AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: A useless life is an early death ft. Kōsuke Dim 8 Mai - 21:27
Osamu Kyuusei




ACTIVE EVIL IS BETTER THAN PASSIVE GOOD.

« The world will not be destroyed by those who do evil, but by those who watch them without doing anything. »





Si t'as des questions / suggestions / modifications, ma boite mp est là    




STARS CAN'T SHINE

Un léger sourire éclairait ton visage alors que tu pénétrais l'arène du village. L'attente insoutenable qui durait depuis des mois déjà touchait enfin à sa fin. Tu allais finalement pouvoir te délecter librement du malheur de tes semblables. Après tout, tu n'étais pas responsable de la faiblesse de ceux se considérant comme ton égal. Ils ne pourrait que maudire leur piètre jugement ne leur ayant pas fait savoir que vous appartenait à des univers diamétralement opposés. Leurs tripes auraient dû les avertir avant qu'elles ne soient répandues dans le sable et la poussière. Une fois l'affrontement amorcé, ils leur seraient impossible de faire marche arrière. Avançant fièrement, seul une lueur vacillante de folie occupant ton regard aurait pu les avertir des pensées sombres traversants ton esprit détraqué.

Bien que mineur, l'événement avait attiré bon nombre de spectateurs curieux. Le soleil à son zénith permettrait aux observateurs de ne pas louper une seule miettes des divers affrontements. Cette curiosité légitime avait pour origine la révélation de nouveaux talents ; suite à la grande guerre la puissance effective du village était une des plus importantes préoccupations. Or, les Genins représentent l'avenir du village, cette compétition ayant pour but de leur inculquer une première expérience de combat réel  te permettrais d'assouvir impunément tes envies déviantes. Silencieux, tu attendais patiemment ton heure, jaugeant un à un tes potentiels adversaires. Pas un n'était digne d'intérêt. À tes yeux, ils ne valaient pas mieux que des nourrissons. Faibles et immaculés. Désespérément faibles ..

Les temps ont bien changé. Fut un temps, la mort enveloppait constamment le village de la Brume. À l'époque la fragilité était synonyme d'anéantissement. Comment les choses ont-elles pu changer ainsi ? Pour une personne comme toi jugeant la valeur d'une personne à ses capacités, tu ne comprenais pas qu'on prenne soin d'être insignifiant. Ont-ils vraiment le droit de vivre ? À quel moment ont-ils arraché ce droit ? Cette lutte incessante pour gagner le droit de vivre t'avais endurcit, elle t'avait donné ce tempérament de prédateur alors qu'eux se contentaient de vivre comme de dociles proies. Un léger ricanement agitait tes épaules à l'évocation de ton nom. Amusant.

« Maudit ta propre faiblesse. ~ »

Tu jetais ces quelques mots insultants à ton adversaires quelques secondes après que le juge ait annoncé le début de votre duel. Ce juge serait-il assez compétent pour remarquer qu'il n'avait aucune chance et cesser le combat avant que tu commettes l'irréparable ? Rien n'était moins sûr. Un sourire amusé traversa ton visage à cette pensée. Un instant plus tard, tu matérialisais une lame de glace au creux de ta paume. Alors que des murmures commençaient à se faire entendre parmi la foule de spectateur, tu ne laissais pas ton adversaire saisir l'occasion d'abandonner. Tu réduisais la distance vous séparant en une fraction de seconde. La légère résistance alors que tu commençais à enfoncer ton arme dans son abdomen fit rapidement place à une facilité déconcertante. Le corps humain est fragile. Alors que ses entrailles t'éclaboussaient, tu enfonçais encore plus profondément ta lame jusqu'à ce que sa course ce stop contre une côte. Odeur du sang te faisant perdre la tête, tu repoussais le corps inanimé de ton adversaire d'un coup de talon dans le torse. Il survivrait certainement cependant, il en garderait des séquelles tant psychologiques que physiques.

« Ridiculement faible. ~ »

Stupéfaite, les murmures s'étaient tuent parmi la foule. Portant ton regard dément sur cette dernière, tu les sondais à leur tour profitant de la stupeur pour agir à ta guise. Le sourire dément apparaissant sur ton visage marquait le début d'un nouveau jeu. Accompagné d'un petit rire moqueur, tu toisais la foule. N'y avait-il donc personne pour s'opposer à toi ? Ton attention se porta alors sur un visage familier. Tu ne savais rien de lui, mais si son visage ne t'étais pas inconnu c'est qu'il devait avoir un minimum de valeur. Laissant ta lame ensanglantée se dissiper, tu composais quelques signes rapide avant de projeter une immense lame de glace en sa direction. Qu'importe les dommages que tu causerais avec cette technique, tu n'avais jamais réellement songé aux conséquences de tes actes ; une seule question demeurait. Serait-il digne de ton défi ?





WITHOUT DARKNESS
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 21

EXPÉRIENCE
XP:
0/500  (0/500)
Kiri no Genin ⎜ 霧隠れの里
MessageSujet: Re: A useless life is an early death ft. Kōsuke Lun 9 Mai - 21:45
Shinrei Kōsuke


Yaken

₪ A useless life is an early death ₪
/w OSAMU KYUUSEI


« On doit punir, non pour punir, mais pour prévenir. »


S'il était une déité régnant sur le sommeil du commun des mortels, elle avait sûrement oté à notre protagoniste toute chance de passer plus d'une poignée d'heures entre les draps. Tiré de sa torpeur matinale par les vociférations et autres vagissements des animaux servant de population au village de Kiri, c'est dans un soupir que le Chien Errant alla s'accouder à l'embrasure de la fenêtre, guignant la plèbe sans réelle conviction d'y trouver quelque chose d’intéressant. Quelques shinobis reconnurent ce visage auréolé par la noirceur ébène de sa crinière, le saluant respectueusement de part son statut de haut-gradé dans la hiérarchie militaire de l'infrastructure. Être épéiste était forcément synonyme de privilège, d'honneur. Kõsuke en était bel et bien conscient, c'était pourquoi il n'hésitait jamais à en profiter, pour le meilleur et pour le pire... Mais, surtout pour le pire.

Son marasme écrasé en même temps que sa cigarette consumée contre le crépis du mur de l'habitation vétuste à l'intérieur de laquelle il avait élu domicile, le corps saillant du manieur se mit en branle. Il avait passé les dernières heures du crépuscule dans les bras d'une Chônin peu farouche et le temps était désormais venu de s’éclipser. Il ne lui fallut pas forcer sur ses capacités pour s'extirper de ce cocon cosy sans réveiller sa partenaire nocturne, le Kiri-jin nonchalamment défroqué à peine sorti de la douche.

Posant ses semelles sur le pavé vétuste de la rue sans grande conviction, il se savait investi d'une tâche à exécuter sans vraiment arriver à mettre le doigt dessus. Soupirant en son for intérieur le Jônin spécial se mit en marche vers le cœur de la cité brumeuse, où il trouverait sûrement une occupation digne de son rang. Encore peu sûr de son équilibre à cause des vapeurs rémanentes de l'éthylisme dont il fit preuve tantôt, c'est les mains dans les poches et le regard vitreux qu'il avança en ligne droite sans prendre garde au bouillon de culture l'entourant.

« Oi Shinrei-san, vous écumez encore les rues à cette heure-là ? Loin de moi l'idée de vous ordonner quoi que ce soit, mais il me semblait que vous étiez assigné à trouver les jeunes prometteurs lors du tournoi d'aujourd'hui. » lui clama un subalterne jusque là occupé à négocier avec un marchant le prix de ses armes blanches propres aux ninjas en le voyant déambuler ainsi.

Haussant un sourcil tout en recollant les morceaux de souvenances disséminés dans sa caboche, le possesseur de l'Aiguille à Coudre acquiesça d'un rictus reconnaissant avant de continuer sa route au même pas faiblard. Après avoir cogité il se remit donc sur les rails du devoir, et quel devoir... Observer de jeunes moutards se tarter la nouille à coup de techniques non-létales n'avait absolument rien d'excitant mais bien obligé d'y mettre un peu du sien après différentes frasques qui aurait fait passer Pinocchio pour un vrai petit garçon et dont la direction avait eu connaissance, c'est résigné qu'il arriva bientôt dans l'arène de fortune près de l’académie.

À son arrivée, la parodie de tatami se targuait de deux mioches, l'un plus grand que l'autre qui n'avait visiblement aucune notion de contrôle puisqu'il éviscéra presque son comparse à l'aide d'une dague qui semblait faite de chakra glacé. Assez inhabituel pour qu'il le remarque, les effluves de son chakra paraissaient refroidir l'air ambiant. Il continua de suivre les belligérances tout en s'asseyant aux premières loges près de certains enfants les yeux lumineux de rêves piqués au vif par telle démonstration. La guerre avait eu lieu pour instaurer la paix et pourtant la jeune génération avait l'air assoiffée de démonstrations de force.

Le gagnant eut alors une étincelle d’extravagance, non-content d'avoir outrepassé les règles d'un combat dit amical. Après avoir levé les yeux vers l'assistance dans la direction de Kõsuke, il se mit à composer des mudras que le bretteur ne reconnut pas, et pour cause. L'incantation fit apparaître une large quantité de glace sculptée en un poignard le visant clairement. Encore dans le coltard, il ne dut son salut qu'à ses réflexes moteurs et l'expérience du danger, lançant Nuibari hors de portée du jutsu pour la planter dans la toiture et s'extirper de la zone de choc, la lame arrachant une parcelle de son pantalon en toile et lacérant peu gravement l'épiderme de son mollet. À bout portant, il aurait sûrement dû se servir de son attirail technique pour esquiver ou parer mais la distance entre eux servi de pare-choc.

Qui était cet insolent? Les informations se bousculaient au portillon. Un mioche qu'il avait corrigé au détour d'une rixe unilatérale? Un polisson à la recherche de sensations fortes? En guise de réponse, il arracha la pointe de son arme coincée dans la pierre et sauta d'un bon sur la rambarde, regardant de haut son assaillant.

« C'est quoi ton problème cabot? On t'a jamais appris qu'il fallait pas sortir ses cartes maîtresses sans raison? Et ça s'dit la relève, hein...? »

Ironique et dédaigneux à souhait, les iris noirs de l'épéiste de la Brume plantés dans le regard de son interlocuteur, il s'apprêtait à descendre au moindre mouvement brusque histoire d'apprendre à ce prétentieux quel était le prix à payer pour ce genre d'actes, mais ce fut sans compter que dans le public se trouvaient d'autres haut-gradés qui se feraient une joie de dénoncer un abus. Bien que l'envie ne lui manquait pas, il se contenta donc de s'accroupir sur ses appuis, la pointe de ses pieds sur la barre en fer, sa nuque émettant un grincement sec. Curieux de voir ce que le Genin avait encore dans sa besace. Savait-il au moins à qui il venait de chercher des noises? Il avait après tout, l'air plus insouciant que dangereux.
 




Messages : 11
Date d'inscription : 29/04/2016
Localisation : 霧隠 ▬ Kirigakure.

EXPÉRIENCE
XP:
0/750  (0/750)
Kiri no Jônin ⎜ 霧隠れの里 ⎜ épéiste
MessageSujet: Re: A useless life is an early death ft. Kōsuke Mar 10 Mai - 20:28
Osamu Kyuusei




ACTIVE EVIL IS BETTER THAN PASSIVE GOOD.

« The world will not be destroyed by those who do evil, but by those who watch them without doing anything. »





Si t'as des questions / suggestions / modifications, ma boite mp est là    




STARS CAN'T SHINE

Ton air hautain fit rapidement place à un visage dénué d'expression. La danse de tes envies t'avait poussé à t'attaquer à une proie bien trop imposante pour toi. La stupeur paralysant ton corps se mua en émerveillement alors que tes doutes concernant son identité tendaient à se confirmer. Peu aurait pu exécuter avec une telle aisance un tel mouvement. Chercher querelle avec ce bretteur pourrait-être la dernière extravagance que tu te targuerais. Qu'importe. Une vie terne ne valait pas la peine d'être vécue. Un frisson d'excitation parcourait ton échine ; un désir impérieux d'en découdre avec cet inconnu talentueux obscurcissait ton jugement. Approchant fièrement, la tête haute, tu soutenais son regard impassible ne prêtant pas un instant attention à la populace. Visiblement, il ne t'estimait pas digne de te considérer comme son adversaire. Il ne voyait en toi qu'un chien errant enragé. Il n'était en cela pas différent de la profusion de personnes ayant croisé ton chemin jusque là. Cette désinvolture, tu ferais en sorte de lui faire payer au prix fort. Tu le visualisais déjà s'étouffer dans son propre sang regrettant de t'avoir mésestimer. À cette élucubration, tu adoptais un rictus moqueur. D'un ton tout autant détestable que le sien, tu reprenais la conversation.

« Bien que je doute que tu accordes la moindre importance à mon avis, tu devrais accorder un peu plus d'importance à cette plaisanterie avant de le regretter. ~ »

Flegmatiquement, tu l'observais te murant dans le silence. Jaugeant ton antagoniste, tu songeais à la marche à suivre pour le défaire. Ne sachant rien des capacités de ce dernier, afin d'assurer ta victoire tu te devais de l'empêcher d'user du moindre artifice. En se basant sur ce raisonnement le meilleur procédé pour l'abattre n'était autre que faufiler un simili de poignard dans sa carotide à l'aide d'un coup dénué  de la moindre hésitation. Ton échec cuisant ou ta victoire héroïque se jouerait en un instant. En cas de succès, répandre le sang une seconde fois ne resterait certainement pas impuni cependant, quel pourrait bien être la valeur de la vie d'un haut gradé défait par un membre du village en bas de l'échelle sociale ? Il se pourrait que la mort que tu lui offrirais serait le destin le plus doux qu'il pourrait vivre.

Remarquant la légère couche de glace commençant à se former là où ton précédent art l'avait égratigné, tu sus instinctivement qu'une autre opportunité comme celle-ci ne se présenterait certainement pas. Sa vélocité bien plus élevée que la tienne subirait forcément une réduction drastique du fait de l'engourdissement commençant à se répandre progressivement dans son mollet. Saisissant sans tergiversation la fenêtre s'offrant à toi, tu composais à nouveau une courte série de signes tout en malaxant ton chakra. Un battement de coeur plus tard, trois immenses miroirs de glace opaques se matérialisaient autour de ton adversaire à partir du néant. Pénétrant le premier face à toi, tu disparaissais totalement ne laissant derrière toi que ton reflet. Ne lui laissant pas le temps d'analyser la situation afin d'envisager une parade, tu te mouvais en un instant au sein de ton second miroirs trônant  derrière lui. Tu mourrais d'envie de le lacérer dès cet instant cependant, ton mouvement était bien trop évident. De plus, sa confiance non feinte te poussait à redoubler de prudence. Dès le moment où tu quitterais ton abris pour l'abattre, il aurait l'occasion de t'empaler. Non pas que tu chérisses maladivement ta vie, tu n'avais aucun désir de la gaspiller inutilement. Tu dérivais donc en direction de ton dernier miroir se trouvant en amont du Shinobi.

« Il semblerait que la faiblesse pullule dans toutes les sphères de la société. Pathétique. »

Il était temps d'en finir. Quittant la protection de ton Jutsu, tu érigeais en plein ciel un poignard à l'arête vive aiguisée. Alors que tu chutais, tu tentais d'engouffrer ton arme de glace proche de sa pomme d'Adam. Tu souhaitais le voir agoniser lentement réalisant son erreur mortelle. Il y'avait bien longtemps que tu ne t'étais pas autant amusé en jouant, dommage qu'au final il n'ait rien d'exceptionnel.


WITHOUT DARKNESS
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2016
Age : 21

EXPÉRIENCE
XP:
0/500  (0/500)
Kiri no Genin ⎜ 霧隠れの里
MessageSujet: Re: A useless life is an early death ft. Kōsuke Aujourd'hui à 8:48
Contenu sponsorisé
A useless life is an early death ft. Kōsuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Commande Death at Koten
» Cities of Death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau :: Village Caché de la Brume :: Académie de la Brume-
Sauter vers: