se mouvoir correctement, elle, était déjà armée d'un Kunai prête à en découdre. Grâce à une volonté incroyable, la jeune femme parvint à faire dévier son coup contrôlé afin de n'effleurer que la joue de son acolyte.

Un rictus au coin des lèvres, l'animal sauvage commençait à prendre goût à ces hostilités. Son propre chakra ne fit qu'un tour et l'illusion dans laquelle il était plongé, pris rapidement fin et d'une main ferme sur l'épaule de cette fille d'Ève, son calvaire fut également terminé.

« Tu te trompes sur une chose … On s'est divisés par conflits d'intérêts et éviter des victimes innocentes … Ce n'est pas par faiblesse. »

La faiblesse est venue par la suite où le clan s'est appauvrit et les vives se sont faites bien plus rares. Les Rokkakū n'en restent pas moins de fiers guerriers du désert. D'un levé d'index, son manteau de limailles dispersa et toutes ces petites pointes noirâtres condensées prirent une ampleur conséquente.

« Ne lui laisse pas de répit, déchaîne toi … »



PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Ven 6 Mar - 11:09
Elle avait préféré se blesser que d'enfoncer la lame dans la cage thoracique masculine. Pendant un instant, Oki eut le sentiment que les héritiers Sabaku avaient changé, basculant dans un caractère moins vaniteux et individualiste mais le déserteur préféra chasser au plus vite ces pensées toxiques pour son but. Il passa une main sur ses tempes brûlantes – bien qu'il soit immunisé face aux flammes infernales, des gouttes de sueur perlaient sur son corps. Le soleil laissait disparaître au loin, entre les pics entremêlés de roche désertique, ses rayons chauds et avenants qui galvanisaient l'étau enflammé autour des deux âmes anciennement pétrifiées, qui revinrent à elles. L'un avait une perle rouge qui lézardait le long de sa joue, l'autre maintenait son dos certainement ecchymosé – mais ils gardaient cette posture et droite, dignes des guerriers du Sable. La lumière artificielle du Shakuton prenait peu à peu le pas sur la bienfaisance de l'astre céleste, avant d'être étouffée par le limon protecteur et la limaille dévastatrice. En effet, sa technique n'était pas des plus omnipotentes... Il se réservait le droit de les transformer en torche humaine pour plus tard.

« Une alliance exceptionnelle. Je me demande si tes parents seraient fiers de te voir aux côtés de celle qui a chassé votre clan pour jouir dans une cité prospère, tandis que vous pourrissez dans les entrailles d'un désert vide de vie et de sens. »

Une masse noirâtre se créa dans les cieux, camouflant la lumière solaire, les nuages pour s'imposer en tant qu'impératrice des lieux. Il souriait – il connaissait cette technique digne des Rokkakū. Il gonfla son poing en énergie spirituelle, son corps rapidement galvanisé par cette force surhumaine – comme un cheval frappé du fouet de volonté pour galoper infatigablement. Il plia ses genoux pour s'élancer dans les airs et fracasser sa main contre cette vague pénombre et l'envoyer divaguer le berceau d'Ichibi, aspiré par la chaleur des sables mouvants...

« Attention, le prochain sur la liste, c'est toi. »

Le Shoukyaku écarta ses longs bras face à la divinité solaire qui lui conférait une force et une confiance aveugle. Peut-être trop... Mais qu'importe. Les dunes étaient son territoire. Et il aspirait à ce que les anges divins balayent le Roran de la géographie... Seulement, il était nécessaire pour lui de substituer ce rouleau scellé. Une relique damnée qui empêchait les incubes de l'ancien Sakyu de dominer...

Spoiler:
Chakra : 100%.
Santé : 83%

Air Punch - Rang A - ★★☆
L'utilisateur concentre son chakra au niveau de son poing et le relâche soudainement sous forme d'une onde puissante qui peut briser la roche, des techniques consistantes du même rang ou inférieur. Nécessite l'impact de la fleur de cerisier.

J'enlève 2% de santé, par rapport à l'impact qui aurait pu causer quelques éclats. La logique de la force surhumaine vs Jiton est rappelée dans le combat Sakura vs Sasori. D'autant plus qu'une masse "dense" est plus aisément "destructible".
Ici l'exemple de ce qu'il se passe dans le rp : link

Faite preuve d'originalité et de stratégie : un rang S n'est pas si facile à combattre. Wink

Mikoto  @ N'oublie pas de noter le rang de tes techniques en hide s'il te plaît. =)

NB : Il ne reste qu'une esquive au PNJ pour TOUT LE COMBAT.
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Sam 7 Mar - 9:55
    La paume voisine perturba le flux féminin, délivrant la nymphe tumultueuse de l'illusion. Ses muscles redevinrent palpables et mollement, elle fit mouver en rotation ses poignets pour sentir à nouveau le sang y circuler. Les prunelles ambrées embrasèrent celles du garçon de l'ombre et soudainement, la vérité cingla son visage. Leurs deux arcanes étaient faits pour s'unir, s'hybrider dans un cocktail destructeur... Le sable bienfaiteur et son opposé maudit devaient se lier, se mêler pour ne faire qu'une masse singulière. Le Rokkakū se planta droit dans le limon, la colonne vertébrale droit et le torse en avant. Il avait ce je-ne-sais-quoi de purement masculin, ce quelque chose qui donnait envie à Sarabi de se reposer un court instant sur son épaule dans une confiance aveugle. Elle qui pourtant, bouffie d'orgueil, se considérait apte à se cuirasser. La Sabaku plaça une main par-dessus son front pour nuager l'orée de ses grands yeux. Elle observait l'échine du mâle, dont l'étoffe était perturbé dans le vent et se soulevait pour laisser apparaître un rachis hâlé. Sa peau rappelait le caramel, le miel et l'ambre, un panaché de nuances propres aux habitants de ces dunes mystiques.

    Un sombre agrégat vint ombrager les silhouettes et s'effondra sur le déserteur, sous le friselis d'une vague. Mais d'un poing, l'homme éjecta la limaille. Sarabi sentit le souffle de l'attaque lui gifler le visage. Et soudain, tout devint clair dans ses yeux. La matière densifiée n'avait aucun impact sur le Shoukyaku, qui aisément, pouvait la détruire ou la repousser par la force herculéenne qui remuait dans ses veines. Un rictus se forma alors sur les lippes de la nymphette. Elle avait trouvé son point faible, qui venait d'être crayonné comme une auréole sur la crinière ennemie. D'un coup de dent dans le pouce, après que ses mains aient formé un symbole unique, Sarabi frappa les gravillons dorés d'où naquit un sceau. Il s'étendit dans des ornements singuliers avant d'imploser dans un nuage. Un petit scorpion venait d'entrer en scène, et sa carapace topaze se confondait déjà avec son environnement.

    - Gōru, tu prends le relai dans ce combat !   

    Sans même comprendre la situation mais en attendant l'intonation de sa propriétaire, l'animal tendit son corps et redressa son dard, faisant claquer ses pinces dans le vide. Il sentait que Sarabi était en danger et il ne lui en fallait pas plus pour se mettre à l'attaque. Ses yeux latéraux et médians s'activèrent pour analyser ce contexte pour définir qui était la cible. Il comprit rapidement que c'était cet adonis rouge aux bras tendus vers les cieux. Gōru tournoya sur lui-même, une brume s'évaporant de son corps pour couvrir l'oasis d'un drap. La zone aréique se transforma en brouillard épais où le scorpion se glissa pour rôder autour des pieds ennemis. Son aiguillon luisant pénétra dans les chevilles du déserteur, très rapidement avant que ce dernier tambourine le sol de douleur. Le petit animal esquivait, se reculant dans le frimas pour disparaître.

    La main de la Sabaku se glissa dans sa pochette pour y dévoiler une bouteille cristalline où dormait un fluide rougeâtre. Ses dents la décapsula et elle recracha le bouchon en liège. Ses lèvres rencontrèrent la mystérieuse boisson qui fermentait au cœur du cristal. Elle lui brûla la gorge un instant, le venin corrosif glissant dans son foie mais envoûtant son palais. Elle tendit la fin à son équipier d'un jour, pour lui octroyer les bénéfices de cette toxine.

    La demoiselle avançait dans cette atmosphère grâce à l'odeur qui se dégageait de l'homme. Un arôme de brûlé ; sûrement causé par son chakra ardent. Sarabi suivait ces fragrances de cendres et d'anis avant de deviner les contours de son profil. Elle se glissa dans son échine, passant ses avants-bras sous ses aisselles pour remonter ses membres contre son torse et ainsi le bloquer. Pris dans la rixe, le déserteur obliqua son visage en arrière pour regarder Sarabi qui heurta violemment son front contre le sien avant de lui souffler au visage les volutes empoisonnées. Il ne restait plus qu'au Rokkakū de parfaire l'enchaînement.

    Spoiler:
    Chakra : 90%.
    Santé : 78%.

Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Lun 9 Mar - 21:11
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Une puissante onde de choc avait balayé la vague noirâtre qui allait s'abattre sur le déserteur. Cet homme était puissant et là encore il faisait démonstration de sa force. Toutefois, plus il présentait son panel de compétences et plus son chakra s'amenuisait, une chance pour le duo du sable. Ces derniers étaient loin d'avoir dit leur dernier mot. Le combat ne faisait que commencer. Par ailleurs, lorsque la nymphe à la chevelure de flammes fit jaillir son sang pour invoquer un scorpion d'une vingtaine de centimètres tout au plus, un léger sourire naquit sur le faciès de Mikoto. Il trouvait que ce petit animal correspondait parfaitement à la kunoichi. Un malicieux poison.

« Ignorant … »

Cet individu puéril avait le don d'énerver le jeune homme au teint hâlé. Déblatérer un tas de conneries sans réfléchir une seule seconde à ce qu'il s'était réellement passé, avait le don d'énerver le Rokkakū. Il avait non seulement sa fierté en tant qu'homme mais également en tant que guerrier de son clan. Si ses ancêtres avaient préféré s'exiler au sein de ce désert aride afin d'épargner la vie de nombreux innocents, ils n'avaient certainement pas imaginé la difficulté de survivre sur cette terre sauvage. Mikoto était d'un autre avis où des dommages collatéraux étaient parfois une peine nécessaire.

Il ne quittait pas le combat des yeux et pris volontiers la fiole que sa coéquipière du jour lui fournit. Lorsqu'il en ingurgita le fond qui lui avait été confié, son visage se crispa un instant. Un arrière goût amer à en réveiller les morts. Elle était courageuse à n'en point douter et ne manquait pas d'expérience au combat. Le scorpion qu'elle avait invoquée leur avait offert une bonne opportunité d'enfin porter atteinte à leur adversaire en créant une brume sableuse dont les ombres étaient distinctes. Sarabi fut la première à intervenir en maintenant le déserteur dans on dos. C'était comme si elle connaissait les capacités de l'animal sauvage qui s'empressa de suivre le mouvement. Son chakra s'était formé dans des calligraphies indistinctes au creux de sa paume qui s'apprêtait à heurter le torse du Shoukyaku. Dans un même temps, sans exécuter le moindre mudra, quelques limailles ébènes tentaient de s'écraser sur l'ennemi. Le duo s'échangea un regard rapide. Il n'était jamais bon de rester trop proche de ces désaxés accroc aux températures élevées.




PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mar 10 Mar - 12:48
La cohésion avait quelque chose de destructeur. Les bras tendus vers la déesse solaire, Oki oublia presque qu'il était encerclé par une alliance destructrice. La petite salope enflammée se relevait malgré les douleurs, baignant dans son propre sang aux arômes métalliques sans rechigner. Le déserteur s’esclaffa en la voyant trembler sur ses jambes. Ça devait lui rappeler celles des esclaves, dont le poids était insuffisant pour porter leurs carcasses amaigries, mais qu'elle continuait de rouer de coups pour la prospérité de la capitale. Les rôles s'échangeaient, et la voilà bien loin des draps dorés et parfumés de sa cité. Elle respirait la sueur, l'hémoglobine et la rage – elle la tigresse princière aux cheveux ébouriffés et obscurcis de sables. Sa main frappa les dunes d'où naquit des arabesques ébène. Un sceau unique éveillé par une goutte de cruor. Le déserteur resta sur ses gardes : il connaissait cet arcane étudié dans les vieux livres, mais qui étaient inconnus aux Shoukyaku. Ils dansaient dans les flammes sans se préoccuper à pactiser avec les créatures désertiques – contrairement à cette nymphe qui venait de faire jaillir un scorpion. Typique de ce territoire aréique. Oki fit craquer les muscles de sa nuque, baissant sa main dans le sable pour le faire gicler sur la petite bête ambrée. Elle se confondait totalement avec cette province dont elle était devenue impératrice.

Il surveillait son dard, attendant que ce dernier vienne se planter dans sa chair pour le balayer d'une lourde main ; mais l'attaque fut toute autre. Un nuage de brume s'installa dans l'oasis, enveloppant le Nukenin. Tout devint flou et nébuleux. Il était presque impossible de percevoir les silhouettes ennemies qui se confondaient avec les contours des arbres bordant l'unique point d'eau. Cette créature contrôlait donc un élément étonnant – le Suiton. Aux antipodes du Shakuton, cette particule aqueuse était le point noir pour les guerriers de la chaleur. Il se sentait un peu désarçonné dans cette prison, rejetant un manteau de chaleur depuis sa peau pour éclaircir cette fumerolle. Pile à temps pour percevoir la lionne rousse s'abattre sur lui. Elle l'emprisonna contre elle, ses bras repliés sur son torse pour l'empêcher de se mouvoir – et elle aussi dans un même temps. Tant mieux.

Oki faisait abstraction du scorpion qui musardait entre ses pieds et qui plantait son aiguillon dans sa chair - mais également des lames noires qui retombaient sur son corps comme une pluie. Les Shoukyaku balayaient la douleur – qui était pour eux, une aubaine pour montrer sa force à Amaterasu. Il concentra son énergie spirituelle dans son échine, où se trouvait la rouquine, envoyant une salve de chaleur ardente. Elle n'était pas en reste, en envoyant un nuage empoisonné à son faciès couplé d'un coup de front violent, mais il jouissait intérieur en imaginant les dégâts flamboyants que la Kunoichi avait du ressentir. Ses bras se détachèrent un instant, mais pas suffisamment rapidement pour lui permettre déguerpir. Le Rokkaku avait heurté sa main contre le torse découvert du déserteur qui vint se nimber d'une aquarelle pénombre. Un sceau, à même sa peau, le maudissant et faisant de lui le damner de l'homme aux limailles.

« HAHAHAHAHAHA. » Oki éclata dans un fou rire, qui vint résonner en écho fracassant entre les montagnes jaunâtres. « Ça ne changera rien à la triste finalité qui vous attend. »

La brume s'était dispersée. Il voulu envoyer une décharge de chaleur dans le corps le plus proche de lui, mais une geôle ardente vint s'abattre sur son thorax - l'empêchant de mener à bien une technique même élémentaire. Quel enfoiré ! La malaxation de chakra lui octroyait une douleur insoutenable... Impossible pour lui de créer quelque chose, il devait puiser dans son inventaire physique et se détourner de cette entrave. Oki enfouit sa main dans sa pochette de guerrier, en arrachant un kunai. S'élançant alors sur le mâle, il dansait avec lui et son arme, cherchant à le toucher mais surtout à le rapprocher de l'oasis. Dans une pirouette, il réussit à éteindre sa joue déjà entaillée et à la creuser davantage... Une micro-seconde d’inattention pour offrir l'opportunité à Oki d'envoyer son poing, en pleine puissance, se fracasser contre la mâchoire masculine. Il avait puisé dans sa stamina pour cela, trouvant une porte de sortie à son utilisation d'énergie spirituelle.

D'un autre côté, Oki envoya des bombes flash en direction de la Sabaku. Après avoir percuté le sable, elles enclenchèrent un large halo aveuglant. Il profita du manque de vision de la princesse pour balayer ses jambes et la faire tomber à terre, avant de se mettre à califourchon sur son maigre buste et l'étrangler à pleine main... Il y mettait une si lourde puissance que des veines venaient marbrer ses doigts tremblants.

Spoiler:
Chakra : 72%.
Santé : 40%.

Corps incandescent - Rang C.
L'utilisateur déploie le pouvoir du Shakuton dans son corps, permettant d'augmenter la température de son corps jusqu'à des sommets insupportable pour le commun des mortels. Enveloppé par son propre chakra, elle permet d'immuniser contre la chaleur et également d'infliger une brûlure à ce qu'elle pourrait toucher. Elle permet d'être faiblement offensif, au corps à corps.
Exclamation Fait avant le Fuinjutsu.

Coup de Poing du Titan - Rang A  - ★☆☆
Technique permettant de heurter l'adversaire avec une force surhumaine, capable de désaxer une mâchoire ou de fracturer une dentition complète - mais surtout d'envoyer l'ennemi sur plusieurs mètres.

Bourrasque de Konoha - Rang D - ★☆☆
L'utilisateur se sert de l'élan de son adversaire pour le projeter dans les airs à l'aide d'un simple coup de pied rotatif à ras du sol. Technique simple, mais permettant de prendre l'initiative.
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 102

Feuille de personnage
Inventaire: Senbons & Lanceur + Bombes Fumigènes + Bombe Flash + Venin + Kit Premier Secours.

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Mer 11 Mar - 10:34
    Cette rixe était un vrai rodéo. Sarabi était sur le dos du taureau, qui déchaînait sa fureur. Tenir la cadence se faisait ardue – et quand elle pensait avoir l'avantage, il lui rappelait qu'il était un empereur clanique. Il maintenait le petit corps féminin puissamment dans cette étreinte empoisonnée, relâchant une salve brûlante de sa propre échine. L'incendie enveloppa le corps de la Sabaku, qui cherchait à se défaire soudainement. Comme un insecte attrapé dans la toile de la veuve noire, elle rouait des coudes et des genoux pour le bousculer et le faire lâcher – mais cette ordure avait enroulé ses membres autour des siens pour maintenir l'étau. Sarabi sentait ses vêtements s'unir à sa peau, dans un nuage cendré qui signait des brûlures. En faisant mouvoir ses bras masculins, la princesse désertique en profita pour s'éloigner. Ses tissus étaient cautérisés contre son corsage, des fragments épidermiques asséchés se retirant aisément de ton enveloppe charnelle comme des exuvies. Sarabi souleva sa tête en grognant, prise de vertige, désorientée par l'intensité de la chaleur et par la surprise de la douleur. Sa migraine était devenue une douleur sourde, comme une ecchymose mentale, qui la laissait à moitié inerte plantée sur ses appuis tremblants. Sa gorge était granuleuse, une sensation pâteuse habitait sa bouche et ses muscles respiraient l'hyperthermie ; voilà l'enfer Shoukyaku.

    Sarabi cligna un instant des yeux pour désembuer sa vision. Elle entrevit les deux ombres s'hybrider dans une valse, d'où naquit une esquisse sombre grimant le torse ennemi. Un sceau s’étendant sur son organisme pour bloquer son énergie spirituelle d'après les grognements de l'homme après l’exécution de mudras. Un soulagement. La reine du désert et son chevalier noir allaient pouvoir prendre l'avantage.

    Le soleil cognait, la brume de la chaleur et l'aridité de l'air demeuraient aussi accablantes qu'elles l'avaient toujours été. Un vent chaud soufflait depuis l'ouest, faisant hurler le feuillage des palmiers. Sarabi avait l'impression que ses veines semblaient se consumer par le feu. Elle ne s'était pas préparée à vivre un tel virage en ce jour... Dans un éclat de rire, le déserteur s'élança vers le dompteur de limaille pour le terrasser d'un tango métallique couplé d'un coup de poing herculéen. Il fit volte-face promptement vers Sarabi qu'il enlaça dans l'éblouissement d'une bombe avant de serpenter sur son corps pour l'étrangler à pleine main. Elle écarquilla l'ambre des ses yeux, cherchant instinctivement à respirer ; en vain. La tiédeur qu'elle ressentait autour d'elle était épaisse et lourde. Fracassant. Elle sombrait, la chaleur s'enroulait autour d'elle en filandres légères, pénétrait par sa bouche et ses narines, lui emplissait les poumons et la gorge, l'appesantissait. Ses muscles convulsaient et ses mains cherchaient à l'atteindre, mais le manque d'air les rendaient faibles. Dans un ultime effort, la Sabaku parvint à glisser ses longs ongles rougeâtres jusqu'à son visage et harponner l'orée de ses yeux tandis que son genou remonta brutalement se fracasser dans l'intérieur intime de l'homme. Le scorpion, toujours présent, quitta sa cachette embrumée pour se ruer sur la colonne vertébrale masculine et pénétrer son dard dans les profondeurs spinales. La succession fit détendre les paumes du déserteur. Sarabi roula sur le côté, toussant profondément, de la salive liserant sa bouche.

    Quelque part, dans une partie calme et obscure de son esprit, mille intrigues se croisèrent, se percutèrent pour former un enchevêtrement de plan. Elle immergea ses doigts chevrotants dans la pochette qui retombait contre ses reins pour en sortir une petite sphère. La demoiselle la fracassa en direction du déserteur, l'enfermant dans un nuage indigo. Dans la brume mauve, le sable aux pieds de l'homme prit forme et se métamorphosa dans une silhouette féminine qui enferma le déserteur dans une puissante accolade. Les doigts du clone se refermèrent sur la dentition inférieure du Shoukyaku, le forçant à garder sa bouche ouverte. Les phalanges sablées se fragmentèrent pour rependre le minerai dans la gorge déployée du Nukenin et l'étouffer mollement – juste le temps que le Rokkakū puisse reprendre ses esprits et déchaîner sa rage...

    Spoiler:
    Chakra : 78%.
    Santé : 65%.


Rokkakū Mikoto
Rokkakū Mikoto
Statut : Jônin Spécial • A
Expérience : 105

Feuille de personnage
Inventaire: 5 Kunais - 2 Parchemins explosifs - 1 Lame de chakra - 1 Antidote - 1 Venin - 1 Parchemin vierge - 1 Adrénaline 1 Bombe flash - 1 Charme - 1 Parapluie

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Dim 15 Mar - 18:06
Vaincre le Soleil.Mikoto - Sarabi - Oki.
Le jônin du sable le savait déjà, son fuinjutsu était fonctionnel. À peine avait-il eut touché le thorax de son adversaire, l'homme se savait victorieux. Que le déserteur ait de bonnes aptitudes au Taijutsu n'était qu'un problème secondaire qui allait rapidement se retourner contre lui. Il l'avait vu s'élancer et s'armer d'une arme blanche. Des coups bien trop lents qui furent esquivés aisément jusqu'à ce qu'il atteigne l'entaille déjà entamée par la Sabaku. Une douleur surmontable mais qui le déstabilisa l'instant de quelques secondes. Largement suffisant pour ne pas voir venir un coup de poing titanesque qui l'envoya valser dans la flotte. La douleur cette fois-ci était atroce … Assez pour lui arracher un long cri d'agonie et des jurons étouffés par la masse aquatique. Il se souvenait encore de cette force herculéenne souvent utilisée dans la contrée du feu. La même force qui l'avait mis à mal dans sa jeunesse. C'est là qu'il parvint à doucement reprendre son sang froid … A l'époque aussi ce fut la même chose et il avait trouvé une faille pour ensuite prendre la fuite. Aujourd'hui; il n'avait nullement besoin d'éviter la confrontation. Après tout, il était bien plus fort qu'à l'époque.

Lorsque le jeune Rokkakū ressortit de l'eau, un nouveau spectacle s'offrit lui. Au son produit par le genou de la kunoichi, une grimace s'était formée sur le faciès de Mikoto qui étrangement, avait de la compassion pour cet ennemi un peu trop farouche. Ce qui s'en suivit marque une petite admiration pour la jeune femme. Elle n'était peut-être pas qu'une princesse pourrie gâtée finalement même si elle avait encore un long chemin à parcourir.

Ce combat avantageux pour le duo avait bien trop duré au goût de l'homme du sable et il profita de la cohue pour y mettre fin. Toutes les limailles qu'il avait envoyé sur son adversaire jusqu'à présent s'étaient toutes rassemblées en un seul point et en un claquement de cil, toute la masse ébène se rua en pique vers le déserteur pour en terminer une bonne fois pour toute. Dans son esprit, il n'était pas question de le laisser en vie. Peu importe les raisons qui avaient poussé à les attaquer, il était préférable de joncher le sol inanimé que d'être torturé et ensuite interrogé au sein même de la capitale du Roran. Une chose certaine, ce point de vue allait être disputé par la jeune héritière de la branche dite pure.

« C'est la fin … »



PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le le Lun 16 Mar - 18:05
Oki avait subi le courroux Sabaku et Rokkaku. Leurs gloires métissées s'étaient refermées sur lui comme une prison destructrice. La gorge baignée dans le sang, le torse enflammé par un sceau divin, il riait. Il s'amusait de cette situation. La mort était une bénédiction pour les Shoukyaku et n'était pas une fin – bien au contraire - s'assimilant à une renaissance, dans le creux de l'étreinte solaire. Le sarcophage sombre venait d'enfermer son corps, mais son âme se déploya vers les cieux. Il savait les rejoindre promptement quand l'homme roux dégagea sa pochette guerrière d'un explosif. Le temps devenait huileux. Tout se brouillait. Oki ne distinguait presque plus la petite silhouette rouge qui implorait le mâle de ne pas le faire, son visage peinturé de sable. Il l'attrapa vulgairement, la rejetant sur son épaule comme un sac de denrée, en s'éloignant dans les dunes. Bientôt, ils passèrent la ligne d'horizon et leurs ombres s'évaporèrent. Un sourire, puis le rouge grima ses paupières. La flamme s'éteignit dans un nuage incendié et dans une détonation meurtrière...
Quête terminée.


Récompenses : +15 XP chacun.
+ 1 bombe flash chacun.
+ 1 lanceur pour Sarabi.
+ 1 lame de Chakra pour Mikoto.
Contenu sponsorisé

Sujet : Re: Vaincre le Soleil.

rédigé le
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.