Seiki.
Event en cours.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.



Le Deal du moment : -40%
Promo sur les chaussures de running Nike Air Zoom ...
Voir le deal
78.47 €

Senju Honoke
Senju Honoke
Statut : Jônin • A
Expérience : 93

Feuille de personnage
Inventaire: Kunais • Parchemins Explosifs • Charme Genjutsu • Masque à Oxygène • Parapluie.

Sujet : Le brasier maudit ✭ PV.

rédigé le le Mar 14 Avr - 11:57

    La tapisserie bise du panthéon intime se parsème de ta silhouette centuplée par les multiples psychés. Les épaulettes claniques embrasent la maigre ombre et calment les hydres ignées qui serpentent dans les dédales spirituelles. Comme d'une couronne christique, ta crinière de pénombre s'illustre du diadème tribal – symbole honorifique qui faisait courber l'échine. Tes chairs cannelle s'éteignent sous la paresse lunaire, satinées par l'étreinte des molles avalanches d'une fourrure blanchâtre. La capuche d'hermine se meurt à l'orée de ton front, les détails de ton enveloppe charnelle se livrant aux longues pâmoisons dans la pèlerine, bien trop ample pour un minuscule organisme. Sous les lucioles lactées, tes pas s'affranchissent du bourg léthargique – dans l'attente des âmes partenaires.

    Tes joues, proies des aquilons nuiteux, se calquent à la teinte qui reluit depuis tes griffes carnassières – et ces sensations transies sont les seules à même de maintenir ton regard émerillonné. Le globe diaphane élargit ses ailes autour de la sainte capitale, repoussant l'aura maudite qui t'approche. Le voyageur impatient évapore le mutisme obscur en approchant son corps du tien. Devant les rideaux pénombrés de tes iris, il maintient une distance. L'empyrée éclot. Les sombres moires qu'il revêt le fait disparaître dans la bilieuse immensité et ses yeux troublés de sentiments contraires esquivent les tiens.

    Les pâles ténèbres sylvestres s'emplissent de frissons et d'haleines – les esprits antagonistes sont rejoints par une énième chimère noctambule. Dans tout l'enivrement d'un orgueil sans mesure, irradié des foudres de son esprit borné, l'Alpha déchire l'aquarelle verte – reflet de ses pupilles profondes et altières. Les astres s'y mirent, s'y noient. Tu avais plongé tes pieds dans un nid de vipères. Quels discernements avaient poussé le Daimyo à composer cette équation à trois inconnus ? « La Contrée de la Foudre est à deux jours de Tsurī. On devrait se mettre en route maintenant, à moins que l'un de vous deux ait quelque chose à ajouter. » Contre la jambe du mâle, la doberman gardienne – veillant d'un œil méfiant la nymphe des bois. Sa fourrure terreuse n'était pas suffisamment opaque pour couvrir son caractère acariâtre en présence d'autres femelles.

    Spoiler:
    Conditions : Être trois rang A.
    Lieu de mission : Gouffre de l'Éclair.
    Récompense : 400 ryos.
    Informations : Nécessite un PNJ. Merci de vous référer aux règles des missions.

    Des flammes noires et bleutées ont été aperçues au Pays de la Foudre – rappelant celles des légendes Uchiha. Le pouvoir foudroyant se questionne sur une présence malveillante d'un damné et grogne sur la capitale Tsurīenne, obligée d'envoyer des émissaires enquêter. Allez fouler la contrée et remonter la piste de ce brasier couleur pénombre pour en découvrir l'origine. Si un Uchiha a atteint ce niveau de légende, ramenez-le ! Si la source est autre, prenez garde ; les tisons sont alimentés d'une force obscure et encore méconnue...
Inuzuka Tora
Inuzuka Tora
Statut : Chef de Clan et Jônin Spécial • A
Expérience : 121

Feuille de personnage
Inventaire: 2 Parchemins Explosif + 10 Kunaïs + 1 Parapluie

Sujet : Re: Le brasier maudit ✭ PV.

rédigé le le Mer 15 Avr - 14:51
La perle blanche scintille au milieu du rideau ténébreux, éclairant les âmes encore errantes à cette heure avancée. L’atmosphère fiévreuse avait fait place à la douce et froide plénitude nocturne. Je marche dans les rues, quasi-désertes, quelques silhouettes égarées semblent chercher le chemin vers leur foyer. J'aurai aimé faire partir de ces individus. J'aurai souhaité avoir la possibilité de m'aventurer dans ces ruelles sinueuses, à la recherche de charmante compagnie et de vivre cette relation fugitive jusqu'au petit matin. Ce n'est pas mon objectif ce soir. C'est une compagnie bien différente qui m'attend cette nuit, une bande que je n'ai pas choisi. Fais chier.  Lesté par mon gilet shinobi, même cette marche nocturne n'est pas agréable. En plus, je vais sans doute passer la prochaine semaine en compagnie de deux petits nantis affreux qui se sentent plus pisser dû fait de leur ascendance. La vie de ninja n'est vraiment pas de tout repos.

Mes pas me portent jusqu'à la grande porte. Asuna est à mes côtés. Comme d'habitude, c'est sans doute elle qui me permettra de supporter le piaillement insensé de mes coéquipiers ; c'est là qu'à lieu le rendez-vous entre moi, une héritière Senju et un héritier Uchiha. Je ne porte vraiment aucun de ces deux clans dans mon cœur. Des privilégiés qui chantent les louanges de leur propre gêne comme s'ils valaient mieux que tout le monde. La place d'un Alpha se mérite, elle se gagne à la sueur de son front. Elle n'est pas issue de la rencontre favorable entre deux organes génitaux de bonnes familles. Et on m'avait choisi moi, pour être leur chaperon ? Pour assurer la bonne entente entre le clan Uchiha et Senju. Autant dire pour éviter que les deux parties s’entre-tuent avant d'arriver à destination. Et en plus, je dois me taper le voyage jusqu'au pays de la foudre. C'est bien ma veine. J'ai horreur des campements de fortunes dans les lieux reculés. Cette semaine s'annonce déjà sacrément emmerdante.

Mes yeux se portent instinctivement sur la silhouette qui est déjà présente. Petite et frêle, elle est sûrement une médecin et mignonne aussi. Elle dégage un petit côté sauvage qui me plaît. Les muscles de ses cuisses me font croire qu'elle serait une bonne cavalière. Mes pensées lubriques s'arrêtent au moment même où elle ouvre la bouche. Dommage que ce soit une emmerdeuse. Ce voyage s'annonçait mieux que prévu et maintenant, je vais devoir gérer une madame scrupule à cheval sur les horaires. Quelle plaie ! Pour qui elle se prend cette morveuse ? Dans un soupir sonore, je lâche :

" C'est quand même bien mieux quand une femme n'ouvre la bouche que pour dire oui."


Je passe devant la jeune shinobi, son odeur sylvestre fait son chemin jusque dans mes narines, m’enivrant légèrement. Je m'avance vers l'autre silhouette encore dans l'ombre et je reconnais immédiatement Uchiha Reito. Peut-être l'Uchiha avec lequel j'avais le moins d'animosité. Enfin, ça, ça ne voulait pas dire grand-chose pour moi. Un simplement hochement de tête suffit à lui faire comprendre que je l'avais reconnu. Je ne suis pas vraiment d'humeur à parler et mon objectif n'était pas de voir l'autre silhouette, c'est simplement d'être dans le dos dans cette pimbêche. Mon mouvement est rapide et ne laisse aucune place à l'hésitation. Ma poigne s'accroche à sa nuque et la maintient fermement, la retenant de faire le moindre mouvement. Je me tiens derrière elle et renforce ma prise pour la faire lever la tête vers moi. Sa crinière se prend entre mes doigts, renforçant le mouvement. Nos yeux se croisent. Mon regard est sévère. En équipe, c'est comme dans une meute, il faut tout de suite clarifier la hiérarchie entre les chiens et c'est ce que je compte bien faire, la dresser.
"C'est moi qui donne les ordres. Compris ?"

Mon ton est clair et il n'y a aucune place à l'interprétation. Pour la durée de cette mission, c'est moi qui suis en charge de ce petit commando et j'espère que ma démonstration de force l'a fait comprendre à mes petits camarades. Dans le monde shinobi, la faiblesse et les bons sentiments n'ont pas leur place. C'est la loi du plus fort qui dicte les règles. Et les règles de cette mission vont être les miennes.
Uzumaki Irui
Uzumaki Irui
Statut : Jônin • A
Expérience : 18

Sujet : Re: Le brasier maudit ✭ PV.

rédigé le le Jeu 16 Avr - 20:52
Destination au Pays de la Foudre. Terre lointaine, que j'ai néanmoins foulée de longs mois, durant mon périple qui dura plus d'une vingtaine d'années. Ce genre de voyage changent un homme à jamais. Celui que j'étais à mon départ, puis, lorsque je vivais en terre Kaminari, et enfin, celui que je suis aujourd'hui sont indéniablement trois personnes différentes.

C'est donc dans la peau d'un homme nouveau que je me présentais aux portes du village. Un homme plein d'entrain, et plein d'opportunisme. Ma vie était une longue quête, à laquelle allait s'ajouter un nouveau chapitre. Et pour cause : ayant des yeux et des oreilles un peu partout, j'ai ouï dire qu'une mission de haute importance avait été mandatée en urgence. Des faits inexpliqués se produisaient, des faits qui laissaient présager qu'un possesseur de Mangekyou Sharingan se baladait en liberté. Une interprétation logique de la part des clans de Hi no Kuni, à en croire les témoignages rapportant l'apparition de brasiers sombres. Néanmoins, une autre théorie concordait, basée sur les études Uzumaki sur le sujet, et notamment celles que j'avais menées durant vingt ans avec ma mère.

Oui, le Kaléidoscope Hypnotique pouvait être à l'origine des flammes noires. Mais mon instinct me suggérait le contraire. Ou peut-être était-ce simplement l'espoir de ne pas avoir gaspillé plus de la moitié de ma vie pour un but vain. Quoi qu'il en soi, une idée très claire quant à a véritable cause de ces flammes noires envahissait mon esprit. Une idée qui me poussa à jouer de toutes mes cartes en main afin d'être ajouté à l'équipe d'intervention.

Et ainsi me voilà. Ayant été ajouté in-extremis, mes collègues n'étaient certainement pas au courant qu'ils attendaient un quatrième membre. Je me suis donc dépêché de sorte à être le premier arrivé au point de rendez-vous. Là, je restais en retrait afin de les observer un à un. Les deux premiers arrivent assez rapidement. Étrangement, ils semblent ne pas avoir plus d'affinité l'un pour l'autre. Les emblèmes de leurs clans respectifs en disent long ! Un Uchiha et une Senju dans la même équipe, de quoi faire un joli feu de forêt. Puis vint au bout d'un quart d'heure,  le dernier membre, ou plutôt les deux, puisqu'il était accompagné d'un chien-ninja.

C'est là que les choses deviennent intéressantes. Mus par les émotions, les voilà qui dévoilent leurs vrais visages. Discret, je me délecte de cette scène. Les égos se heurtent, la tension monte et le ton avec. L'Inuzuka semble ne pas avoir aimé le comité d'accueil offert par la Senju, et le lui fait savoir avec férocité. Je commence à bien l'aimer celui-là. Espérons qu'il ne me déçoive pas d'ici la fin de cette mission.

- BWAHAHAHA !

Tandis que la demoiselle était encore soumise à l'étreinte de son capitaine adoré, un rire moqueur résonna soudainement, dévoilant alors ma présence. Mes trois comparses pouvaient à présent me voir assis en hauteur, sur le sommet de la muraille faisant l'encadrure de la porte de l'entrée du village. Inconsciemment, leurs sens m'avaient peut-être capté depuis longtemps, surtout pour ceux ayant des capacités sensorielles accrues. Leur attention quant à elle, était détournée par les querelles entre eux, et m'avait permis de m'immiscer discrètement jusqu'ici.

Le brasier maudit ✭ PV. Iki1

- On pourra pas dire qu'elle l'avait pas méritée celle-là. Allez, on décolle ?, dis-je d'un ton condescendant. Un sourire sadique étire mes lèvres dans un rictus de folie.

Me laissant glisser du rebord, je virevolte quelques instants avant d'atterrir avec souplesse à proximité de Tora et Honoke. Je me redresse avec flegme, plongeant mon regard droit dans celui de l'Homme-Bête. Je le fixe quelques instants, silencieusement, immobile, laissant en suspens toute interrogation. Peut-être se demande-t-il qui je suis, et ce que je fais là ? C'est vrai que je ne me suis pas encore introduit.

- Breaking News, fis-je en dégainant un parchemin que je déroule avant de le tendre à Tora. Le sceau officiel du seigneur s'y trouve. Je suis ajouté à la team comme quatrième membre. Je reviens tout juste de mission, j'étais censé vous rejoindre sur la route mais j'ai pu terminer plus tôt, alors je suis venu dès que j'ai pu. On y va, cette fois-ci ?

Tout était dit.

Senju Honoke
Senju Honoke
Statut : Jônin • A
Expérience : 93

Feuille de personnage
Inventaire: Kunais • Parchemins Explosifs • Charme Genjutsu • Masque à Oxygène • Parapluie.

Sujet : Re: Le brasier maudit ✭ PV.

rédigé le le Ven 17 Avr - 14:32

    La paume masculine s'ourle dans ta nuque nue, mettant en geôle tes cervicales. Ses doigts ankylosent la sinuosité nucale, t'engouffrant de ses vitraux iridiens – dans lesquels émigre les astres et meurent les étoiles. Si tendres quand il auréole sa bête, si cruels quand il te traverse. Ton index embrasse l'ossature robuste de son poignet et rejoint sa poigne, chatouillant l'orée de son doigt pour courber son articulation jusqu'à sa limite.  « Je ne suis pas une femelle de ta meute, je n'obéis pas aux clébards mal léchés. » La doberman, anxieuse, lézarde entre les jambes du mâle. Tu détends la pression sur sa phalange arqué lorsqu'un rire avive l'aquarelle endormie - la couronne chut à la cime de tes cils, bouleversée par l’altercation. La silhouette solaire, nichée dans la chaleur de ses étoffes bariolées, rejoint l'équation dans les provocations. Il rapproche son corps de la bête. Vos organismes forment les trois angles d'un triangle clanique. L'atmosphère électrisante se referme, telle une sombre porte, sur les ravissements, la fougue et les élans.

    L'air des bleus horizons tempère les dragons qui ravaudent la haine en ton âme. Le doigt sans vigueur de l'Inuzuka fléchi sous la bague féminine et tes pas creusent la distance entre vos cœurs. L'orage et la tempête s'étaient heurtés, galvanisés par la foudre Uzumaki.  « Gardez votre instinct de meute pour la mission. Je ne suis pas d'humeur à fracturer des mâchoires. » Les égos masculins s'échauffaient – sûrement pour compenser leur petitesse politique que tu piétinais fièrement. Tu contournes le cerbère et outrepasses les frontières du bourg. Les maux que tu déchaînes fermentent au fond des noyaux intimes – où des germes sont semés de rancune et de rage. Tsuri avait enfanté d'esprits vengeurs.

    À l'orée de la sylve, les cerveaux déploient leurs facultés silencieusement. Les âmes daltoniennes s'hybrident pour ne former qu'une. La forêt sapinière est un temple, où les Senju dominent et ondoient. Comme de longs échos se confondant, les parfums et nuances sylvestres se répondent – dans la ténébreuse et profonde unité agreste. Le vaste amphithéâtre ronronne, semblant ne posséder aucun horizon. Comme des nuées, les chênes gris se centuplent. Tes jambes félines apposent leurs signatures sur chaque branche et ta traîne d'hermine flotte dans tes pas. Tes pensées se meuvent, se pâment dans l’onde, chassant les désagréments brumeux qui chargeaient, il y a peu, ton esprit de leurs lourdeurs. Tu sillonnes l’immensité profonde avec une indicible et féminine volupté.

    Dans une énième enjambée, vous êtes arrachés au cocon bucolique. Tu rejoins la structure plutonienne, reflet du mirage errant qui panache ta vision. Colorées par la nuit, les montagnes aériennes déchirent l'arête céleste. Sur les sentiers frappés par des pas répétés, les ombres se glissent. L'épopée prend son virage – sous un cortège étoilé.
Contenu sponsorisé

Sujet : Re: Le brasier maudit ✭ PV.

rédigé le
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.