AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Nous sommes légion | PV Jeu 12 Mai - 13:06
Karama Zuroï
Notre héros s’était levé de bon matin, mais surtout du bon pied ! Il était d’humeur particulièrement joyeuse et cette journée ne s’en annonçait que plus prometteuse. Il avait en effet rendez-vous avec deux camarades rencontrés récemment, mais avec lesquels le courant passait admirablement bien. Il fallait voir ce qu’on entendait par admirablement bien mais bon, l’important était qu’il les appréciait, et cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas noué de liens aussi facilement. C’était donc tout enjoué que Zuroï sortit de son lit et prépara son petit déjeuner, oui car il ne faut jamais partir le ventre vide ! Ce qu’il avait prévu de manger ? DES PANCAKES, oui un truc de gros ! Non pas qu’il était en période de prise de masse ou quoi, juste que le petit déjeuner c’est le repas le plus important de la journée, et il fallait qu’il soit bien fourni afin de donner de l’énergie pour au moins toute la matinée ! Une fois son repas englouti, le jeune Karama décida d’aller se laver et en profita pour se faire beau. Ne devait-il pas simplement rencontrer ses nouveaux camarades ? Parce qu’à la manière dont il se préparait il avait plus l’air de se rendre à un rendez-vous galant, ce qui ne manqua pas de nous taper dans l’œil pardi ! Une fois paré, notre héros pris quelques affaires et se mit en route.

▬ Hum la journée s’annonce plutôt ensoleillée aujourd’hui, c’est un signe !

Dit-il en levant les yeux vers le ciel après avoir mis son premier pied dehors. Bien que croire aux signes du destin n’était pas forcément une bonne chose, notre protagoniste avait raison sur un point : les journées bénies par l’astre divin étaient plutôt rare à Kiri, et furent souvent porteuses de bonnes nouvelles. Gardons juste en tête qu’une fois n’est pas coutume et qu’il se pouvait très bien que le flot de la destinée décide aujourd’hui de se jouer de notre héros à la chevelure dorée. Mais peu importe, notre héros avait un bon feeling avec cette journée, et son instinct ne le trompait que rarement, c’est pourquoi il avança d’un pas déterminé vers sa destination : le Tilleul Ancestral. Pourquoi s’étaient-ils donné rendez-vous là-bas ? Eh bien parce qu’au moins ils étaient surs de ne pas se louper et aussi parce que cet endroit était un peu comme un lieu sacré, dont l’histoire n’était pas récente, mais pouvait encore continuer de s’écrire aujourd’hui. Et la prochaine épopée comptée sera la formation d’une équipe pleine de promesses et d’espoir, une équipe ayant un avenir des plus incertains, mais qui serait forcément extraordinaire. Passons sur tout cela, il fallait déjà que tout le monde soit présent aujourd’hui pour cela. Notre ami aux pupilles d’or avait d’ailleurs fait en sorte d’arriver le premier puisqu’il s’était pointé au pied de l’arbre sacré avec plus d’une heure d’avance.

▬ Je me demande si se pointer avec autant d’avance était vraiment une bonne idée…

En tout cas, puisque notre héros ne pensait pas voir ses camarades arriver dans l’instant, il prit place et s’allongea au pied du Tilleul, les mains derrière la tête afin d’avoir la position la plus confortable possible, si confortable qu’il en finirait certainement par s’endormir, chose qu’il fit presque dans la minute ! Comme quoi, se lever tôt n’était définitivement pas la tasse de thé de Zuroï qui préférait de très loin se lever lorsque le soleil était déjà à son zénith. Mais tant pis, il prit du coup sommeil et ne remarqua ainsi pas le temps passer, tout comme il ne remarquerait probablement pas l’arrivée de ses compères, à moins que…
Messages : 9
Date d'inscription : 28/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
0/300  (0/300)
Kiri no Genin ⎜ 霧隠れの里
http://shinobi-no-seiki.forumactif.be/t632-no-limits#3500
MessageSujet: Re: Nous sommes légion | PV Sam 18 Juin - 12:48
Nishimura Kusanagi
A bout de souffle, j’arrive au pied du tilleul ancestral où se tient déjà un jeune homme à la chevelure blonde. De mes pupilles noires, je prends quelques instants pour l’examiner. Ma première impression était qu’il devait être homosexuel. Son corps mince, sa manière de se tenir et surtout cette tignasse trop soyeuse ne peuvent tromper mon radar naturel. Pas que je ne sois homophobe, au contraire, cela me fera une copine avec qui discuter trucs de fille. Il faut toute sorte de personnes pour faire un monde, qu’on dit. C’est à ce moment-là que je me rends compte qu’il me regarde également et que je n’ai pas encore pris le temps de me présenter. Malaise.

– Heeeeey ! Eheh… Je suis Kusanagi, ravie de faire ta connaissance. J’imagine que l’autre mec est en retard, puisque je suis arrivée à la dernière minute… Oups !

Je serre sa main rapidement et me gratte ensuite la tête, un réflexe inconscient quand je suis gênée. J’entends des pas derrière moi et quand je me retourne j’aperçois un homme qui marche dans notre direction. Alors là, c’était le genre de gars qui est tout le contraire de la lopette qui se tient à mes côtés. La grosse lame bien rangée dans son fourreau, à vue de tous. Une carrure d’homme, avec des épaules bien larges et un torse bombé. Mes jambes sont chancelantes, néanmoins j’appuie ma main gauche sur le tilleul pour me maintenir debout. Mes joues se teintent d’un rouge écarlate alors que le jeune homme arrive à notre hauteur. Personne ne parle, du coup je m’élance.

– Sup. What is up guys ? Kusanagi, enchantée. Mon cerveau a buggé à cet instant précis, une vilaine pick-up line s’extirpe d’entre mes lèvres, impossible à retenir. T’es religieux ? Parce que t’es la réponse à toutes mes prières… Woooooooooooooah. Je veux dire, ouais, on va former une équipe géniale les gars… !

Facepalm intérieur. J’essaie de changer de sujet, parce que c’était trooooooop inapproprié pour une première rencontre dans un cadre professionnel. En espérant que ce soit passé inaperçu. Or nah. Je toussai un coup, avant de m’aventurer sur un autre sujet.

– Plus sérieusement, qu’est-ce qui vous encourage à former une équipe ? Quels sont vos objectifs respectifs, qu’est-ce qui vous motive ? J’imagine qu’il faut commencer par-là, je veux dire se comprendre entre nous, pour avancer et voir si c’est une bonne idée. Personnellement, la guerre m’a montré qu’il faut être plus fort pour protéger ce à quoi on tient et comme l’union est la force…

J’observai les deux garçons à tour de rôle, leur laissant ainsi la parole parce que j’avais bien monopolisé la conversation.
Messages : 7
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 23

EXPÉRIENCE
XP:
0/300  (0/300)
Kiri no Genin ⎜ 霧隠れの里
MessageSujet: Re: Nous sommes légion | PV Mer 22 Juin - 18:07
Kwan Sowon

    - Mhhhh...


Pourquoi ?
Vous connaissez forcément cette sensation de flemme intense et de résolution éphémère. Pourquoi j'ai accepté cette invitation ? À une heure si matinale ? Promis, on ne m'y reprendra plus. Oh, et puis merde. Après tout le but de cette invitation était d'apprendre à se connaître n'est-ce pas ? Quoi de mal à ce qu'ils apprennent que je suis toujours en retard, que je quitte ma maison à l'heure exacte à laquelle je devrais être arrivé sur les lieux du rendez-vous. C'est pas la première fois qu'on se voit, alors ils doivent déjà avoir une idée de ma faculté phénoménale à ne jamais être ponctuel.
Il faut savoir se faire désirer j'imagine ?

N'empêche que, pourquoi ? Pourquoi avoir accepté de faire route commune avec des compagnons ? Certes, les temps de l'académie ne remontent pas à si loin et nous avons partagés quelques épreuves ensemble. Mais le but de tout ça n'était pas d'en faire des "compagnons", encore moins des "amis". Je ne connais d'ailleurs que Zuroï, aucune idée du troisième invité. Homme ? Femme ? Gosse ? Rien que d'y penser et je perds déjà patience.
Reste que la possibilité que ce soit une jeune femme est réelle, par conséquent, il faut se montrer présentable. J'ai découvert les plaisirs liés à la femme il y a peu et je me suis retrouvé comme un gamin à qui l'on présente une région montagneuse pleine de légendes et de grottes ; une forêt épaisse s'étendant sur des centaines d'hectares avec des bruits inédits, des secrets enfouis et des sources ressemblant à s'y méprendre à des coins de paradis, rares endroits où l'eau coule dans cette dense forêt, rares endroit où un rayon de soleil peut se frayer un passage à travers la végétation luxuriante.

Comme prévu, je m'en vais à l'heure exacte à laquelle le rendez-vous est fixé. Je me sens bien déjà, j'ai pas trahis mes principes, et faut pas trahir ses principes.

En marchant en direction du terrain du Tilleul Ancestral (nous ne nous interrogerons pas ici sur le choix douteux de cette location, aucun rapport ne sera avec des métaphores déjà employées), je remarque une jolie jeune fille se précipitant à travers la ville. Elle manque de tomber plusieurs fois. Ce genre de petit détail, je ne vous les raconte pas sans raison, l'idée n'est pas de gonfler inutilement le récit. Je vous le dis une fois, au moins ce sera clair entre nous.
Enfin c'est un peu moi qui décide, parfois des points de détails peuvent me marquer alors qu'une fois raconté, on se rend compte que c'est inintéressant pour le récit, pour vous, mais pas pour moi, et le récit, qui est-ce si ce n'est moi.

J'arrive avec un retard tout relatif. Par rapport à ce que je suis capable d'accomplir, je me trouve assez soft et sympathique voire peut-être un peu trop con. Pas que je m'inquiète de ce qu'ils peuvent s'imaginer de moi, loin de là. C'est ce que moi je peux penser de moi qui va m'faire chier. C'est pas dur à suivre alors ne t'arrêtes pas tout d'suite, j'ai bientôt fini.

Le blondinet à l'attirance douteuse (j'avais eu l'impression qu'il me faisait des avances la première fois que nous nous sommes rencontrés, il m'avait serré la main mais avait caressé la paume de ma main en retirant cette étreinte ; nul besoin de préciser que j'avais eu une très mauvaise impression à son égard, il ne me connaît ni des lèvres ni des dents et déjà tant de séduction et de familiarité ?) est bien présent, et, à mon grand bonheur, c'est une femme qui complètera l'équipe. Si équipe il doit y avoir.

Tu sais quand t'es un homme, que tu plais, tu l'sens direct. T'as un sixième sens. Ce sixième sens il te fait généralement dire que dès que tu parles à une femme, c'est sûr tu lui donné une impression d'bâtard et c'est dans la poche ; trois phrases plus tard elle t'appelle mon meilleur ami et tu calmes tes ardeurs. Cette théorie est mise à l'épreuve immédiatement car je perçois son regard, à la jeune fille, je le sens insistant, pourtant, fuyard en même temps. Accoudée au tilleul, elle s'exprime tout d'abord dans un langage totalement étranger à celui que je connais, ce qui m'arrache un froncement de sourcil interrogateur.

Suis-je religieux ? Putain j'suis à découvert, pourtant pas de pendentif avec le cerle de jévid sur mon torse, elle peut pas savoir! Ha, en fait, tout ça est une phrase d'accroche. Entre vous et moi, j'pense que je l'ai dans la poche la petite. C'est l'épée qui fait la différence entre moi et l'incarnation de la non-virilité aux cheveux décolorés.


    - Je sais même pas j'te jure. En vrai j'suis venu mais j'me suis demandé pourquoi dès mon réveil. J'ai entendu dire qu'on pouvait pas se faire en autodidacte alors j'me suis dis qu'une progression accompagnée serait plus intéressante. J'ai beaucoup gagné grâce à cette guerre, j'ai bien l'impression qu'ma motivation n'a jamais été aussi grande. L'service auquel j'veux la consacrer, j'sais pas, j'préfère pas en parler. ça vous nuit pas, j'crois que c'est l'essentiel !


Je la regarde. Parce qu'elle est plus agréable au regard que le Zuroï. Parce que lui c'est un mec. Elle une femme. Moi un mec. Vous comprenez ou vous avez besoin d'un dessin ? L'autre tocard mort pour sauver le monde de la méchante guerre, dans son équipe il était avec un autre mec et une meuf. Et il s'est fait péta la meuf, il avait la place du con. Tu m'étonnes qu'il s'est déchiré pour écrire son nom dans les livres d'histoire parce que sans ça, on s'en serait souvenu comme étant l'homme mis de côté. Il se peut même qu'on aurait fait un verbe de son nom, genre " hannn tu t'es fais narutiser ", en gros la seule fille de ton équipe a préféré l'autre mec.
Autant vous dire que Zuroï, il va s'faire narutiser vé-nère.


    - Ha, c'est Sowon mon prénom. ça veut dire espoir. Et j'ai bon espoir de récupérer toutes les étoiles que ton père t'as mis dans les yeux, Kusanagi.


Po-po-po, je déchire.
Messages : 3
Date d'inscription : 12/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
0/300  (0/300)
Kiri no Genin ⎜ 霧隠れの里
MessageSujet: Re: Nous sommes légion | PV Aujourd'hui à 9:28
Contenu sponsorisé
Nous sommes légion | PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de l'Eau :: Village Caché de la Brume :: Terrain du Tilleul Ancestral-
Sauter vers: