Seiki.
Voter pour le forum octroie de l'argent et des gains ! Cliquez sur les étoiles.
La quête du pouvoir a toujours été un dangereux moteur. Malgré les sentiers destructeurs qui devaient être empruntés pour y accéder, les guerriers de cette ère en ont fait leur essence. Ils pourfendaient les terres décharnées - avec une gloire exquise, des dogmes écrasant les âmes et un seul dessein : détruire, posséder, dominer. Les grandes contrées étaient bercées par le fer des armes, une mélodie routinière dans ce climat sous tension constante.Afin de plus rapidement effleurer l'apogée du prestige, des clans naquirent et de puissants êtres ne firent plus qu'un pour s'assurer d'une invulnérable descendance. Au cœur du chaos, émergèrent des factions, des combattants liés par le sang, le chakra et les capacités. Leurs apparitions diminuèrent le désordre créé par les soldats indépendants – qui se rangèrent face à cette montée en puissance. L’accalmie permit aux Daimyos - anciennement terrassés par ce chaos, de reprendre leurs fonctions. Les frontières se dressèrent, scindant les nations divisées.
Le Deal du moment : -60%
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB ...
Voir le deal
59.99 €

PNJ
PNJ
Expérience : 177

Sujet : Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei.

rédigé le le Jeu 21 Avr - 22:41

Mission de rang S.
Les Nukenins s'étaient feutrés dans le pays du bois, dans une caravane pour admirer leur collecte. De grandes marionnettes dérobées à l'établi du Kage. Ils étaient cinq, mais durant deux d'entre eux étaient sortis de ce campement pour faire la ronde mais aussi trouver un peu de quoi caler les estomacs. Les trois hommes étaient assis sur les banquettes, regardant les instruments boisés qui prenaient toute la place de la caravane ; mais elles pourraient être revendues chères sur les marchés noirs du Pays du Loup !  Cependant, le retour étant long, les déserteurs décidèrent de sortir de leur camp et à cet instant, l'un d'entre eux sentit une source de chakra différente de ceux de ses équipiers... Des ennemis sûrement, envoyés dans le but de récupérer le butin.

« Je sens des présences étrangères... Il va falloir y aller stratégiquement », dit Okumi, en glissant ses mains dans ses poches.

Les autres acquiescèrent avant de marcher lentement jusqu'à la source d'énergie, trouvant ces trois hommes, porteurs d'un bandeau dont l'insigne n'était qu'autre que celle de Suna.

« Oh, bonjour ! Nous sommes de simples marchands, pouvons-nous vous aider ? » questionna Tazumi, voyant deux corps dépasser d'une haie. Il reporta alors son regard avec les Shinobis, un sourire faussement ancré sur ses lèvres.

Ils examinaient dans les moindres détails les statures de ces homme étrangers à cette ville désertée, abandonnée de tous. Ils notaient bien évidemment la taille démesurée de l'un d'entre eux et il n’en fallait pas beaucoup pour comprendre aisément la nature de cet homme. Son regard était sombre ; signe de détermination… Encore une fois, ce devait être un connard qui venait prendre revanche à propos des vols de marionnettes. Eux n’étaient que de simples mercenaires, payés pour effectuer leurs sinistres tâches et survivant ainsi. Et souvent, ils avaient été poursuivis en conséquence par des hommes qui désiraient tant se venger. Mais jusque là, si peu de pertes de leurs côtés, avec tant de morts inutiles chez leurs opposants.


Spoiler:
Tazumi - Cheveux blancs.
Okumi - Cheveux noirs, cache-œil.
Kei - Cheveux châtains. 
Senjūrō Ginshi
Senjūrō Ginshi
Statut : A
Expérience : 90

Sujet : Re: Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei.

rédigé le le Sam 23 Avr - 13:34

A la chasse !
.
Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei. Xxu7Dyr


Les renforts avaient fait vite, déjouant tous les plans du chef d'équipe de Suna. le géant lui-même, préoccupé par les deux hommes qu'ils venaient d'attraper, n'avait même pas senti venir les trois derniers de la petite troupe. Plus personne ne gardait cette caravane où se trouvaient les marionnettes volées au village du sable. s'annoncer comme de simples marchands, les trois hommes qui venaient d'arriver, usaient d'une stratégie absurde. Et ils le savaient sans nul doute, trop sûr d'eux, persuadés qu'ils allaient mener la danse. Deux de leurs camarades étaient pourtant au sol, inconscient. Ils n'allaient pas tarder à les rejoindre. Ryohei, lui qui avait été désigné comme chef de l'escouade, le borgne avait hâte de voir ses capacités. Les capacités des Uzumaki … Avec lui et ce Roseo, deux rouquins, les ennemis n'avaient qu'à bien se tenir. À seulement un mètre ou deux du borgne déjà debout, ce dernier devait agir vite et profiter de l'instant. Il s'excusait déjà auprès de ses camarades qui allaient devoir faire avec.

« Je n'aime pas trop discuter. » Dit-il un petit sourire sur le coin des lèvres. Dans un même temps, il avait déjà exécuté des signes ninjas à l'abri des regards et dans un élan d'agressivité, il porta ses mains à son orifice buccale afin qu'un gigantesque raz-de-marée prenne immédiatement forme. De cette faible distance, il allait être bien difficile pour ces trois hommes, d'esquiver la technique. Quant à ses deux camarades, eux, n'auraient aucun mal à faire un pas de côté. Dans un même temps, il leur offrait l'opportunité de se placer stratégiquement et avenants pour ce combat. C'était son tout premier combat en équipe de trois, faire attention à ses alliés, était donc quelque chose de nouveau. Il allait y mettre du sien même si il allait sans nul doute se faire réprimander pour ses actions futures.

Beaucoup voyaient le jeune homme comme une brute épaisse qui n'usait que de sa force brute en combat mais il était tellement plus que cela. Ginshi était avant tout un homme solitaire qui avait appris à palier à n'importe quelle situation, seul. Sa force brute était un atout non négligeable, certes, mais d'autres capacités et un esprit réactif ornaient son arsenal. Son seul défaut et pour cause sa vie d'antan, il n'avait que très peu appris à compter sur son armement ninja. Seulement quelques kunais et deux parchemins explosifs étaient disposés dans sa sacoche tandis que les ninjas bien plus expérimentés, avaient un armement bien plus complet. Cela quémandait de l'argent et la petite monnaie ne lui était pas commune. Les missions rapportaient de grosses sommes et il dépensait sa totalité ou presque dans la nourriture et la boisson si ce n'était pas pour entreprendre des voyages itinérant. Deux mètres vingt, il fallait nourrir tout cela.

Cette mission était de la plus haute importance et elle aussi allait lui rapporter un bon petit pactole. C'était là tout ce qu'il voyait, car peu lui importait les vols au sein même de son village. Le patriotisme ne résumait pas ce Sunajin, loin de là.



PNJ
PNJ
Expérience : 177

Sujet : Re: Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei.

rédigé le le Mar 17 Mai - 15:20
Bonjour ! Après une non-réponse de tes équipiers qui durent depuis presque 3 semaines, ces derniers sont exclus de ta mission ! Nous te répondrons dans de brefs délais sauf si tu désires inclure une nouvelle personne dans ta mission (rang B minimum).

Rappel des règles Arrow

Lors de missions de groupes, vous avez un délais de 10 jours pour répondre et ne pas bloquer vos partenaires. Dans le cas échéant, vous serez exclu de la mission et la somme de ryos gagnée lors de la mission sera moindre.

Merci de ta patience ! >>>
Sabaku no Sarabi
Sabaku no Sarabi
Statut : Chûnin • B
Expérience : 6

Sujet : Re: Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei.

rédigé le le Mar 24 Mai - 12:02

Sans regrets.
Yuminari & Ginshi.



Courir, toujours plus vite, pour atteindre le but que je m’entêtais de réussir. Je savais que Ginshi avait quitté les contrées du sable, entouré de deux hommes qui ne signifiaient pas grand chose aux côtés de la grandeur de mon maître ! De la hauteur qu'il atteignait, il surplombait toutes les silhouettes et pouvait les envelopper de son regard détaché. J'étais l'une des seules qui pouvait l'approcher sans voir une moue dédaigneuse et avait même la chance – si on pouvait ça appeler ainsi, d'escalader son épaule et de m'y mainteneur comme une chouette espionne. À deux, nous avions développé une relation assez cocasse et non-conventionnelle, mais soit. Je m'en étais accommodée très rapidement et je n'aurai jamais imaginé un autre type de rapprochement. Il avait été celui qui m'avait sorti de ma misérable vie d'esclave. Ces pensées en tête, je mordais l'intérieur de ma bouche, faisant ressortir une joue enfantinement gonflée. J'avais toujours espoir de lui rendre la monnaie de sa pièce en faisant rompre des offensives à la force de mes phalanges, mais Ginshi était un Jônin aux antipodes d'une petite princesse qui devait être sauvé. En lui, ondoyait les prémices d'un pouvoir qui pouvait pourfendre des allées ennemies en un laps de temps. Je ne m'étais jamais vraiment rendue compte de l'honneur que j'avais d'avoir été placée sous son aile puisqu'entre nous, c'était presque venu naturel de veiller l'un sur l'autre. Il me nourrissait, me logeait et s'était aventuré à retourner quelques planches de son matériel pour me confectionner un lit. Je poussais un petit soupir en me remémorant mes longues nuits solitaires quand il partait dans ses quêtes démoniaques... Et les rares nuits accompagnées où j'entendais ses ronflements vrombir jusqu'à mes tympans léthargiques.

Il m'avait renseigné sa position et là où se déroulerait sa mission. En voyant le temps s'agrandir et ayant un mauvais pressentiment, j'avais alors entouré mon épaule d'un sac en bandoulière d'une étoffe de lin bistre et je pris alors la route en direction du Pays du Bois. Rares étaient les fois où j'avais quitté le Pays du Vent seule depuis mes mésaventures d'esclave mais une certaine force avait éclos dans mon cœur depuis que j'étais devenue une force de Suna et qu'un bandeau du village venait s'ajouter aux collections dorées qui ornaient mon corps. Aux travers des vents contraires, ma chevelure rose sortait de ces multitudes de teintes délavées. Les minutes, les heures se succédaient et se multipliaient, tandis que les paysages se mouvaient sous mes prunelles en alerte pour m'offrir des villages encore méconnus. J'avais contourné méticuleusement l'ancien pays dont j'étais native, sans même faire retomber mes iris sur mon épaule et le regarder derrière mes pas. J'avais fait une croix dessus de moi-même. Sans regrets. Le soleil valsait dans les cieux et venait tromper mon visage en se troquant avec l'astre lunaire plus d'une fois avant que j'atteigne le Pays du Bois. Majestueux trône d'une grande sylve luxuriante, c'était un décor très éloigné des dunes de limons. Je flanchais un instant, mains contre mes cuisses pour reprendre ma respiration, enveloppant mes poumons d'un air frais avant de reprendre promptement ma route. Mon nez s'activait pour quérir une odeur familière, celle de mon maître qui se moirait entre une fragrance de roche volcanique et de bois tropicaux. Une odeur qui venait couvrir toutes les parties de son logis, ses tissus vestimentaires, mais surtout son épiderme. Je me repérais aussi au bruit et aux mouvements des oiseaux. Tel un animal en traque, j'influais du chakra dans ma plante des pieds pour accroître ma cadence.

Un quart d'heure, ce fut le temps exact pour que nos silhouettes se retrouvent. Sans un mot – bien que je savais qu'il m'avait repéré sûrement depuis un petit temps avec ses facultés, je vins prendre mon impulsion et me propulsait debout sur son épaule. J'étais loin d'être pantelante ou chancelante, j'étais habituée à cette position. Un sourire se creusa sur mes lèvres et je mis mes poings sur mes hanches.

« L'heure n'est pas aux présentations. »

J'avais ouï leurs discours qui transpiraient les mensonges et l'hypocrisie. Mes iris flamboyants se déposèrent sur le cortège derrière eux et pouvaient discerner aux travers des vitraux usés ; des pantins de bois dérobés dans les antichambres de Suna. Mes sourcils se froncèrent aussitôt, Suna était ma terre d'asile et j'avais promis devant Gaara de la protéger.

« Ginshi-sama... Ne perdons pas de temps ! »

Une nitescence rougeoyante s'auréola autour de mes poings fermés qui se dressèrent devant moi. Lorsque mes paroles se terminèrent, mon sensei mêla ses mains pour une série de mudras. Sans perdre de temps, je me projetais de mon perchoir aérien pour me dresser dans les airs, ma jambe redressée. Du chakra s'injecta dans mon talon qui frappa à vive allure le sol à l'endroit précis où les adversaires se tenaient. Une fissure se créa et l'épiderme terrestre se brisa, envoyant les déserteurs dans une crevasse interne, portés par les débris telluriques. Avant que le Suiton de Ginshi me happe, je me propulsais en hauteur. Un raz-de-marée vint s'enfouir dans le cœur de la forêt, cherchant à noyer les hommes dans cette cuve improvisée. Je me posais sur une branche, analysant la situation.



PNJ
PNJ
Expérience : 177

Sujet : Re: Sans regrets | Partie 2 | Mission Roseo/Ginshi/Ryohei.

rédigé le le Jeu 26 Mai - 10:07

Mission de rang S.
Les mots ne semblaient avoir aucun effet sur eux qui étaient obstinés sur leur idée. A croire que le pays qui les envoyaient avait maculé leurs murs de leurs photos. Avant-même qu'ils ne puissent agir, une frappe vint droit sur eux, irrésistible, impossible à affronter sans crainte. Ayant accumulé son chakra dans son corps, le premier homme venait de relâcher de façon brutale et soudaine une quantité d’eau impressionnante qui envahissait maintenant les lieux. Tournant la tête sur le côté, Kei posait maintenant ses yeux doux et vitreux sur la masse liquide et monstrueuse qui semblait se transformer en démon aquatique pour le dévorer dans ses crocs aqueux. La situation n’était pas vraiment géniale, et il n’aimait pas vraiment la pluie. Alors, une mer qui lui fonçait dessus, imaginez ! Mais trop tard pour penser, une gamine aux cheveux roses tend sa jambe en avant pour frapper le sol d'un coup agile, les plongeant dans une crevasse remplie d'eau.

Tazumi sortit le premier la tête de l'eau en soupirant, son corps ressentant quelques douleurs à cause de la pression marine. Ses mains effectuaient une série de signes des plus artistiques et des plus étonnants. Une main avec index et majeur dressés, le bras opposé se pliait puis se tendait de nouveau, le majeur et le petit doigt debout et au garde à vous. Une danse des plus surprenantes alors que l’individu semblait presque être pris de spasmes, pendant que la terre autour de lui et les pierres semblaient être prises également d’un tremblement des plus étranges. Et frappant soudainement la paume contre une des parois entre lesquelles ils étaient entourés, une vague de terre rassemblait sa force tel un serpent se dressant pour précipiter sa gueule enduite de venin sur sa cible, une brusque et violente vague vint à la rencontre de la masse aqueuse gigantesque, provoquant le bruit d’un éclat de vague contre une matière lourde et pâteuse. La boue épaisse et froide qui venait de se dresser comme un mur sur le passage de la tempête d’eau redoublait de puissance, luttant de puissance avec l’attaque Suiton. Dans ce trou, pas toute la masse d'eau était enveloppée et de la masse liquide continuait de venir les noyer. Ce chemin de terre permis à l'homme de se sortir, comme si c'était un escalier de ce décor boueux et suintant d'eau.

Le jeune homme à la chevelure vagabonde et immaculée se mit à courir, se précipitant vers sa cible principale ; la petite. En effet, il se doutait que s'il l'attaquait elle dans un premier temps, l'homme sortirait serait un peu plus troublé. Il observait son adversaire qui se dressait fièrement, tel un guerrier démon des anciens Temps sur sa branche. Son allure noble lui donnait un côté fantaisiste qui l’attirait énormément. Il lia alors à nouveau ses doigts en fixant la jeune femme.

" Doton, Ishiame ! "

Avant même qu’il ne puisse bouger d’un pouce, quelque chose siffla de façon prolongée, très près de son visage. Et alors qu’il se redressait pour repartir au corps-à-corps, il se laissait aisément distancer par la pluie de pierres qui se jetait avidement sur la fameuse demoiselle. Une pluie très lourde et très dangereuse, prenant une certaine distance dans les airs, ne laissant que très peu d'échappatoire. Hormis celle de sauter en dehors de cette branche. En ce même moment, Kei sortit alors le second de l'eau, les cheveux imbibés de ce liquide poireaux. Il tendit la main vers eux, faiblement avant de pousser un cri qui signifiait le nom de sa technique.

" Ne cherchez pas à bouger, ça fera encore plus mal... "

Les deux entités Sunajin furent immobilisés, l'une d'elle se prenant cette pluie douloureuse. Kei fit alors danser ses doigts pour obliger le grand homme à se mouvoir, dans le but de l'amener jusqu'à sa petite équipière et l'obliger à la tuer.


Spoiler:
Techniques utilisées :

Kei - Genjutsu.
Nom : Pétrification.
Rang : B.
Description : Comme son nom l'indique, l'utilisateur lie l'adversaire dans un genjutsu, les rendant incapables de se mouvoir. Une fois que la cible est liée, l'utilisateur ou un allié peut le précipiter à l'ennemi pour lui livrer un coup.

Récapitulatif : Kei vous a pétrifié tout les deux et est entrain de faire bouger Ginshi vers la branche, il désire profiter de sa force pour tuer Yuminari. Yuminari elle, est immobilisée sur la branche et reçoit la pluie de pierres.

Chakra : 85%.
Santé : 90%. 

Tazumi - Ninjutsu.
Nom : Doton, Doryuu Pasu.
Rang : B.
Description : Le ninja malaxe son chakra et fait apparaître des bras de boue aisément manipulable qui permet de stopper de l'eau mais aussi bien s'agripper n'importe où pour créer un chemin de terre à l'utilisateur.

Nom : Doton, Iwa Fubuki.
Rang : A.
Description : Technique d'assimilation soulevant et projetant une pluie de pierres sur l'adversaire d'une distance de 500 mètres à la ronde, suivant la cible qui ne peut fuir d'elle-même la technique sans blesser l'utilisateur ou annihiler toutes les pierres d'un seul coup.

Chakra : 75%.
Santé : 95.
Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(©) ALL RIGHTS RESERVED, DO NOT COPY OR REPRODUCE THE DESIGN.