Seiki.
Event en cours.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.



Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils ...
Voir le deal
4.99 €

Yunokiwa Nitara
Yunokiwa Nitara
Statut : Moine
Expérience : 0

Feuille de personnage
Inventaire:

Sujet : Yunokiwa Nitara

rédigé le le Mar 7 Avr - 16:15
Yunokiwa Nitara



Ahri Elderwood League of legend

Date de Naissance : 06/08/27
Âge : 23
Sexe : F
Lieu de Naissance : Kusa no kuni
Contrée actuelle : Pays du riz
Grade et Rang : Rang A
Clan : Yunokiwa
Taille : 1m65
Poids : 54kg

Courte description des signes distinctifs qui rendent votre personnage si unique. Cette petite partie permet de mettre de côté la description physique, et ne réclame aucun minimum de lignes.




Psychologie

En un minimum de 300 mots, décrivez ici la psychologie de votre guerrier. Mettez en avant ses qualités, ses défauts, ses valeurs, sa façon de percevoir le monde dans lequel il évolue.

Biographie

"Lorsque nous sommes enfants, nous croyons que le monde est empreint de magie. Nous croyons aux légendes et aux mythes, ainsi qu’au destin. Ça, c’est le monde tel que je m’en souviens. Un monde que j’aurai préférée ne jamais connaître."

An 32
La tête dans les airs, les bras ouverts tournant lentement sur elle-même, la jeune fille regardait les magnifiques feuilles rouge et jaunes tomber de ce ciel d’or et de lumière. Fermant les yeux pour profiter de la légère brise, de l’odeur de la nature ainsi qu’un arôme de fumé du bois qui réchauffait la maison, Jamais elle n’eut connu une plus grande paix et une telle sérénité. Se sentant bercée par le vent et emporter par ses pensées, la jeune enfant ne s’attendait pas à se faire renverser par son grand frère qui cherchait à l’énerver. Couchée par terre, cette dernière tentait de le frapper en gémissant quelques bruits d’énervement. Le jeune garçon lui tentait des mudras alors qu’elle lui frappait les mains pour l’en empêcher. Normalement, le jeune garçon réussissait à sortir de petits lierres pour l’attraper et l’énerver.

C’est alors qu’après deux bonnes minutes de défense acharnée, le père des enfants arrivait pour les séparer. Avant d’avertir son fils, ce dernier levait les yeux vers la forêt et cachait ses enfants derrière lui. Glissant sa tête sous son bras, la gamine regardait dans la forêt qui pour elle semblait toujours aussi normale et si calme. Rapidement il poussait ses enfants vers la maison leur disant d’aller rejoindre leur mère. Se dépêchant à son tour, l’homme fermait la porte derrière lui, les aidants à faire des valises chuchotant quelques mots à leur mère. Ne comprenant rien la jeune fille tirait sur la tenue de ninja de son père pour attirer son attention.

Soudainement, la porte se mit à trembler sous les coups qu’on lui portait. Lâchant sur le champ les vêtements de son père, la jeune fille se reculait pour se blottir contre son frère. Il l’attrapait puis leur mère prit le garçon par le bras pour le tirer vers elle. Dos à sa mère, l’enfant regardait par-dessus l’épaule de son grand frère observant son père. La porte s’ouvrait bien grande d’un seul coup et trois hommes entraient dans la maison. Le père commençait ses mudras et les murs de la maison se faisaient écraser sous de puissantes ronces qui détruisait le bois pour foncer sur les ennemis. L’un d’eux brûlait les ronces pour qu’un autre passe avec son katana pour attaquer de père qui arrêtait la lame avec ses mains.

La jeune fille s’agrippait au cadre de la porte voulant retenir son frère et sa mère. Ses doigts s’enfonçaient dans le mur, ses larmes coulaient le long de ses joues, son souffle était coupé et son cœur débattait dans sa poitrine. « Papa » était le seul mot qui pouvait sortir de sa bouche à ce moment. Ses larmes l’empêchaient de voir deux autres hommes entrer et se diriger vers eux. Heureusement, son frère réussit à la tirer pour qu’elle lâche le cadre de la porte pour suivre sa mère. Sortant de la maison assez rapidement, ils couraient vers les champs derrière la maison. La mère s’arrêtait devant le champ obligeant son frère à continuer jusqu’au quai, là, il y avait une barque qui les attendaient. Le garçon refusait de partir sans elle.

Se mettant en colère, elle le poussait avant de se tourner vers les hommes qui arrivaient rapidement vers eux. Composant des mudras, leur mère soufflait une grande bourrasque de vent pour tenir les ennemis à distance. Celle-ci se retournait rapidement pour embrasser ses enfants. Glissant ses doigts entre ceux de sa fille avant qu’elle ne disparaisse derrière les grands épis. La dernière chose que peu voir Nitara, c’était le visage de sa mère, apeurée, son parfum lui avait été poussé par le vent et la peau douce de ses mains avait glissée entre les siennes avant qu’elle n’eût l’occasion de la retenir. Lorsque les brindilles commençaient à lui cacher la vue, elle vue sa mère se retourner afin de continuer de se battre contre ces hommes. Son cri émettant sa dernière technique résonnait dans les champs, ce fut la dernière fois qu’elle entendit sa mère.

Toujours dans les bras de son grand frère, ce dernier l’amenait vers le quai. Comme Kusa no kuni était traversée par une petite rivière, ils pouvaient suivre le courant et s’enfuir loin. Prendre le large était la seule façon pour eux de partir le plus rapidement possible. Traversant les champs à bout de souffle le garçon serrait fort sa sœur entre ses bras. Derrière eux, des pas rapides se faisaient entendre. Tournant la tête, le garçon tentait de voir ce qu’il y avait. C’est alors qu’entre les herbes hautes, l’un des deux hommes était à leur trousse. Accélérant ses pas même s’il n’avait plus vraiment de souffle, il tâchait de sortir du champ le plus rapidement possible.

Une fois à l’extérieur, le garçon s’enfargeait dans un trou faisant tomber sa sœur plus loin. Il se relevait rapidement pour aider Nitara. L’homme sortait derrière eux. Se tournant vers lui, le garçon disait à sa sœur d’aller au quai. Tournant dos à son frère, la petite fille voyait que la rive n’était qu’à une quinzaine de mètre. Figée par la peur, celle-ci ne bougeait pas et regardait son frère. Celui-ci essayait de la convaincre de partir et se prenait un kunai dans le dos tombant ensuite par terre. De grands frissons horribles lui traversaient le corps, ses yeux s’arrondirent. La gamine levait les yeux vers l’homme, derrière lui, le champ avait pris feu, ils détruisaient tout. Il n’y avait pas l’ombre d’une trace de ses parents. Alors que l’assaillant s’approchait d’elle, des lierres lui attrapait les chevilles pour l’immobiliser.

C’était sa chance, Nitara courait vers la barque, un homme les attendait à son bord. Une fois arrivée, il s’engageait dans le courant, la gamine tournait la tête pour voir son grand frère. Ce dernier faisait monter les lierres le long des jambes de l’ennemi pour l’immobiliser jusqu’à la taille. Alors qu’elle s’éloignait avec le courant, tout ce que pouvait voir la jeune fille était une grande boule de feu qui éclairai tout. Elle avait beau crier, pleurer et se mettre en colère, cela ne changeait rien. L’homme qui dirigeait la barque la regardait tristement avant de regarder l’horizon. Pourquoi s’étaient-ils invités ainsi chez eux ? Qu’avaient-ils fait ? Tant de questions sans réponses.

An 43

Vie privée

Décrivez ici tout ce qui ne rentre pas dans les deux premières catégories: famille notable, relations, enfants, affiliations - détails qui font de votre personnage quelqu'un d'unique.

Références

Pseudonyme ... - Âge: ... - Fréquence de connexion: ... - Le mot de la fin: ...
Le Narrateur
Le Narrateur
Expérience : 1470
https://shinobi-no-seiki.forumactif.be

Sujet : Re: Yunokiwa Nitara

rédigé le le Ven 24 Avr - 8:54
Bonjour.

Comment avances ta présentation ? Désires-tu un délai supplémentaire ?
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.