AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Ce que le cœur cache. [Ft. Nora] Lun 20 Juin - 22:43
Kanon Seiryu

Le bistrot de la patte d'aigle était un endroit que Seiryu n'avait pas encore visité. A son plus grand étonnement, ce lieu avait le mérite d'être convivial. Un sentiment de tranquillité l'avait parcouru à peine entré dans le bistrot. Les dires disaient que la clientèle était majoritairement composée de ninjas, mais ce n'étaient que des rumeurs. Des gens de tout âge profitaient de l'après-midi et mangeaient allègrement leur repas. Seiryu était seul à une table. Son regard était tourné vers la sortie. Il attendait avec une impatience non dissimulée l'apparition de son meilleur ami. A vrai dire, le garçon était arrivé avec une quinzaine minutes d'avance, par crainte de ne pas trouver en temps et en heure l'emplacement du bistrot. Il s'était juré d'avoir toujours de l'avance depuis qu'il avait manqué d'arriver en retard à la réunion de l'équipe Ryuugu. Cependant, Daisuke n'était pas connu pour sa ponctualité. A coup sûr, il serait ici avec dix minutes de retard. Un serveur arriva, avec un sourire sur les lèvres. Seiryu avait appris à reconnaître l'hypocrisie.

Il en avait bouffé au cours de son existence. Ses professeurs qui lui disaient qu'ils étaient un enfant sympathique et plein d'entrain, plutôt que de souligner ses défauts. Ses parents ne l'avaient pas non plus bousculer. Ils l'avaient au contraire plonger dans leur amour, dans un cocon protecteur. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il ait la dégaine d'un froussard, de quelqu'un qui n'a pas eu à se surpasser une seule fois dans sa vie. Seiryu observa l'employé d'un regard morne et ne lâcha aucun mot. Il voulait savoir pourquoi cet homme était venu le voir, alors qu'il demeurait sagement à sa table.

▬ Bonjour, jeune homme. Comptez-vous commander quelque chose ? La salle est bondée. Êtes-vous sûr de rester ?

L'apprenti ninja fit non de la tête. Il préférait attendre l'arrivée de son camarade avant de prendre à manger. Les yeux du serveur glissèrent en direction d'une famille en train de chercher une table de libre. Le cerveau de Seiryu fit immédiatement le lien. Les places étaient toutes occupées et une en particulier comportait un gamin aux cheveux blancs et seul. Seiryu comprit qu'il devait soit prendre quelque chose, soit céder son siège. Il songea aussi à souligner le manque de courtoisie et de finesse du serveur pour avoir suggéré à son jeune client qu'il devait quitter le bistrot. Cependant, comme à son habitude, le jeune homme garda la tête basse et se leva sans dire un mot. Il se dit qu'il n'avait pas le cœur à se battre verbalement avec quelqu'un. Peut-être qu'il n'avait tout simplement pas de caractère. Seiryu marcha, en se faisant bousculé par les enfants impatients de la famille au passage, en direction de la sortie du bistrot. Il soupira, jeta un regard à l'extérieur et constata que Daisuke n'était pas dans les environs. Quelle déception. Il n'était plus certain d'attendre son ami. Sa mère allait faire des lasagnes ce soir-là. Alors qu'il était en train de débattre le pour et le contre, son attention se tourna vers un visage familier.

Une jeune femme qu'il n'avait pas vu depuis un certain temps. Elle faisait parti de son équipe. Son nom prit quelques minutes avant de revenir dans son esprit. Himeru Nora. Il se rappelait de son flegme apparent. Elle lui était apparue aux premiers abords comme une kunoichi qui n'avait pas vraiment sa place dans le monde des shinobis. Au contraire de Jun qui débordait d'énergie, la genin n'avait pas l'air d'avoir de la volonté. Elle semblait être accablée par sa vie. Seiryu, qui voulait s'occuper l'esprit, décida d'aller à sa rencontre. Il fit coucou de la main. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres.

▬ Salut. Comment vas-tu ? Tu m'as l'air en forme. En même temps, tu n'avais pas fait grand chose la dernière fois.

Seiryu ne se rendit pas compte qu'il avait choisi les mauvais mots pour demander des nouvelles. Il avait presque souligné l'inutilité de sa camarade lors de leur "entraînement" avec Gwon-Ryong. En vérité, il était rassuré de constater que Nora n'ait pas été blessé ce jour-là. Seiryu avait goûté aux techniques de leur senseï et ces dernières avaient failli le traumatiser à vie. Toujours souriant, il regarda l'horizon, en se demandant si Daisuke arriverait sous peu.
Messages : 62
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 19

EXPÉRIENCE
XP:
69/150  (69/150)
Kumo no Genin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Ce que le cœur cache. [Ft. Nora] Lun 20 Juin - 23:31
Himeru Nora

Ce que le coeur cache
Ft Seiryu


Ce que le cœur ne dit pas, les yeux le soufflent. Comme un murmure creux et vide, assez léger pour s'envoler au loin, assez fin pour disparaître en une fraction de seconde. Ce sont des yeux emplis d'une angoisse silencieuse qui sillonnent le comptoir à la recherche d'une choppe bien remplie.

Nora se tait, Nora se noie. Dans un sake ferme et sec, dans des souvenirs flous, dans des remords vaseux. Elle pose son menton sur son avant-bas, courbant le dos comme une bête effrayée le ferait. Le temps la tuait, d'ennui et de peur. Rien ne la stimulait, rien ne l'intéressait. Pas mal ce gigolo qui tentait une approche sans aucun tact depuis maintenant plus d'une demie-heure. Drague, alcool et nausée. Assez de choses pour passer une des pires soirées de l'existence.

Et pourtant :
La drague est propre à l'homme, ils ne peuvent vivre sans.
L'alcool est ton remède, il fait taire les démons et les enferme à double tour dans le coffre de son cœur.
Et la nausée, elle est l'effet secondaire des deux premiers.

Alors non, cette soirée n'est pas la pire, elle n'est, qu'une des pires, une des soirées, une de celle ou Nora ne devient qu'un fantôme, et ou quelqu'un d'autre prend sa place pour jouer avec les mots et les gestes.

Une douce caresse, une brise dont l'odeur lui parlait : quelqu'un qu'elle connaissait passait à côté ; soulevant alors son lourd regard vers autre chose que son verre. Seiryu se dressait à ses côtés, un sourire discret et timide aux coins des lèvres. Au moins il avait la politesse de venir la saluer, et ça la rassurait presque. Sa phrase d'accroche lui valut cependant un sourcil qui se fronça, puis qui devint interrogateur, puis neutre à nouveau. Dans un soupir qui accompagna une chute de ses épaules, Nora rétorqua :

▬ Salut Seiryu.. En forme ? … Si on veut. Mais c'est sur que je m'en suis mieux sortie que vous deux... » Un silence le temps de jauger le Genin, il avait l'air de ne pas maîtriser ses mots, au point de presque les regretter. Mais dans le fond il ne voulait rien de mal, alors Nora s'en fichait, comme pour tout.

▬ Et toi, pas trop de séquelles ? 

Son regard s'était détourné, presque gêné par son intérêt soudain pour son camarade. A vrai dire, elle n'avait jamais mentionné le fait qu'elle avait veillé auprès des deux gamins pendant les quelques jours de leur convalescence. Leur rendre visite de manière discrète n'était pas bien difficile, et ça avait occupé ses journées monotones.

Intérieurement, elle songea au combat : à la façon mémorable avec laquelle Gwon les avait assommés sans aucun problème. Il était vrai que la métisse n'avait pas été d'une aide exemplaire, mais l'intervention même de ses camarades n'était pas non plus la meilleure réponse qui soit.

▬ Le mieux est l'ennemi du bien, souffla-t-elle dans un murmure inaudible, songeant-alors au visage ridé de son paternel qui ressassait cette phrase sans cesse.


© PRIDE SUR EPICODE
Messages : 24
Date d'inscription : 18/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
23/150  (23/150)
Kumo no Genin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Ce que le cœur cache. [Ft. Nora] Mer 22 Juin - 0:08
Kanon Seiryu

Seiryu avait fini par s'apercevoir que les mots qu'il avait employés pour s'enquérir de l'état de Nora avaient été les mauvais. Le jeune homme ouvrit les lèvres afin de s'excuser avant de se raviser. Il n'avait aucune raison de s'excuser pour si peu. De plus, la jeune femme n'avait pas l'air offusqué. Elle avait compris que son collègue n'était pas aussi habile avec les mots qu'avec sa lame. Elle retourna donc la même question à son camarade. Ce dernier glissa sa main au niveau de son abdomen. La douleur n'était plus présente. La blessure avait disparu aussi. Cependant, l'esprit était toujours marqué par ce marquant événement. Seiryu n'avait révélé à personne comment cet entrainement l'avait marqué. Probablement par crainte d'avoir l'air faible. Son frère aurait tenté de le réconforter, son meilleur ami l'aurait encouragé, ses parents lui auraient dit de faire mieux la prochaine fois. Il ne voulait plus être choyé. Il souhaitait apprendre de lui-même ses échecs, supporter sur ses propres épaules le poids de la défaite. La compassion et la pitié d'autrui, il refusait ces choses-là. Les gens s'étaient montrés trop doux avec lui jusque là.

▬ Ca peut aller. J'ai encore un peu mal.

Ses parents avaient tenté de prendre soin de lui durant son rétablissement. Par fierté, Seiryu avait refusé leur aide en s'isolant. Au lieu de se reposer, il était allé à l'encontre des recommandations de son médecin en s'entraînant. D'où le fait que son corps le lancinait encore à certains endroits. L'imbécile, malgré la fatigue et la douleur, comptait continuer dans sa lancée. Sa bêtise, qui n'avait pas de limite, l'incitait à continuer dans cette voie, à continuer ses entraînements secrets malgré son corps qui menaçait de le lâcher. Un esprit fort pouvait détruire tous les obstacles. C'était la phrase qui martelait son crâne lorsqu'il se retrouvait à genoux, le souffle coupé, la main sur la poitrine. Un soi-disant mantra qui était censé forger son caractère.

Le regard de Seiryu se fit interrogateur lorsqu'il entendit : le mieux est l'ennemi du bien. Cette phrase résonna dans l'esprit du garçon qui tenait tant bien que mal de la comprendre. Le sens de ce proverbe prit du temps pour le frapper. Le gamin ne put pas s'empêcher de sourire. A croire que Nora lisait dans ses pensées. En étant à la recherche de mieux, en se battant pour devenir meilleur, Seiryu risquait de perdre ce qui était bien en lui. Il se détruisait à petits feux par son comportement inconscient et orgueilleux. Le refus d'autrui le conduirait inévitablement à l'isolement, et l'isolement, à la solitude. Il devait arrêter ses absurdités. Croire que tout était possible avec juste du mental, c'était du bullshit ! Gwon-Ryong ne lui avait pas fait la remarque d'ailleurs ? Il ne suffit pas de vouloir être fort pour l'être.

Seiryu passa sa main sur son visage comme s'il était las. Daisuke n'avait pas pointé le bout de son nez tandis que son impatience continuait à grandir. Alors que les lèvres du garçon s'ouvraient, un inconnu apparut à proximité. Un homme d'âge mûr, aux cheveux noirs coupés courts et aux joues creuses, apparut. Il observa longuement le garçon avant de rapidement examiner la jeune femme.

▬ Bonjour, jeunes gens. Mon restaurant vient juste d'ouvrir et je suis à la recherche de clients. Que diriez-vous d'y aller ?

Seiryu avait l'air intéressé par la proposition. Il porta son regard sur Nora. Avait-elle quelque chose de mieux à faire ?
Messages : 62
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 19

EXPÉRIENCE
XP:
69/150  (69/150)
Kumo no Genin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Ce que le cœur cache. [Ft. Nora] Aujourd'hui à 9:26
Contenu sponsorisé
Ce que le cœur cache. [Ft. Nora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !
» on nous cache tout...
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre :: Village Caché des Nuages :: Centre du village-
Sauter vers: