Seiki.
Event en cours.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.



Le Deal du moment : -20%
20% de réduction sur IROBOT Aspirateur ROOMBA ...
Voir le deal
199.99 €

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Sam 21 Mar - 19:33
Quête éphémère.


Spoiler:

L'Embrasement de l'Opaline. B5jz

Shiro Hyûga est une Nukenin de la Contrée du Feu.
Son rang et ancien grade est à définir, en fonction de son futur assaillant.

Son but ? Mettre à l'état de cendres un petit village qui borde la Cascade de la Fin - et où vivrait un groupuscule Hyûga, pour récupérer un corps afin d'offrir une pupille blanche à un membre de son groupuscule...

Si elle est battue, son inventaire pourra être dépouillé.

Le souffle de l'explosion avait enfoui la petite citée sous les cendres. Le blanc d'opale du Byakugan rayonnait dans ses pupilles, tandis que les veines prononcées caractéristiques de l'activation du célèbre Dôjutsu apparaissaient sur le bord extérieur de ses orbites pour s'étendre jusqu'à ses tempes. Une vision à 360°. Une capacité de vision de la circulation du chakra. La possibilité d'accéder aux arcanes du poing souple, ou Jyuuken, grâce à cette pupille. Tant d'atouts sur lesquels la douce Shiro pouvait se reposer pour récupérer l'un des membres de sa dynastie – pour accomplir son effroyable dessein. En voyant l'insigne Hyûga, pendant un instant, elle s'évada. Mais l'heure n'était pas à la nostalgie. A nouveau, le grondement des déflagrations emplissait les airs de ses décibels démesurés.

Le souffle âcre de la fumée noire se faisait persistant sous le coup des nouvelles explosions qui se déclaraient de part et d'autre. Depuis le toit où elle était juchée, Shiro observait les âmes s'évader en hurlant des ruines – tandis que certains corps, moins chanceux, se voyaient partir sur les dégâts. Son kimono noir virevoltait dans les brises volcaniques, dévoilant une peau aussi pale que la neige. Alors que la Hyûga s'élança depuis son perchoir pour étendre ses pas en direction d'une victime inconsciente, une énergie différente s'ajouta au tableau – malgré elle...

Uchiha Reitо̄
Uchiha Reitо̄
Statut : Jônin • A
Expérience : 23

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Dim 22 Mar - 2:12
L’ordre de mission était tombé : éliminer une renégat, ancienne membre affluente et puissante du clan Hyûga. Les pisteurs du pays du feu avait retrouver sa trace aux abords de la contrée, mais elle utilisa sa connaissance de la forêt pour disparaitre. Quoi qu’il en soit, elle était présente dans la zone et la mission était de la retrouver avant qu’elle ne blesse des villageois.

Il n’y avait d’ailleurs aucunes autres informations à se mettre sous la dent à son propos. Personne n’avait l’air de se souvenir de ses capacités au combat, si ce n’est qu’en tant que membre du clan Hyûga, le corps à corps et son utilisation du Byuakugan allait sûrement être ses atouts les plus précieux. Il fallait donc que Reito se tienne sur ses gardes pendant le combat, car il savait pertinemment que le dojutsu des Hyûga était dangereux. La vue à 360 degré qu’il leurs procure était une capacité qu’il ne fallait pas négligé. Il n’avait jamais encore eu l’occasion d’en combattre, mais il avait entendu des histoires sur ces hommes. On disait que leurs défenses étaient impénétrables.

Pire encore, qu’en combat singulier, battre un Hyûga au corps à corps était impossible et relevait du miracle. Une aubaine pour lui, il n’était pas de ces hommes qui combattait seulement au corps à corps. Il le pouvait, oui, mais il évitait au maximum. De toute manière, les capacités d’un Uchiha ne sont pas à leurs paroxysmes quand le combat se fait au corps à corps et ça, il l’avait compris depuis longtemps. La clé de ce futur combat serait donc, si combat il y a, de garder une certaine distance en attaquant et surtout, d’analyser la situation au maximum pour trouver une faille à cette défense de fer que tant de personne louait.

Cette mission allait d’ailleurs être effectuée avec un membre du clan Senju, le clan rival aux Uchiha. C’était, aux dernières nouvelles, l’un des Chunin les plus prometteurs du clan Senju. Le patriarche du clan Uchiha avait cru bon de donné cette mission à l’homme le plus détesté chez les Senju, c’est-à-dire Reito lui-même, pour que ce dernier renoue quelques liens avec eux. Enfin ça, c’était l’excuse principale, celle que le monde entier doit connaitre. La vraie raison c’était surtout pour montrer aux Senju que les Uchiha sont largement supérieur en puissance. Il avait décidé d’envoyer l’un des meilleurs combattant du clan dans ce seul but. Après tout, chacun ses priorités, on ne peut pas lui en vouloir.

Les deux hommes se dirigèrent donc vers la dernière position connue de la jeune femme. D’après les dernières informations, elle aurait été vu pour la dernière fois vers la frontière du pays du feu et celui du riz. Sautant d’arbre en arbre, de branche en branche, aucun des deux ne pris la parole pour discuter avec l’autre. Reito, depuis qu’il a malencontreusement tué sa bien aimé, qui était une Senju d’ailleurs, était détesté par le clan entier. Si ces derniers pouvaient se permettre de se venger, ils n’hésiteraient pas. Pourtant, le Daimyo du feu appréciant Reito et son clan entier derrière lui, ils ne pouvaient pas le toucher. S’il lui arrivait quelque chose et que le lien entre sa mort et les Senju se ferait, le clan pourrait rapidement être dans de beaux draps.

Enfin, alors que les deux hommes se dirigèrent à grande vitesse vers la frontière, une détonation retentit aux alentours de leur position. Une, puis deux, puis trois, plus plusieurs d’affilée. Reito se stoppa net sur une branche avant de s’accroupir. Quelques secondes après, il s’élança sans prévenir son coéquipier de fortune en direction des bruits assourdissants. Ce qu’il vit ensuite ne le fit pas sourire, au contraire. Des corps jonchant le sol, du feu. Cette vision de guerre le répugna au plus haut point. Et en face de lui cette silhouette, fine mais puissante à la fois.  C’était elle, il venait de la retrouver : Shiro Hyûga.

Ses yeux écarlates actifs, il bondit pour se positionner à environs 20 mètres de la renégate. Le sérieux sur son visage n’énonçait rien de bon, le combat allait être rude, mais il fallait bien passer par là.

« Shiro Hyûga, t’as deux choix possibles. Soit tu te rends, auquel cas personne ne se fatigue, soit tu décides de te battre, auquel cas tu meurs ici et maintenant. Fais ton choix, j’ai pas que ça à faire. »

Provocateur ? Bien-sûr. Reito est toujours comme ça avant un combat. Maintenant, il espérait surtout que son coéquipier puisse suivre le rythme, car il voyait très bien dans l’assurance qu’elle dégageait que cette femme n’était pas une combattante sous douée, loin de là.


Spoiler:
PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Jeu 26 Mar - 17:09
Fumée, pénombre. Ambiance suffocante. Les abysses s'ouvraient à ces victimes désorientées. Mais une ombre la talonnait. Il voguait entre les abîmes pour rejoindre la chimère. Le centre du bourg était saturé, de larmes, de cris, et de corps qui cherchent à prendre la fuite. Des femmes presque nues, dont les haillons déchirés par les explosions tombaient sur leurs genoux larmoyants, des hommes aux membres lésés et maintenus par de maigres fragments de peaux... Certains s'adonnaient à des prières feutrées. En quelques minutes, l'existence paisible avait bousculé dans un chaos. Shiro serpentait autour d'eux comme un reptile, barrant la route à chacun. La jeune femme en profita pour se cambrer au-dessus d'une potentielle victime, sa langue vipérine humectant l'orée de ses lèvres féminines. Dans ce tableau anarchique, une carrure naquit. Un sourire s'esquissa sur les lèvres de la belle. Ses traits semblaient flegmatiques, sa façon d'être se moirant entre l'austère et la tentation de la dévorer du regard.

« Les renforts arrivent ? »

Elle vint à sa rencontre, ne laissant qu'une faible distance entre leurs deux bustes. Shiro respirait l'orgueil, laissant la crainte cascader à ses pieds.

« Tu t'es balancé dans la gueule du diable, Reitō... Tu dois être vraiment désespéré. »

La Hyûga s'esclaffa et s'approcha davantage pour ceinturer sa nuque de ses bras et coller leurs ventres. Ses paumes se posèrent sur ses omoplates, tombant jusqu'à ses lombaires pour les effleurer. Dans les venelles de Tsurī, il était connu. Ce Roméo déchu, dont l'âme était maudite par le sang innocent. Pensait-il encore à elle ? À cette amante qui l'avait fait briller dans l'astre solaire de l'amour ? Finalement, il était devenu comme Icare, s'étant calciné les ailes dans cette passion qui s'était tragiquement achevée. Elle relâcha l'étreinte, ayant sobrement espéré avoir bouleversé ses sens, affolé sa conscience.

« Je n'ai pas envie de me battre avec toi. Je ne voudrais pas entacher cette gueule d'ange... »

Elle approche de l'ombre inconsciente, déposant son pied sur sa poitrine pour étouffer mollement sa respiration.
Uchiha Reitо̄
Uchiha Reitо̄
Statut : Jônin • A
Expérience : 23

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Jeu 26 Mar - 18:25
Il existe en ce monde des êtres vils, doté d’une intelligence démesurée, qui ne reculent devant aucun sacrifice pour parvenir à leur fin. Cette femme était sans doute de ces êtres, son regard en disait long sur ses intentions. Plongeant ses yeux écarlates dans les siens, le Uchiha semblait sonder son esprit, mais rien n’y faisait. Prévoir son stratagème à l’avance n’était pas chose aisée, après tout, savait-elle, elle-même ce qu’elle allait faire ? Ce genre de personne fonctionnait, le plus souvent, à l’instinct en improvisant. Rare pour une Hyûga, mais c’est ce qui faisait sa plus grande force aujourd’hui.

Voilà pourquoi cette femme était crainte dans tout le territoire du feu : Sa folie. Sa folie pure, sans retenue, complétement indécente. Reito pouvait percevoir cette graine d’aliénation à l’intérieur de son âme. Ses mouvements, ses paroles, ses actions, son massacre. Tout cela étayait sa démence profonde. Que faire donc face à une femme comme celle-ci ? Rien, si ce n’est tenter, tant bien que mal, de la combattre. C’était sa mission après tout non ? Il était présent devant elle pour faire arrêter ses agissements. Il fallait de toute manière qu’un homme se dresse au-devant du danger pour protéger le plus grand nombre de personne.

Déserteur de rang S ou non, c’était la même chose pour l’utilisateur du dojutsu rougeâtre, elle n’était qu’une mission de plus pour lui. Enfin, cela, jusqu’à ce qu’elle prit la parole pour l’appeler par son prénom. Il était vrai qu’il n’était pas inconnu dans les contrées du feu, mais comment savait-elle vraiment qui avait-elle en face d’elle ? Elle en profita pour le toucher, s’approcher de lui lentement, le caresser. Reito sentait le souffle de cette folle au creux de sa nuque, il ne bougeait pas tandis qu’elle continuait son numéro de charme. Enfin jusqu’au moment où elle parla de désespoir.

« Que connais-tu du désespoir ? De celui qui étouffe et étoffe l’âme d’un homme ? » Il s’arrêta un instant et pendant que la Nukenin reculait pour se diriger vers l’un des villageois au sol, il reprit. « Le diable, je dîne avec depuis un moment déjà. Quand tu comprendras que faire face à son désespoir est plus louable, plus intensément courageux que d’y céder pour s’enfoncer dans la folie, là tu pourras donner ton avis ».

Des paroles sèches, mais vraies. Elle reprit ensuite pour comparer le visage de l’unique Uchiha présent sur les lieux de gueule d’ange. Un léger rictus apparu sur le visage de ce dernier. Non pas que ceci l’avait touché dans sa fierté d’homme, loin de là d’ailleurs, il trouvait seulement ça drôle dans un sens. Lui qui s’était comporter toute sa foutue vie comme un envoyé satanique était aujourd’hui comparé à un ange. La vie peut-être assez drôle quand elle veut après tout. La regardant faire, Reito ne put s’empêcher de serrer le poing quand elle fracassa le thorax d’un villageois avec son pied. Elle était vraiment dégénérée, il fallait mettre fin à ses agissements au plus vite.

« J’ai pas que ça à faire la dégénérée. On commence ? »

Il n’avait aucunement peur de ses capacités, ni de son rang de nukenin. Le rang S ? Ce n’était qu’un rang après tout et dans un combat tout était possible. Il ne partait pas favori, loin de là, il allait sûrement se faire avoir plusieurs fois, mais il se relèverait encore et encore pour sortir gagnant. Il devait se relever. Pour lui, pour les terres du feu et la protection de ceux qui y vivent.


Spoiler:
Santé - 100%
Chakra - 140%

Résumé : Rien de folichon.

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Ven 27 Mar - 9:33
La cage thoracique s'étouffait sous le pied féminin et les amandes blanches perdaient de leurs luisances. Shiro eut un rictus, à peine intéressée par le laïus masculin. Elle n'apportait guère de lustre à ses mots, favorisant le fait de le perturber pour le mettre plus aisément face contre sol. La désertrice attrapa le poignet inconscient, ses ongles ondoyant sur son circuit veineux, devinant les mouvements de son cruor à travers sa chair. Ses mains étaient fraîches, douces et adroites comme à l'accoutumer, ne s'autorisant aucun mouvement qui ne soient pas doté d'une désinvolture ensorcelante. Elle était en vie. C'était le principal – avant que ses circuits iridiens soient asséchés et que son Byakugan ne soit stérile. L'héritière clanique devait désormais s'occuper du maudit et de nombreuses idées malsaines se bousculaient dans son esprit. Le martyr psychique. Oui, dans ce domaine, Shiro excellait.

Sous les traits froncés de l'Apollon, Shiro unit ses doigts glacés. Elle était une véritable mante religieuse, une veuve noire, dont il semblait impossible de se défaire mentalement de l'emprise qu'elle pouvait exercer. Elle se nourrissait des émotions, des sensations et des pensées de ses proies, comme si elle-même n'était plus en mesure de ressentir les véritables bienfaits de ces jeux d'adultes. Un nuage l'enveloppa pour la moirer dans une physionomie particulière.

La vision de l'Uchiha se brouilla, sa tension artérielle dégringola, sa respiration devint saccadée. Il devint l'observateur d'une navrante fantasmagorie. Le mirage de cette femme défunte obnubilait la cité. Elle était là, présente, détentrice d'une longue crinière châtaine, d'iris couleur pénombre et d'un visage respirant la bonté. L'incarnation Senju par excellence.

« Reitō-san... »

Elle s'avança dans un silence de mort, ses lèvres glacées dans un sourire indéchiffrable. Elle s'approcha. S'approcha, et son visage se retrouva bientôt au niveau de celui de l'homme. Elle empoigna délicatement son visage entre ses paules et apposa un baiser sur son front. Une action qui semblait faire écho aux agissements de la belle, lorsqu'elle était encore dans le cosmos des vivants...

« Ne me blesse plus, s'il te plaît... Tu m'as déjà fait suffisamment mal... »

Une flaque rougeâtre se confondait avec le pourpre de son tissu, et elle y glissa une main pour couvrir la joue du maudit d'un sang frais. Du sang qu'il avait fait coulé, il y a des années.

Spoiler:
Chakra - 150%.
Santé - 100%.


Métamorphose - Rang E.
Ce jutsu permet à l'utilisateur de se transformer, ou de transformer un objet, un animal, une personne. Ainsi, il peut se moirer derrière de différents traits afin de camoufler son identité.
Uchiha Reitо̄
Uchiha Reitо̄
Statut : Jônin • A
Expérience : 23

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Ven 27 Mar - 13:47
Une vision d’horreur refit surface. La boule au ventre, les yeux écarlates du Uchiha se posèrent timidement sur la nouvelle apparence de son adversaire. Une apparence ne lui étant pas inconnue, loin de là, qu’il connaissait même trop bien. Chaque parcelle de ce corps il l’avait vu, touché et même sentit. La femme en face de lui n’était plus une traître Hyûga, c’était devenu Rukina Senju, sa défunte bien aimée morte de ses propres mains il y a de cela quelques années maintenant.

Le damné savait que ce qu’il avait en face de lui n’était qu’un mirage, qu’un leurre, qu’une illusion. Pourtant, son cœur empêchait son corps de se mouvoir. Comme si cette vision lui plaisait, revoir celle qu’il a toujours aimée et qu’il aimerait pour l’éternité, juste une dernière fois, pendant quelques secondes, quelques minutes et peut-être mourir de sa main aujourd’hui, comme elle est morte de la sienne. Peut-être qu’en finissant de cette manière, il la rejoindrait dans l’au-delà, qui sait ? Dans un tel scénario, l’accomplissement de la missive qui lui avait été donnée passait au second plan.

Lui, qui s’était battu tant bien que mal contre les éléments, les mœurs de son clan qui le considéraient en premier lieu comme un raté et aujourd’hui comme un génie. Lui qui avait, en jouant des coudes, fait évoluer la perception de chacun à son encontre se retrouvait pris, malgré lui en ce jour funeste, dans une turpitude sans fin.

« Rukina … »

Lâcha l’homme aux yeux écarlates d’une voix frêle et non assurée. Car oui, effectivement, l’assurance il l’avait perdu, sa désinvolture, sa confiance en soit, sa combativité. Plus rien ne comptait à ce moment présent, seulement elle, son regard, ses caresses. Alors qu’elle s’approchait de lui lentement, il la laissa faire. Certain qualifierai cette attitude de suicidaire, c’était peut-être un peu le cas après tout, mais il voulait la sentir une dernière fois contre lui. C’était la femme qu’il aimait et aimerait toujours malgré sa funeste mort.

Et quand ses mains se posèrent sur son front, son cœur chavira. Tel un navire naviguant sans but, sans route précise à emprunter, le shinobi qu’il était ne savait plus quoi faire, plus quoi penser de ce moment. Des souvenirs enfouie et douloureux refirent surface, des moments passés en sa compagnie. Des rires, des pleurs, des moments intenses. Elle était de ses femmes qui avait un caractère de flamme, de ces femmes qui savaient aussi prendre sur elle quand elle voyait que Reito était vraiment en colère.

Alors que leurs regards furent tout deux l’un face à l’autre et que le Uchiha sentit sur son visage un liquide qui commençait à couler, il eut un sursaut d’orgueil. Celui du guerrier qui sommeillait en lui. Celui de l’homme blessé qui continuait de vivre, de combattre car il avait un but précis en tête. Sans dire un mot, le pouvoir de ses yeux de sang s’activa. Sa volonté était plus forte que le vice de cette femme.

Il attrapa la femme par la tête avant de tenter d’enchainer avec un coup de poing. Et au moment où le coup de poing allait atteindre sa cible, tout s’envola, tout ne devint que chimère et illusion.
Seule sa mains tachée de sang, tenant un kunaï qui lui était plongé entre les cotes de la jeune femme apparu. L’attaque physique auparavant effectuée, cette prise par la tête et cette enchainement avec un coup de poing n’était qu’une illusion créée par le sharingan lui-même. Esquiver n’allait pas être facile pour elle, surtout qu’elle était concentrée à maintenir sa technique de transformation.

« Je suis un Uchiha. En tant que tel, tuer un Senju me remplit de joie, même si ce n’est qu’une vulgaire contrefaçon, une simple illusion physique ».

Dit-il, les larmes coulant le long de ses joues, avant de reprendre ses distances avec la jeune femme d’un seul bond. Vingt mètres, comme au début du combat, le séparait de cette dernière. Il ne pensait pas réellement ce qu’il venait de dire et pourtant, il s’obligeait à le dire pour pouvoir continuer à affronter cette vils manipulatrice. Il devait lui montrer que son petit numéro n’avait aucun effet sur lui … Même si la réalité était tout autre.


Spoiler:
Santé - 100%
Chakra - 125%


PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Sam 28 Mar - 17:57
Corps contre corps, la chimère et l'Uchiha s'enlaçaient dans une bulle fictive. Les souvenirs de ce temps révolu, partis en fumée avaient pris une forme humaine. Ce quelqu'un. Ce quelqu'un sauvagement arraché. Reitō savait bien au fond, qu'elle était morte - étant l'acteur de ce terrible rouage, mais une part d'elle vivait toujours dans l'esprit masculin, dans un tout petit recoin de lui-même. Un petit recoin que les brumes de la métamorphose avaient envahi, pénétrant sous la porte entrebâillée. Et soudain, il prit une immense bouffée d'air et son corps se raidit. Retour à la réalité. L'ardeur de l'atmosphère anima de nouveaux ses muscles, ses membres, et par instinct, il saisit la créature d'une vulgaire illusion pour abattre une arme dans son flanc. Shiro reprit sa forme initiale, observant le sang mollement maculer ses hanches. La Nukenin lâcha un lourd rire, oppressant, retirant la lame rougeâtre pour la pourlécher - en signe de provocation.

« Je vais alors me faire un plaisir de t'expédier à ses côtés. »

Son sourire n'avait cependant pas quitté ses lèvres licencieuses. La provocation, un jeu dont elle excellait, dont elle prévalait. La pâleur lunaire des orbes envoûtés du Byakugan fixait intensément le mythique damné. Ses poings s'ornèrent d'une lueur bleutée, et la belle s'élança dans les airs pour envoyer sa silhouette contre l'Uchiha. Son pied vint heurter en premier la glotte masculine, et lors de sa bascule physique, Shiro fit une pirouette aérienne pour enfoncer ses paumes contre les côtes. Une violente onde fit tressaillir les deux protagonistes. Ses os courbés et protecteurs étaient faciles à briser, mais surtout, cachaient derrière eux de précieux organes que Shiro était sure d'avoir touché. La flamme dansante emplie d'une cruelle malice venait agrémenter son regard si expressif. Le Byakugan était dévoilé, et sa mise en effet était elle-même mise en exergue par les veines saillantes qui ornementaient le visage de son propriétaire entre le coin des yeux et les tempes.

« Nul besoin d'user de tes arcanes... Les Hyuga, nous dansons dans les flammes de vos limbes avec une facilité déconcertante... »

Flottant toujours dans les airs, Shiro ramena son bras en arrière pour enchaîner aussitôt sur un coup de genou lâché dans l'estomac avec brutalité, enchaînant à une vivacité fulgurante. Le tout avec une fluidité ahurissante, conférée par le style digne des Hyuga. Lorsqu'il recracha une salve sanguine, la belle retourna à une longue distance, deux doigts unis au-devant de son visage.

Spoiler:
Statistiques découverts : Kekkei Genkai + Taijutsu + ???.
Senseur + Chakra Augmenté + ??? + ???.

Chakra - 135%.
Santé - 97%.

Byakugan - L’Ascension - Rang C.
Permet de débloquer les techniques du Jûken et débloquer l'aptitude senseur.
L'utilisateur est  capable de suivre plus précisément des mouvements très rapides afin de mieux réagir face à eux. Il octroie un effet grossissant sur les petites cibles et permet de voir en infrarouge pour détecter la chaleur corporelle des cibles. Il permet d'identifier du chakra spécifique et reconnaître les individus d'où il provient. Permet de voir seulement 64 Tenketsu.
Consomme 5% de Chakra/Tours.

Jûken - Paumes Jumelles du Lion - Rang B.
★☆☆
L'utilisateur recouvre ses mains de chakra prenant la forme de lions, puis attaque son adversaire avec. Le chakra injecté fait alors le tour du système circulatoire de chakra de la victime, blessant légèrement les organes vitaux mais surtout les muscles.

@ Rappel : Le Byakugan perce les Genjutsus. Maintenant qu'il est activé sur Shiro, elle saura se démêler de toutes les illusions en perturbant son propre système d'essence.


Uchiha Reitо̄
Uchiha Reitо̄
Statut : Jônin • A
Expérience : 23

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Sam 28 Mar - 23:20
Voyant qu’elle avait été touchée par son attaque, le renégate activa son Byakugan presque directement après. Le combat allait être difficile, rude, plein de surprise. Le résultat final n’était pas connu à l’avance. Reito, avantagé contre n’importe quel autre adversaire de par ses pupilles, ne l’était plus face à cette femme. Au contraire. Sa panoplie de technique était presque inutile face au pouvoir de ses pupilles. Autrement dit, l’erreur dans ce combat, plus que dans un autre, n’était pas permise. Il fallait pour l’utilisateur du Sharingan faire extrêmement attention à ses actions. Réfléchir un maximum et ne pas foncer dans le tas, auquel cas, la mort était le scénario le plus probable.

Combien de fois avait-il vu des affrontements d’entrainement entre utilisateur du sharingan et byakugan ? De rare fois il avait vu les membres de son clan l’emportés. Il fallait être honnête : les Hyûga était clairement, en utilisant leurs arcanes secrètes, les Némésis des Uchiha. Malgré ça, aucune technique n’était imparable. Toute chose possède une faiblesse, un point faible. Il fallait seulement trouver le sien pour l’exploiter au maximum. Et c’est ce qu’il comptait faire. Pour l’honneur de son clan et surtout, pour l’honneur de sa défunte bien aimée qu’elle n’a pas hésité à souiller en prenant son apparence.

La Hyûga bougea. Rapide, mais pas assez pour rivaliser avec Reito. Malgré ça, il n’eut pas le temps de faire grand-chose mise à part composer quelques mudras. Une fois arriver à son niveau, ses poing entourer de son chakra bleuté, elle toucha le corps de l’Uchiha, seulement il eut le temps de se protéger. Le premier coup à la glotte fut esquiver avec un léger recul de la tête, le deuxième aux cotes, beaucoup plus difficile à esquiver, fut encaissé, mais les cotes furent protégée avec le bras du ninja du feu. Son muscle du bras commença à s’endolorir, mais pas jusqu’à le rendre inutilisable.

Et puis d’un seul coup, le corps de Reita se dissippa en plusieurs corbeaux. Des corbeaux qui attaquèrent directement les yeux de son adversaire. En effet, même si son dojutsu lui permettait de déceler la moindre illusion, ce dernier n’était pas une protection. En d’autre mot, savoir qu’elle est dans une illusion c’est bien, mais pouvoir en sortir c’est mieux. Et justement, pour sortir des illusions il fallait une concentration maximum, transcender son propre chakra pour briser la connexion avec son adversaire. En l’état, cette concentration n’était pas possible.

Impossible tout simplement car dans un premier temps, Shiro était en phase d’attaque. Deuxièmement, même pour une guerrière chevronnée comme elle, attaquer en utilisant une technique Juken demandait une certaine concentration pour maintenir le la forme des lions et le bon flux de chakra pour pouvoir l’expulser au bon moment et le faire traverser le corps de son adversaire. Et puis, Reito n’avait pas utiliser son attaque pour esquiver, au contraire. Il s’était servi de son propre corps comme appât. Il avait encaisser pour mieux pouvoir la toucher. S’il avait esquiver, le Byakugan aurait déceler sa source de chakra en mouvement, ce qui n’était pas le cas ici.

Mais c’était loin d’être terminé. L’Uchiha reprit ses distances avec son adversaire avant de composer d’autres mudras rapidement pour faire tomber une pluie noire et hautement inflammable sur la totalité du terrain. Il avait un plan en tête, maintenant fallait-il qu’il puisse le mettre à exécution.

« Si tu penses que ton Byakugan te protège contre moi, tu te trompes éperdument. » Dit-il avant de reprendre la parole. « Ce n’est pas le Dojutsu, qu’importe qu’il soit, qui crée la légende du shinobi. C’est le shinobi qui crée la légende du Dojutsu ».

Dit-il avant de se remettre en garde. Le combat était loin d’être terminé. Son bras gauche le lançait, il l’avait quelque peu sacrifier ce bras pour protéger ses organes et côtes. C’était une sage décision sur le moment, il avait bien sût réagir, mais il devait tout de même faire attention à ne pas trop jouer avec le feu. Se faire toucher plusieurs fois de suite par ces techniques serait synonyme de défaite.


Spoiler:
Santé - 92%
Chakra - 100%



Récap : J’utilise les connaissances de Reito (5 étoiles en mémoire éhé) ainsi que son intelligence (4 étoiles éhé) pour échafaudé un petit contre sur le tas. Quand tu te prépares a attaquer, Reito fait ses mudras. Quand t’arrive en face de lui, il esquive sa ton premier coup puis pare ton second. Vu ta technique, le second l’atteint quand même. Là, la technique pour laquelle il avait fait ses mudras apparait, c’est l’illusion des corbeaux. T’es concentré sur le fait de m’attaquer, de faire passer ton chakra dans mon corps et atteindre mes muscles, donc même si ton Byakugan voit que c’est une illusion, bon courage pour effectuer un Kai avant que mes corbeaux ne touche au moins un seul de tes deux yeux. Surtout que je n’utilise pas la technique pour esquiver, que j’encaisse exprès pour te faire tomber dans le piège. En tout cas, après ça, je reprends mes distances, utilise la technique de la pluie noire et attend la future offensive !

PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Mer 1 Avr - 14:39
La voilà piégée dans une danse volatile, au milieu de corbeaux sombres. Leurs becs et leurs serres brillaient comme des piastres neufs. Ils tournoyaient autour de la Hyûga, leurs pattes aiguisées prêtes à récolter le globe suprême qui brasillait dans ton orbite. Shiro clos lentement ses paupières – face aux illusions, elle savait qu'elle ne risquait rien. Les lésions étaient fictives – seul son esprit pouvait être contusionné. La belle se laissa retomber, debout sur l'épiderme terrestre, sa main se dressant mollement dans les airs. Les pupilles ainsi clôturées, elle ne savait pas exactement où le réel Shinobi se trouvait – mais qu'importe. Les corbeaux allaient bientôt choir de leurs piédestaux, emportant dans leur fin, la terminaison de cette chimère.

Ses longs doigts féminins se nimbèrent d'une teinte noirâtre. Une nuance que les guerriers aguerris reconnaissaient – s'ils avaient arpenté suffisamment le globe et rencontré diverses âmes aux arcanes hétéroclites. Une orbe naquit dans sa paume qu'elle projeta en face d'elle. De mémoire, durant sa dernière attaque, elle savait que l'homme se trouvait devant une lourde roche. Il ne devait pas être loin – même s'il n'était pas la cible protagoniste. Malheureusement pour lui, l'attaque de Shiro s'écoulait en dehors de l'espace-temps qu'il avait créé autour d'elle ; et la foudre destructrice ne restait pas claquemurée dans une illusion.

Le globe projetée à toute vitesse rebondit contre la roche pour se projeter à la cime des cieux avant de se fracturer en un orage électrisant. Une pluie saturée de décharges électrostatiques vint englober la zone. Les corbeaux furent victimes de la disruption électrique. Shiro rouvrit ses iris, ses tempes enfouies sous les veines. Ses sens furent altérés par un remugle huileux et d'essence. Elle passa un doigt sur sa joue et recueillit une salve couleur pénombre. La Hyûga porta ses phalanges à son nez pour analyser cette odeur – qu'elle considéra promptement comme dangereuse. Son adversaire pouvait allumer un feu, couvrir son enveloppe charnelle d'une armure incandescente ; en bref, une unique étincelle pouvait secouer cette terre.

Un rictus déforma ses lippes rosées. Galvanisée par sa vitesse surhumaine, la Kunoichi éveilla ses muscles de chakra pour s'échapper de l'étau glutineux qui coulissait jusqu'à 10 mètres. Sa vitesse difficilement égalable. Alors qu'elle réussit à échapper à la frontière d'essence, Shiro se retourna pour élancer un parchemin explosif rattaché à un kunai aux pieds de l'Uchiha. La détonation projeta le bourg dans un cumulus destructeur – la belle Hyûga plongeant dans la cascade de la fin pour se protéger des débris. L'essence basanée s'échappa de son corps pour se mélanger à l'eau et perdre son caractère dangereux. Immergée dans les langueurs océanes, Shiro pressentait qu'il viendrait la suivre. Son organisme devint translucide et elle devint indétectable dans ce bassin...

Spoiler:
Statistiques découverts : Kekkei Genkai + Taijutsu + Ninjutsu.
Senseur + Chakra Augmenté + Fusion élémentaire + Super Vitesse.

Chakra - 132%.
Santé - 92%.

Réduction du Byakugan Ascension en Éveil seulement = 3%/tours.

Ranton - La Damnation Céleste - Rang B.
★★☆
L'utilisateur envoie une orbe dans les cieux qui se scinde pour dévoiler un orage dévastateur. L'atmosphère se sature de décharges électrostatiques disruptives qui peuvent atteindre un niveau de volt hautement dangereux. Si l'adversaire est touché, il sera victime d'une désynchronisation de la contraction des cellules musculaires, de spasmes musculaires et de difficulté respiratoire. Même en esquivant, la foudre frappant sans prédiction possible, elle cause d'importantes tétanies, brûlures, mouvements involontaires ou chutes suites aux traumatismes associées au choc électrique.

Ninjutsu - Camouflage dans l'Eau - Rang D.
★☆☆
L’utilisateur peut se cacher dans une parcelle d’eau, comme une flaque et devient indétectable.

Inventaire utilisé : 1 kunai + 1 parchemin.
Esquives totales restantes : 2.

Uchiha Reitо̄
Uchiha Reitо̄
Statut : Jônin • A
Expérience : 23

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Mer 1 Avr - 18:45
Ce combat … Bordel ce combat. Uchiha Reito était pris de court, complétement abasourdi par la puissance dégager par son opposante. Il fallait le dire, le clan Hyûga n’avait pas la même renommée que le sien, mais qu’est-ce qu’ils étaient puissant. Assez puissant pour tenir tête à la pupille rougeâtre présente dans l’iris du brun. En effet, depuis le début du combat ce dernier paraissait sûr de lui et pourtant, au fond, il savait pertinemment que cette femme allait lui poser un problème monstre.

A la suite de la première salve, cette dernière enchaina avec une drôle de technique. Le ranton ? Sérieusement ? Comme si ces problèmes n’étaient déjà pas assez nombreux, il fallait qu’elle contrôle cet élément si destructeur. Il la vit rapidement bouger pour s’engouffrer dans un point d’eau non loin. Reito réfléchissait à quoi faire, lui qui savait pertinemment que ses techniques n’avaient pas grand effet sur une utilisatrice de la pupille blanchâtre. Il bougea instinctivement dans un premier temps, se dirigeant lui aussi vers ce point d’eau pour se protéger de l’explosion causée par le kunai au parchemin explosif. Il savait pertinemment qu’au moment où il atterrirait dans l’eau, il allait se faire cueillir comme un poisson par la jeune Hyûga. Malgré ça, il continua d’avancer dans cette direction. Les éclairs ne faisaient que tomber par-ci et là … Et c’est là qu’une idée germa dans son esprit. Aux grands maux les grands moyens. S’il voulait venir à bout de cette femme et surtout réussir sa mission, il allait devoir prendre un risque considérable. Elle était beaucoup trop puissante pour espérer la vaincre de façon habituelle, il allait donc devoir innover. Et quitte à perdre la vie ici et aujourd’hui, il allait réussir sa mission au final.

L’explosion retentit donc aux alentours, le souffle approcha rapidement, tout comme Reito qui était arriver au point d’eau. Un shinobi lambda se serait sûrement servit de ce point d’eau pour s’abriter du souffle et ne subir aucun dégât, mais pas Reito. Trempant ses pieds dans l’eau, il effectua quelques signes avant qu’une grande quantité d’eau ne tombe du ciel. De l’eau brûlante qui eut pour effet de complétement asphyxier l’explosion, l’empêchant de se propager aux alentours.

Reito lui, était debout, kunai tendu en hauteur. Risqué quand on savait qu’autour, le tonnerre frappait. Tenir un objet métallique en hauteur signait la fin de son combat … Peut-être. Sûrement même puisque dans la foulée, la foudre d’abattu sur lui. La douleur était si intense, ses muscles se crispèrent, il ne put s’empêcher de lâcher un cri intense de douleur. Le courant électrique passa à travers son corps complet, il sentit cette décharge violente le traverser avant de rejoindre l’eau et la traverser elle aussi.

Voilà son plan après tout, l’avoir en utilisant sa propre technique contre elle. L’eau présente fut complétement électrisé par ce coup de tonnerre et les dégâts, pour quelqu’un qui était plongé en totalité dans l’eau, seraient beaucoup plus fort. Le combat était fini, il le savait pertinemment. Il eut le temps de sortir difficilement de l’eau, mais son corps n’était plus en état. Il allait bientôt tomber dans les pommes, encaisser un tel choque n’était pas donné à tout le monde. Il chuta sur les genoux, lui l’Uchiha, le damné, le maudit, attendait patiemment de voir si sa stratégie avait marché. Si son adversaire sortait de l’eau en état de combattre, cela signifiait qu’il allait mourir ici et aujourd’hui. Il perdait doucement de sa vision, son Sharingan avait disparu. Son corps meurtri par les différentes brûlures, sa respiration devenait difficile.

« Crève … Espèce … De … Sorcière »

Dit-il difficilement avant de cracher du sang au sol. Il n’était pas reconnaissable. Lui qui était d’habitude fier, était sous le joug d’un adversaire qu’il ne savait pas en vie ou non. Était-ce sa fin ou le début de sa légende ? L’avenir nous le dira.  


Spoiler:
Santé - 20% tout au plus.
Chakra - 80%

Récap : Je contient l'explosion avec mon Suiton de rang A puis j'utilise encore les qualités de reflexion de Reito pour échafauder un plan. Il trempe ses pieds dans l'eau, fait le paratonnerre et t'emmène avec lui dans sa déchéance. Double effet pour toi, puisqu'en étant plonger totalement dans l'eau, ton Ranton te fait beaucoup plus de dégât qu'a moi techniquement.



PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Mar 7 Avr - 11:42
Avant de courir dans la fureur des torrents, la Kunoichi avait espéré secrètement que le souffle destructeur avait happé l'Uchiha. Un énième cadavre sur sa conscience ; mais soit. Elle ne comptait plus le nombre de cadavres qu'elle laissait joncher dans son sillage. Shiro pouvait aisément se constituer des diadèmes osseux grâce aux structures humaines qu'elle avait décousu – et l'idée de posséder un ossement Uchiha l'excitait au plus haut point. L'eau des sources se marie avec la noirceur de sa crinière et l'enveloppe dans un étau d'invisibilité. L'eau chante déjà la symphonie des larmes - qui coulent abreuver les montagnes inférieures pour couvrir la capitale d'un breuvage unique et sain. Elle oublie le murmure du silence, le froid de la cascade, la saveur parfumée des algues qui lèchent ses épaules translucides – et attend. Ses yeux blancs sont clos sur le ce cosmos fluvial, les gouttes aquaphiles caressant ses lèvres verrouillées.

Soudain, une ombre recouvrit l'eau transparente. D'instinct, Shiro rouvrit ses pupilles et le vit à l'orée de la cascade, une jambe plantée dans les profondeurs océanes. Impossible de déduire ses mouvements aériens, troublés par la couche aqueuse qui brouillait les deux mondes – mais la foudre vint se déchaîner dans ces langueurs transies. Shiro fut bouleversée par les orages qu'elle avait esquissés à la cime du ciel, ces derniers venant traverser son enveloppe charnelle comme une arme dans un papier. La foudre la rencontre, se couchant sur l'horizon de sa peau dont elle enflamme les bordures. Dans ses flancs transparents, Zeus lance ses flèches d'or. Quand le ciel sombre, écartant son cortège nuageux jette un regard destructeur sur la Hyûga – elle sent son front glacé s'embraser d'un voile fiévreux.

Dans ce Styx où son organisme livre bataille, Shiro reprend sa forme originelle et remonte mollement à la surface grâce à l'air contenu dans ses poumons. La ruine et la mort ne sont pour elle qu'un jeu. Une masse brunâtre immerge, portant en ses entrailles la foudre et ses hydres de feu. Des arborescences électriques ont ancré un sceau sur son corps – désormais ponctué d'une signature élémentaire. L'homme est au sol, la bouche étouffée de sang.

« Triste fin. »

Elle le contourne félinement et envoie son pied fracasser les omoplates masculines. La cascade le recueille, il l'emporte, et le coule comme une veine au cœur des continents profonds. Les flots tumultueux accourent  et lui offre un accueil éperdu.

Spoiler:
Statistiques découverts : Kekkei Genkai + Taijutsu + Ninjutsu.
Senseur + Chakra Augmenté + Fusion élémentaire + Super Vitesse.

Chakra - 132%.
Santé - 62%.

Réduction de 30% sanitaire pour l'impact de ma propre technique de rang B de plein fouet.
PNJ
PNJ
Expérience : 273

Sujet : Re: L'Embrasement de l'Opaline.

rédigé le le Sam 11 Avr - 11:08
La beauté glaciale disparut à la frontière – traînant dans son sillage une silhouette Hyuga. Ce corps fut retrouvé dans le mois, dépourvu de globes oculaires, les orbites vidées et grouillantes de vers divers. Le pouvoir Senju ricana aux oreilles du Daimyo pour cette perte – soulignant le fait qu'encore une fois, les Uchiha étaient des acteurs maudits pour la prospérité et sécurité de la capitale. Le corps de Reito fut soigné par l'équipe médicale de Tsurī, certains stigmates ayant imposé une signature éternelle ; comme la cicatrice de la vengeance bien ancrée dans son esprit.
Quête terminée.


Récompenses : +7 XP.
+ 5 kunais.
+ 2 parchemins explosifs.
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.