AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: [Mission]Toit de la Tour Sam 23 Avr - 14:13
Uzumaki Nobume
Uzumaki : Chasseur d'aigles à votre service !
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
Spoiler:
 

B
ienvenue à Iwa où tout tombe en ruine ! Même le toit d’une tour qui un jour, sera mienne ! D’ailleurs, c’est la seule raison pour laquelle je me suis portée volontaire ! Vraiment, ce n’est pas parce que j’enterre les animaux qui ont passé l’arme à gauche sur mon passage, que j’ai signé pour devenir le plus grand chasseur d’aigles du pays ou nettoyeur de toit ! Mon bandeau devrait parler de lui-même ! Je suis un Shinobi ! Le vieux dégarni devrait aller s’acheter une paire de lunettes s’il n’y voit plus ou alors, me laisser sa place ! Non mais, c’est vrai l’avenir, c’est ma génération ! La sienne est tout simplement dépassée ! Cependant, je n’ai plus rien à manger et, cette mission est payée.

Graourrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Vous entendez ? Je pose une main sur mon estomac et m’assois à l’Indienne ! J’ai faim ! À ce rythme, je vais vraiment mourir avant même de commencer la tâche qui m’a été confiée. Ce n’est pas ma faute, je vis seule dans un appartement et, je viens juste d’être promue shinobi. Évidement, vu mon rang, je me paie les pires tâches. Nettoyer une tour. Il n’y a pas écrit « Pigeon Voyageur » sur mon front aux dernières nouvelles ! Malheureusement pour moi, je suis pauvre. Je n’ai pas d’autre choix que de m’y plier et puis, je me dis que je le fais aussi pour moi ! Un jour, c’est moi qui forcerais les shinobi à nettoyer de fond en comble la tour ! Je les obligerais à curer le sol pour qu’il brille ainsi que les vitres ! Ah, rien que d’y penser, j’aimerais déjà y être ! Oh oui, ce serait dément !

« Héhéhéhéhéhé »

BIM

Qu’est-ce que….

« Hé toi, le travail ne va pas se faire tout seul ! Tu es un shinobi pas vrai ? Alors prends ce seau, ce balai et cette corde ! Là, tu as le marteau, les clous pour réparer le toit après que tu sois arrivée à chasser les aigles ! »

Qu’on me retienne sinon, je vais faire un malheur !!! Non mais, il se prend pour qui ce vieux schnock ? De quel droit, il peut me frapper hein ? Penses Nobume, aux Ryos qui pourront te permettre de faire des courses. Ne gâche pas tout ! Foutue conscience ! Si, elle était absente, je serais en train de lui raser le crâne et…


« Mais vraiment, qu’est-ce qui a pris à Onoki sama de faire appel à une fille comme toi ? Nous devons être vraiment désespérés pour quémander les services d’une gosse aussi fine qu’une brindille. Bon allez suis-moi ! »

Oh, mais je vais vraiment me le faire ! Une gosse ? Une brindille ? Il va voir ce que la brindille est capable !!! Il est où le marteau ? Je vais le cogner ! Je suis sûre qu’il me cherche cet homme perruque ! Aaaaaaaaaaaaaaaarg qu’il m’énerve ! Je craque, j’en peux plus !

Bing

Ma jambe, collée à mon corp, levée à la verticale, vient d’offrir un vol plané gratuit à ce seau ! Toutefois, avant que mon talon touche de nouveau le plancher en bois, ce dernier me revient avec force sur mon front. C’est dans un bruit sourd, que je tombe en arrière pour m’étaler comme une crêpe sur le plancher. Mes prunelles ont pris la forme de tourbillons tandis qu’une belle bosse ressort de mon front ! Je suis en train de voir trois petits anges qui ont mon apparence !

« Je note, un nouveau trou à réparer en heures supplémentaires ! »

NANI !? C’est quoi ce type ? Il ne vient pas de voir que j’ai une énorme bosse qui déforme mon front ? Je m’apprête à lui répondre, mais un bruit étrange attira mon attention. Je regarde un peu partout avant de lever mon faciès pour remarquer avec appréhension, la poutre qui se dirige droit vers moi ! Je blêmis au fur et à mesure qu'elle s'approche ! Sans réfléchir, je me mis à mimer bébé cabriole où je met à rouler en avant jusqu’au mur en face de moi, qui m’arrête après avoir fait connaissance avec mon dos ! C’est beau, j’ai les épaules, la nuque et la tête au sol, une partie de mon dos contre les pierres froides qui composent le mur et mon fessier penché en direction de mon regard et mes jambes et bottes encadrent mon visage. Le cœur battant, je remarque un autre petit trou à l’endroit où je me trouvais précédemment. Un soupir dépasse mes lippes. Je l’ai vraiment échappé belle, mais « Cœur de pierre » a décidé de me courir sur le haricot pendant un moment on dirait !

« Un second trou dans le plancher du grenier et une poutre en moins ! Hé dis-moi petite, tu es venue ici pour nous aider ou bien, pour faire plus de dégâts ? »

Je lui offre une œillade des plus obscures et laisse plusieurs veines se manifester ! C’est bon, je me retiens, je dois penser à mon estomac qui vient à nouveau de se manifester en faisant un bruit étrange ! Un jour, j’aurais ma vengeance sur cet homme ! Foi de Uzumaki Nobume ! Je finis par me relever et prendre la corde et le marteau. Je suis venue avec deux parchemins ! Cela devrait suffire amplement après tout, je suis une professionnelle désormais ! Je vais régler ce problème en deux/trois mouvements ! C’est avec confiance, me retenant de ne pas répondre, que je monte les marches une par une pour me rendre au niveau de la trappe qui m’emmène directement à l’extérieur. À peine l'ai-je ouverte que, je me retrouve nez à nez avec des yeux jaune qui me fixent ! Cependant, loin d’être effrayée, mes lèvres s’étirent en un immense sourire et je me jette dans sa direction les bras grands ouverts :

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!  TU ES VRAIMENT TROP MIGNON !!! »

Crack

Ma tête se retrouve coincée dans son bec et, je sens un liquide poisseux qui glisse au niveau de mon front. Hahahaha, qu’il est mignon ! Vraiment très mignon ~

« Hé ho Gamine, tout va bien ? »

I
wa je le veux et je l’aurais ~ Chantonnais-je à tue-tête ! Peut-être que je commence à perdre un peu trop de sang ? Ah, c’est vrai, j’ai la tête coincée dans le bec de mon premier ami ! Les aigles ont vraiment une drôle de façon de saluer les autres. Ah, le « sans-cœur » s’inquiète pour moi ? Peut-être l’aurais-je jugé trop vite ? Je lève mon pouce en direction du ciel pour lui faire passer le message que je vais bien !

« D’accord, je te confie le reste. Je repasserais plus tard ! »

Le bruit de la trappe se ferme soudainement. C’était du rapide dis-donc ! Finalement, j’avais raison, ce vieillard est un odieux personnage ! Tant pis, je pourrais faire plus ample connaissance avec mon nouvel ami de cette façon !

« Alors, c’est comme ça que dans le langage des aigles, vous vous dîtes bonjour ? Alors, à mon tour de te montrer comment on le fait à la version Shinobi ! »

Dis-je plein d’enthousiasme sans me rendre compte, que l’aigle essayait simplement de me faire du mal. Je ne voyais pas le mal puisque, j’ai toujours souhaité avoir des animaux, mais, je n’en ai jamais eu à mon plus grand regret. Nous n’avions pas assez d’argent pour prendre un nouveau compagnon sous notre toit. Quoi qu’il en soit, il m’a salué avec tout sa force alors, à moi de lui rendre ses salutations et c’est pour cette raison, que je me mis à fléchir mes jambes et, avec toute ma force, je plante les deux talons de mes fameuses bottes noires dans ce qui ressemble à son cou.

BAF

Sans me départir de mon sourire, je me retrouve allongée sur le côté sur le toit en piteux état après que Monsieur Aigle numéro 1 m’ait relâché. Ce dernier se retrouve allongé un peu plus loin sur le sol. Je fais un salto afin de me relever pour me rendre compte que je suis entourée de ses confrères. Qu’est-ce qu’ils sont adorables d’être venus en famille pour me saluer ! Ou alors, ils veulent aussi être salués à ma façon ? Ils sont plus polis que les humains dis donc ! Je penche la tête légèrement sur le côté, les observant de mes yeux souriant tout comme mes lèvres, les mains dans le dos, je finis par dire :

« Oh, vous voulez aussi être salués à la version Shinobi ? Très bien alors c’est partit ! Distribution de mon amour pour vous ! »

J’esquive de justesse une attaque et, je profite de l’ouverture pour asséner un coup de pied au niveau de l’aile de Monsieur Aigle numéro 2 ! Et je continuais ainsi, tout en tournoyant ! Et voilà qu’un autre me donna un coup de tête dans l’estomac me faisant reculer jusqu’au bout des tuiles !

« Hahahaha ! Je suis heureuse que vous vous jetiez tous sur moi ! Mais ne vous inquiétez pas, j’ai plein d’amour à déverser ! Il y en assez pour vous tous réunis !!! »

Trop naïve, je suis ? Peut-être, mais, j’aime vraiment trop les animaux pour leur faire du mal ! Ah ? Je l’ai fait ? En effet, je n’aurais peut-être pas dû les frapper aussi fort puisque, les trois que j’ai salué, ne semblent pas se relever. Sans crier gare, un autre aigle plus imposant que ces trois derniers, et faisant trois fois ma hauteur, me chargea. Ce coup-ci, me fit perdre mon équilibre, mais, mes doigts s’agrippèrent instinctivement dans ce plumage au niveau de son estomac enfin, je pense.

« Hahahaha ! Tu veux m’emmener me faire une promenade ? Merci ! On peut voler vers le plus grand pic de la montagne ? »

Les ailes de mon troisième nouvel ami, se mirent à battre et moi, je pris la pose du cochon pendu. Nous descendîmes de la tour en pique, mais, je ne m’inquiétais pas. Au contraire, on pouvait entendre mon rire. Je me cramponnais encore plus pour ne pas tomber. Je m’extasiais devant les airs ahuris et paniqués des habitants qui s’affichèrent, quand on passait juste au-dessus d’eux. Du moins, ceux que j'avais pu visualiser.

« Oui plus vite !!! Hahahaha !!! Tu es vraiment le meilleur chocolat ! »

De là, j’essayais de me faufiler jusqu’à ce que je puisse grimper sur son dos ! Ce fut avec difficulté que j’arrivais à la place de choix. Sans me rendre compte, que c’était loin d’être du goût de ma monture improvisée qui monta de nouveau en posture raide, en direction du ciel et fit des cercles où, je me retrouvais ma tête et mon corps à l’envers et suspendu dans le vide ! Je risquais de tomber à tout moment, mais, je m’accrochais à m’en faire blanchir les phalanges sans que je m'en aperçoive ! Insouciante du danger qui pesait sur moi. Ceci dit, j'étais en train de m'amuser, vraiment, et ce, pour la première fois depuis bien longtemps ! Finalement, l’aigle finit par se calmer et moi, je me retrouvais à faire l’étoile de mer sur son dos. Mon visage calé dans sa « nuque ». Je prends mes aises et alors ? J’étais essoufflée après toutes ces montagnes russes improvisées. Je devais ressembler à une folle avec ma chevelure dans tous les sens mais, je me sentais bien. Vraiment bien.

« Hahahaha ! Tu es la monture la plus rapide que je connaisse Onigiri Chocolat ! C’était terrible ! Whaou, nous sommes vraiment haut ! JE SUIS LE MAITRE DU MONDE HAHAHAHA !!! JE VOOOOOOOOOOLE !! »

Fis-je en me tenant en équilibre sur l’aigle, les bras écartés. Ce fut rapide, car, je m’esclaffais à pleins poumons à nouveau pour mieux retomber qui fit flancher mes jambes. C'est ainsi que je me retrouvai sur mon fessier. Je me penche un peu vers mon « ami » et, enrôle mes bras doucement autour de son cou.

« Merci pour cette ballade ! Hé, je ne me suis pas présentée ! Je suis Uzumaki Nobume qui deviendra le futur Tsuchikage ! Alors, aujourd’hui, je dois vous faire partir, mais je te jure que lorsque je serais chef de ce village, toi et ta famille, vous pourrez revenir ! Donc à ce moment-là, tu pourras me faire remonter sur ton dos comme aujourd’hui ? »

Mes lèvres lui offrirent une esquisse chaleureuse tout comme mon regard. Je voulais prouver à mon nouvel ami que j’étais sincère. D’ailleurs, avant de m’occuper des travaux du toit, j’allais m’occuper du déménagement de mon nouvel ami et de sa famille ! C’était peut-être un simple oiseau aux yeux de tous, pourtant, je reste persuadée qu’il comprend parfaitement mes paroles ! Les volatiles ne sont pas aussi stupides qu’on ne le pense ! Je me mis à embrasser mon nouvel ami et contempla mon reflet dans son iris gauche.

« Je te le promets, mon baiser est un pacte ! Par contre, on pourra se revoir hein ? Je veux avoir de tes nouvelles, ceci dis, si c’est trop dangereux pour toi à cause de mes pairs shinobis, fais-moi entendre ta belle voix ! hihihihi »

Mon sourire s’élargit au point de me faire mal aux mâchoires. Finalement, je n’aurais peut-être pas à user de force pour les faire partir de leur "chez-eux". Cela m’arrangeait bien, car mon intention n’a jamais été de vouloir les blesser. Onigiri Chocolat se mit à émettre un son et, je pris ça comme ça, comme sa réponse ! Je me mis à l’imiter et nous continuons de voler encore pendant quelque temps que, j’en avais oublié ma « mission de nettoyage ».

Dans ce même temps, sur le toit, la trappe s’ouvrit pour laisser place à Monsieur Cœur de Pierre :

« Tiens, mais où est-elle partie ? »

Quelques jours plus tard...

T
rois jours où, incroyable, mais vrai, les aigles n’étaient plus ici. Ils étaient partis du toit de la tour du vieux nain grincheux qui, nous servait de chef. J’avais usé d’une et le tour fut joué. Je les avais aidé à faire de nouveaux nids pour leurs œufs et petits, sur le plus haut pic de la montagne au-dessus de notre village ! C’est grâce à Onigiri Chocolat au lait que j’avais pu revenir ici sur ce toit. Depuis, je travaillais sur le nettoyage et la réparation du toit. Je prenais mes pauses durant l’heure des repas quand, Monsieur vieux jeu, dont l’ancien titre était : Monsieur Cœur de Pierre, m’apportait ! C’est que sa femme était un véritable cordon bleu ! J’avoue, je mangeais en réalité 10 fois par jour ! Faut dire, que je travaillais aussi la nuit pour cette tour ! Les aigles m’ont aidé au nettoyage, mais, les tuiles et compagnies, ce fut pour ma seule pomme.

Il n’y avait personne chez moi qui attendais mon retour. Alors, cela ne me dérangeait pas de faire des heures supplémentaires. Bien que, certains membres du personnel se moquaient de moi, c’était toujours mieux que les regards hautains sur ma personne quand j'étais en bas. Je passe un bras sur mon front afin d’essuyer les gouttes de sueur qui glissent de mon front. En pensant à ça, je me rappelle de la blessure que j’ai eue à cause de la salutation d’Olive d’il y a trois jours ! Je me sens triste, c’est bizarre non ?

bang

Outch, j’ai encore brisé une tuile à force de cogner avec mon marteau ! Tant pis, une de plus, une de moins, on ne voit même pas la différence. Certes, je n’ai pas à renforcer le toit, mais, il faut avouer que ce toit, avait besoin d’une touche ! J’espère que ces vieux-rabats-joie reconnaitront mes efforts ! Je jette au loin les débris de la tuile pour en reprendre une autre, jusqu’à ce que j’entende...

« Aïe ! Regardes où tu jettes les choses gamines ! »
« Oh, Oji san c’est vous ? Vous êtes venus pourquoi ? »

L’homme soupire sous mes yeux et, j’arque un sourcil. Est-ce que j’ai dit quelque chose de mal ? Ah ! Peut-être, s’attendait-il à recevoir des excuses de ma part ? Apparemment, il se rendit compte de mon incompréhension, car il se rapprocha de moi et jeta un coup d’œil sur les points cardinaux du toit.

« Et ben dis-donc, ça change drôlement ! Cela faisait longtemps que je n’avais plus revu un le toit aussi propre ! »

Ça, je veux bien le croire. Pourtant, je me sentais désolée pour les aigles qui siégeaient ici il y encore peu. Je finis par installer la dernière tuile et, je ne me retins pas plus longtemps pour laisser libre court à l’explosion de joie qui m’envahit !

« TERMINEEEEEE ! »

Mon cri soudain, surprit mon interlocuteur au point qu’il en tomba sur le c*l au sens propre comme au sens figuré. Quand, je m’en rendis compte, j’en fus la première étonnée ? Il jouait à un jeu c’est ça ?

« Qu’est qu’il vous arrive grand-père ? Vous ne tenez plus sur vos jambes ? »

Vengeance, vengeance pour ma première journée de mission niark niark ! Moi rancunière ? Du tout, vous vous faites des idées. Je lui offris un magnifique sourire carnassier. Maintenant, nous sommes quittes et, je peux passer à autre chose !

« Vraiment, rappelle-moi de ne pas être sur ta liste noire. Sinon, tu as fait un travail énorme ! Je t’avoue que les premiers jours, je ne pensais pas qu’une petite brindille comme toi, y arriverait, mais, tu m’as prouvé que j’avais tort ! Finalement, les jeunes d’aujourd’hui peuvent être capables de grandes choses ! »

Et une grande claque dans le dos pour moi, une. Keuf keuf. Il veut que je meure en réalité, je suis sûr ! Je le vois et puis, nous éclatons à l’unisson de rire. Finalement, je ne regrette pas, d’avoir accepté cette mission indésirable au premier regard.

« Dis-moi, t'y es prises comment, pour faire partir ces oiseaux sans problèmes ? »
« J’ai simplement fait une promesse. »
« Une promesse, laquelle ? »

J’étais sur le point de répondre quand, une brise comme celle que j’ai connue quand j’étais « là-haut », vint frapper mon visage. Mes mèches de devant virevoltèrent et, mon attention fut attirée par un « chant ». C’était… Je me relève, me retourne et lève mon regard vers le soleil où je « le » vois. C’est Chocolat au lait ! Mes prunelles brillèrent, tout comme mon sourire qui était éclatant ! Il était en train de faire des cercles au-dessus de nous, puis repartit de là où il venait ! J’inspirais profondément au point de ressembler à un hamster et :

« JE TIENDRAIS MA PROMESSE !ALORS, PRENDS SOIN DE TOI ! »

Qu’importe, si, je venais de briser le ou les tympans de mon voisin. Je souhaitais que mon message soit entendu par mon ami. Je lui fis un signe d’au revoir à l’aide de mon bras avec énergie ! Quand, il n’était plus qu’un point noir. Mon bras s’abaissa doucement pour longer mon corps. Je sentis plus que je ne vis, le regard interrogatif de mon aîné.

« Une promesse qui renforce un de mes objectifs ! »

Je ne rajoute rien d’autre et, les doigts croisés, je me déplace. Il était temps pour moi, de passer par la case "vieux débris" pour réclamer mon argent !

« Attends, promesse, but ? Quel est ton objectif ? »

Je stoppe mes pas à sa question. Je me retourne à peine, à l’image des deux membres de ma famille à la seule différence, que mon sourire est véritable :

« C’est un secret ! »

Dis-je, les mèches dans le vent et mon sourire chaleureux Colgate.

« Si, je te le disais, tu pleurerais certainement grand-père ! »
« Arrête-toi et, reviens ici ! »

De, là, je me mis à courir tout en tirant un petit bout de langue en laissant entendre mon rire. Oui, j’ai une nouvelle raison de devenir Tsukikage. Qu’importe le temps que cela prendra, je ne dévierais jamais de mon chemin.
© Starseed
© Starseed
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 16/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
9/300  (9/300)
Iwa no Genin ⎜ 岩隠れの里
[Mission]Toit de la Tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Première mission
» Tour de Farce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Terre :: Village Caché par les Roches :: Tour du Tsuchikage-
Sauter vers: