AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Ven 6 Mai - 20:19
Akinari Miku
Les trois Shinobis se tenaient en hauteur de la maison du fonctionnaire. Cette habitation d'assez grande taille se tenait en retrait du village. Un terrain de plusieurs hectares était entouré par un long et grand mur de pierres blanc. La seule entrée était un portail grillagé en fer. Il était fermé et fermement gardé par deux soldats lourdement équipés. Dans le jardin plusieurs soldats patrouillaient également, certains tenant des lanternes pour mieux voir ce qu'il se passait dans la nuit. On pouvait entendre les branches qui craquaient les feuilles qui se faisaient balloter par le vent persistant malgré que l'orage soit passé. L'eau des petits bassins se faisait également entendre, coulant avec douceur sur les bambous qui tapaient régulièrement la roche avant de se redresser pour accumuler le liquide. Quelques lumières étaient observables par les fenêtres du bâtiment. Plusieurs ombres dansaient à la lumière des torches posées à l'intérieur. On pouvait accéder par la maison à plusieurs endroits, le tout étant bien gardé évidemment. Deux gardes pour l'entrée principale, un sur le balcon de l'étage à droite, et un sur une véranda à gauche de l'édifice. Le fonctionnaire se tenait dans la salle tout au fond du bâtiment. Peu importe l'entrée empruntée, il faudra passer dans les différentes salles et atteindre celle-ci de l'intérieur. Elle n'avait aucun accès depuis l'extérieur même pas une fenêtre. Dans les différentes pièces, il y avait des gardes ainsi qu'une femme et ses enfants. Les enfants jouaient dans une salle avec quelques poupées et autres objets tandis que la femme se trouvait dans la cuisine, préparant un repas de famille qui se déroulerait dans un grand salon. Les couloirs étaient surveillés de manière permanente et le chef de la garde du fonctionnaire faisait tourner ses troupes constamment pour éviter les intrusions.

- Nous y voilà. La maison du fonctionnaire. Elle est bien gardée, mais je connais les plans de cette bâtisse. Je vais vous expliquer en détail comment l'atteindre le plus rapidement possible. Aucun occupant ne doit ressortir vivant où ils pointeront directement le doigt sur vous. Il est évident que je n'ai pas approché cette maison sinon je peux dire adieu à mon bar. Et si Kiri est liée à cet incident et bien... J'espère que vous vous êtes équipés pour une guerre. Ce type est le bras droit de l'Alpha.

Miku marqua un temps d'arrêt et afficha une légère surprise devant leurs visages étonnés.

- Oh! l'Alpha ignore tout de ses agissements bien sur. Rassurez-vous. On ne risque rien, si on fait ca comme il faut.

Neige-Rouge posa un genou à terre, depuis leur petite colline ils ne pouvaient être vus.

- Je vais passer par la gauche. Depuis ce balcon je peux vider l'étage assez facilement et sans bruit. Il faudra bien évidemment éliminer ceux dans le jardin... Yue, passe par la véranda. Tu devras sans doute t'occuper de sa femme, mais elle n'est pas une Kunoichi... Élimine-la proprement et dissimule son corps s'il te plait. Si un garde la retrouve avant que tu vides les autres salles, l'alerte sera donnée. Une fois la véranda et la cuisine vidées, tu devras t'occuper du salon et on se rejoindra en bas de l'escalier dans un couloir qui mène sur le bureau du fonctionnaire. Jinto, attaque de front. J'ignore si tu as des compétences d'assassin, mais j'ai plus confiance en Yue pour ce qui est de la discrétion ne le prend pas mal.

Il marqua un temps d'arrêt, se posant une main contre le front, réfléchissant à comment il pourrait faire.

- Élimine les deux gardes au portail. Une fois que tu nous vois rentrer chacun de notre côté, rentres et élimines les deux à la porte principale, fais-le le plus discrètement possible, car après cela tu vas entrer dans le couloir de l'entrée. Attends, je dirais... Une voir deux minutes avant de passer la porte, on sera prêts Yue et moi. Quand tu rentrera on agira aussitôt. Les survivants dans le couloir de l'entrée seront pris en tenaille entre nous trois... Une fois cela fait, il suffira d'aller au bureau du fonctionnaire et de s'occuper de lui comme il faut. Cela vous va?

Miku venait d'exposer son plan avec une précision assez effarante. Comme s'il planifiait cela depuis plusieurs semaines, déjà. Son côté Jonin Instructeur ressortait drôlement cette fois et cela Yue devait l'avoir remarqué. Bien qu'il ne soit pas un Anbu, ses talents d'assassin n'étaient pas discutables, ce plan pouvait fonctionner. Si chacun remplissait son rôle. Il dégaina son Katana, et se releva, observant la maison pour bien visualiser les gardes dans le jardin. Il faudra probablement cacher les corps dehors pour ne pas affoler les gens à l'intérieur s'ils regardent par une fenêtre... Miku avait déjà son plan pour cela... Yue devra se débrouiller à sa manière pour les siens.


_________________
" L'arme des humiliés : la vengeance. "



- Thème de Miku -
Messages : 109
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 25
Localisation : Archipel du Loup

EXPÉRIENCE
XP:
127/750  (127/750)
Kiri no Nukenin ⎜ 抜け忍
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Mar 10 Mai - 17:10
Matsui Yue

Alliance désespérée
Yue | Miku | Jinto

Cette brume, sale, imprégnée de gravillons, mais pourtant si rafraîchissante, création de la pluie, qui chutait sur les cendres des layons. Des ténèbres d'encre s'étendaient sur les terres maudites, une pluie diluvienne picotant sa peau glacée et ses cheveux humides noyaient son échine. Alors que l'ondée corruptrice s'abattait et que le vent hurlait sa fureur, Yue avançait tel le fauve parmi la population, fondant comme l'éclair dans les abysses des venelles. Ses pupilles cyans et obscurs s'ancraient sur l'horizon dénudé de couleurs, la froideur qui animait ses muscles commença à s'atténuer, comme un glaçon extrait des flammes. La nuit semblait sempiternelle et n'avoir aucune limite dans sa noirceur. Le clair de l'astre lunaire miroitait sur le bandeau de Kiri et embrasait les symboles brumeux qui y étaient gravés. Leurs pas se moururent sur la devanture d'une demeure vivante et dont les lumières venaient percer la nuit. Les protagonistes étaient étreints par l’obscurité et pour le moment, leurs présences ne pouvaient point être détectées. La Kunoichi s'intéressa aux mots de Miku avant d'analyser chaque parcelle de la battisse. Dans ces moments où l'atmosphère chargée d'électrique venait sinuer entre leurs âmes, ils ne pouvaient que se faire confiance et entrelacer leurs espoirs. Le plan était esquissé dans leurs esprits et la danse des lames allait pouvoir se dessiner sur les murs pourpres. Son regard traversa une dernière fois celui de Jinto, dénudant complètement ses sens, et lisant en lui comme dans un livre ouvert, descellant chacun des sentiments intérieurs que l'homme cachait au plus profond de lui-même. Un jeu enfantin s'offrait à eux et à ce duo qui avait pourfendu les terres bleues.

L'orbe sélénite, de sa couleur perle, se cacha timidement derrière une poignée de nuages, offrant encore une fois sa généreuse lumière glaciale au pays plongé dans les ténèbres qu’était à présent Ookami. Les teintes lunaires gravaient la pierre et offrirent une voie de lumière à la jeune femme. Son ombre s’agrandit dans ce sentier lumineux et soudainement, son corps permuta à la place de cette silhouette immatérielle. Yue venait d'éteindre la distance qui l'éloignait de la véranda et elle obliqua un faciès mutin vers les deux éphèbes. Son ascension muette aux travers des vitres se fit sans périples et les nuances argentines se reflétaient sur son enveloppe charnelle. La Matsui glissa ses doigts féminins dans son cou, détachant le symbole Shinobi qui venait l'orner pour le laisser retomber derrière ses pas en un tintement lugubre et en guise d'ouverture d'un châtiment. La carrure d'une femme se majora sous ses iris bicolores et devenait alors la proie de la Jônin. L'ombre de l'épéiste se profila sur le marbre avant de se diviser en une myriade de parcours nébuleux jusqu'aux points vitaux de la dame qui lui offrait la vision de son occiput. Sans sourciller, sans relâcher un unique soupir, son corps s'élança dans l'ambiance transie, élevant un kunai pour osciller la créature. Une micro-seconde et ses genoux flanchèrent, offrant son poids à la bretteuse. Elle agrippa une main à ses courbes raides et avança jusqu'au bassin japonais. Yue laissa glisser la femme dans les abysses de vase, les nénuphars valsant à la surface du fluide limoneux pour masquer sa contenance.

Les émotions étaient terrées dans son entité. Les ninjas apprenaient à ne plus rien ressentir et à devenir des machines placides, des automates répondant à des ordres, des pulsions, des désirs sans que les vagues rouges et les viscères n'effraient. Ses omoplates vinrent embrasser les parois, ornées de fioritures féminines et tel un félin de la brume, la détentrice de Kubikiribōchō assiégea la cuisine pour condamner les cristaux à se remplir d'un fluide vermeil. Les anatomies furent dissimulées dans la trappe sous la table qui contenaient les réserves alimentaires. Ses prédispositions en tant que Kunoichi lui avait enseignées à anéantir des individus sans consteller les décors de cruor. Yue verrouilla méticuleusement le verrou de l'accès tellurique à l'aide d'une arme avant de rejoindre le lieu. Une gouttelette d'hémoglobine venait ondoyer sur sa joue, tel un reptile apoplectique, nacrant ses lèvres. Son âme, miroitant la tragédie de son passage funeste était transcendée par sa conscience poussée à l'éveil et se voyaient muer en un esprit en alerte. Son regard venait enflammer les lieux et ses prunelles respiraient les étincelles des souffrances s'éparpillant et disparaissant dans un flot de larmes. Derrière le voile des ténèbres, son esprit mis à nu, dépouillée de sa prison de glace, la Matsui déposa ses doigts transis sur son front incandescent. Dans ce long couloir baignant dans le crépuscule de la nuit, quelques torches offraient leurs douces chaleurs dans ce lieu obscurément paisible et les nitescences orangées venaient lécher les jambes opalines de la femme. Sa cape, gracieusement maintenue par ses courbes, déposait sa marque sur le sol poussiéreux. Une étrange aura se dégageait de cet endroit mystique, une aura imprégnée de sang et d'une fragrance de fer.

Son arme légendaire, plantée sur l'épiderme terrestre, miroitait le cœur du hall où les êtres furent réunis. Les survivants étaient menés jusqu'au cœur de la maison, par Miku et Jinto. Eux aussi étaient prompts dans leurs taches. Ses yeux maudits, lentement se dirigèrent dans la direction des deux hommes, son regard perçant, infaillible les scrutèrent, discernant ainsi chacune de leurs expressions avant de rejoindre le ballet macabre. Comme mithridatisée de tout sentiments, elle ne délivra aucune de ses faiblesses, même en devinant le rouge innocent et enfantin qui tentaient les paumes de l'Akinari. Un rictus invisible se dessina secrètement sur ses lèvres tandis que ses phalanges se refermèrent sur le manche de son épée.

NB:
 


Messages : 77
Date d'inscription : 01/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
57/750  (57/750)
Kiri no Jônin ⎜ 霧隠れの里 ⎜ épéiste
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Ven 20 Mai - 10:17
PNJ
Note du Staff:

En raison de l'article suivant du règlement concernant les missions:

Citation :
Lors de missions de groupes, vous avez un délais de 10 jours pour répondre et ne pas bloquer vos partenaires. Dans le cas échéant, vous serez exclu de la mission et la somme de ryos gagnée lors de la mission sera moindre.

Hozuki Jinto est exclu de cette mission. L'incident s'étant déjà produit auparavant, cette fois-ci, le staff ne laisse pas passer ce retard.

En raison également de la récidive, le gain de ryos et d'xp est minimisé. Cela comprend les post du Lupus Dei, et les précédents s'ils ne sont pas encore passés en correction.

Concernant le déroulement de la mission, Jinto rempli son objectif en suivant le plan de Miku: se débarrasser des gardes de l'entrée et du couloir. Il est écarté du reste de la mission soit par Yue soit par Miku c'est à vous deux de voir.

L'ordre de post est: Yue - Miku - PNJ - Kamui. Tu peux donc poster Miku, je suivrais après toi. Vous aurez tous deux une compensation d'xp et de ryos suite à la gêne occasionnée. Kamui quant à lui, vient en renfort pour cette mission et en lien avec une mission effectuée de son côté.  
Messages : 157
Date d'inscription : 01/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Ven 20 Mai - 11:15
Akinari Miku
Miku décolla de la butte presque en même temps que Yue. Il se dirigea sur le côté de la maison qu'il devait attaquer et en quelques secondes le Nukenin franchit le mur d'enceinte pour atterrir dans le jardin Japonais. Une fois sur place, le jeune homme empoigna son Katana à deux mains et sans la moindre hésitation il fonça droit sur les deux gardes qui se tenaient en bas du balcon. Yue étant déjà entrée en action le peu de gardes pouvant l’apercevoir par les fenêtres depuis l'intérieur ne pourrait pas donner l'alerte. Implacable, il frappa le premier garde décrochant sa tête d'un simple coup de sa lame. La tête vola et se mit à rouler dans l'herbe tandis que le corps retombait mollement au sol. Le second opposant ne cria pas, mais dégaina son arme. Après avoir esquivé un coup - les lames s'entrechoquant pouvant alerter les alentours, il porta la pointe de sa lame à la gorge de l'ennemi et d'un geste léger du poignet son cou fut sectionné. L'homme s’effondra également, sa voix disparaissant dans un gargouillis macabre et le sang se répandit dans l'herbe. Après avoir rengainé, Miku prit quelques secondes pour emporter les corps et les cacher dans un petit étang qu'il gela juste après d'un  simple toucher. De l'intérieur où de loin ce point d'eau semblait normal et les corps invisibles. D'ici une heure où deux la glace aura disparu et il n'y aura plus aucune trace de Neige-Rouge dans les parages.  

Un saut, et le jeune homme arriva sur le balcon de l'étage. Il ouvrit lentement la porte-fenêtre et entra dans une chambre d'enfants. Le Nukenin avançait sur la pointe des pieds, sortant discrètement un Kunai. À hauteur de deux petits lits, il pouvait apercevoir une gamine et un gamin qui dormaient paisiblement. Le temps jouait contre lui, Miku ne pouvait pas se permettre de s'attendrir maintenant... Akinari s'approcha d'eux, son Kunai prêt à les tuer dans leur sommeil... Mais à ce moment-là la porte donnant sur le couloir de l'étage s'ouvrit. Un garde apparut et sembla vouloir donner l'alerte. Miku n'hésita pas, il mit une main dans sa poche et dégaina plusieurs Senbon qui atteignirent l'homme à la gorge. Rien de bien mortel, mais suffisant pour le faire taire. Presque simultanément il courut vers lui, ses pas se faisant cependant aussi discrets que lors de son approche et la lame pénétra la mâchoire du garde par le bas pour atteindre le cerveau. Sa main droite était plaquée sur sa bouche pour l'empêcher de gémir tandis que la main gauche faisait lentement tourner l'arme dans la boite crânienne. Doucement, le cadavre glissa contre le mur jusqu'au sol. Le Nukenin accompagna le mouvement avant de retirer son Kunai et de récupérer les Senbon. Retournant au niveau des enfants, cette fois il frappa sans hésiter. Un coup net dans la tempe. Aucune souffrance, aucun geste inutile. Ils partaient dans leur sommeil.

Après avoir caché le corps du garde dans la chambre des enfants, Miku continua d'avancer et arriva dans une espèce de salon qui se trouvait juste avant l'escalier permettant d'atteindre le rez-de-chaussée et Yue. Cinq gardes attendaient patiemment, bien que certains semblaient inquiets que leur collègue en patrouille vers la chambre des gosses ne revienne pas. Les observant du coin du mur, Miku analysa la pièce, sa taille, les obstacles... Il pouvait peut-être tenter quelque chose. Il s'arma de 5 Kunais dans sa main gauche et de 5 sentons dans la droite. D'un geste rapide, les 5 Kunais volèrent en direction du garde au centre de la pièce. Les Senbon plus rapides vinrent heurter les manches des petits couteaux, déviant alors leurs trajectoires et leur donnant également un petit gain de vitesse. Les Kunais initialement lancés au centre de la pièce dévièrent donc sur les différents gardes. Certains prirent l'arme dans la cuisse, le ventre, l'épaule. Seuls deux gardes furent tués sur le coup en le recevant soit dans le front soit dans l'œil. Sortant son Katana du fourreau, Neige-Rouge se précipita vers eux, sa lame pénétrant la chair comme du beurre grâce au chakra insufflé dedans. L'un des opposants voulut parer le coup, mais la lame de Miku imprégnée d'énergie la trancha comme une brindille.  Ce fut le même résultat avec le crâne de celui qui maniait l'arme brisée. Le second Miku le sectionna de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite et le troisième n'arriva pas à parer la série de coups du Nukenin qui lui trancha d'abord un bras puis le cou. La pièce venait d'être repeinte en rouge en quelques secondes...

Les pas de Miku se firent moins discrets dans l'escalier. Il venait de récupérer ses armes de jet et son Katana était rangé au fourreau. Son visage couvert de sang, il posa son regard sur le couloir ou Yue l'attendait. D'un geste nonchalant, il s'essuya le visage avec sa manche... Un geste inutile puisque même sa chemise avait été tachée de toute part. Mais au moins, l'odeur du sang ne venait plus trop caresser ses narines. Sa langue vint lécher ses lèvres et il ne put s'empêcher de frissonner au contact du liquide rouge, le gout métallique lui picotant le palais.


- Bon, je vois que tu as finie de ton côté. Allons-y, ma chère élève.

Se dirigeant vers le bureau du fonctionnaire Miku put apercevoir que Jinto venait de finir son nettoyage dans le couloir. Il ne comptait cependant pas se le coltiner tout du long. D'un geste violent, le Nukenin ouvrit la porte du bureau. Le fonctionnaire sursauta derrière son office. La porte de la pièce se referma et d'un geste rapide, Neige-Rouge fit apparaitre un Kunai de glace dans sa main. Il le jeta droit sur l'édifice en bois qui se solidifia aussitôt. La porte était maintenant toute givrée et une aura de froid intense se dégageait d'elle. Aucun Suiton ne pourrait toucher cette porte, quant aux techniques Katon elles seraient immédiatement éteintes... Bien sûr, sous cette forme de Kunai, une technique de rang B pourrait peut-être faire l'affaire, mais connaissant le clan Hozuki Miku ne craignait pas grand-chose. Même Samehada ne pouvait espérer approcher sans être gelée également. Il tourna son œil espiègle vers Yue, et il pencha légèrement la tête sur le côté.

- Oups.

Miku sauta sur le bureau, dégainant son Katana par la même occasion. Il posa la pointe de la lame contre la gorge du fonctionnaire et afficha un léger sourire.

- Salut! Tu te souviens de moi? J'espère bien, on va gagner du temps comme ça. Elle c'est Yue, mon élève. Mignonne un? Bah la regarde pas de trop prêt, ca risque de me mettre de mauvaise humeur.  

La seule entrée de la pièce étant la porte congelée, Miku maintenait sa technique effective afin que rien de trop classique ne puisse permettre de l'ouvrir. Ainsi, Jinto ne les dérangerait pas, et le fonctionnaire ne risquait pas de fuir.

Spoiler:
 

_________________
" L'arme des humiliés : la vengeance. "



- Thème de Miku -
Messages : 109
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 25
Localisation : Archipel du Loup

EXPÉRIENCE
XP:
127/750  (127/750)
Kiri no Nukenin ⎜ 抜け忍
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Ven 20 Mai - 11:35
PNJ
Alliance désespérée
Assassinat.

Lorsque la porte s'ouvrit avec fracas, Kyosuke sursauta. Instinctivement il porta sa main à un katana fixée sous son bureau. Il le dégaina tandis que Miku sautait sur le bureau. Joignant sa main maniant l'arme et sa main libre il voulut effectuer une série de signes et pulvériser le Nukenin dans un jet de flamme. Mais la lame de son agresseur vint se poser sur son cou sans qu'il puisse terminer ses signes. Il savait qu'au moindre geste, le brigand allait lui trancher la gorge quand bien même cette irruption avait pour premier but de l'interroger. La vie avant tout non? C'était également sa façon de voir les choses... Si négocier avec eux pouvait lui permettre de rester en vie il le ferait. Il ignorait tout du sort de sa femme et de ses enfants... Quant à ses gardes, là il ne se faisait pas d'illusion. Kyosuke pensait beaucoup sa famille. Il ne pouvait s'empêcher de penser au sort que le Nukenin et la jeune femme réserverait à ses proches. La tension était visible sur son visage. Il écarta lentement les mains montrant qu'aucun signe n'allait être effectué et avec la même vitesse il posa son arme sur le bureau.

- Akinari... Que me veux-tu? Après les infos que je t'ai donné, après ton échec face à Chojuro... Il était convenu qu'on ne se revoit pas si rapidement. Qu'est ce qui t'as fait changer d'avis?

Kyosuka posa son regard sur Yue.

- Enchanté, Mademoiselle... Son élève, un? Quand est-il de Fû, ta petite protégée?

Son intention se porta à nouveau sur Miku.



Rappel de l'ordre de Post: Kamui - Yue - Miku - PNJ

Spoiler:
 



Messages : 157
Date d'inscription : 01/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Ven 20 Mai - 13:28
Zen'ichiro Kamui


 
One Fish, Two Fish, Blue Fish

 
 
De retour à Kirigakure no Sato, je fus convié dans la tour de la Mizukage. À peine rentré, me voilà envoyé sur une mission de la plus haute importance, loin de me déplaire, j'allais enfin faire ce que je fais le mieux. Traquer et tuer ma proie. J'avais peut-être l'air d'un bourrin sans cervelle, au fond, j'étais l'un des meilleurs traqueurs du village et parmi l'élite en matière d'assassinat... Pour le coup, j'allais devoir me confronter à un adversaire d'envergure : Kubashi Domo, ancien épéiste de la Brume ayant pris sa retraite, qui serait apparemment à la tête d'un groupe de mercenaire bien décidé à renverser le gouvernement de Kiri.

Apparemment, Kubashi n'était pas le seul problème. Même une fois mort, sa petite troupe tenterait de s'en prendre à Kiri. Ma mission était principalement tournée sur l'assassinat, mais je ne pouvais m'empêcher de me demander ce qu'il se passerait suite à la mort de l'ex-épéiste ? Dans un premier temps, je m'étais fait passer pour un déserteur, traversant les villages à la recherche d'une mission. Je jouais mon rôle à merveille, prétextant avoir assassiné l'un des épéistes pour lui dérober son épée, j'étais parvenu à glaner diverses informations. Apparemment, Kubashi Domo s'avérait bien plus dangereux qu'il n'y parait, les rumeurs disaient qu'il avait des amis et du soutien venant du Pays du Loup...

Pays du Loup hein ? Je n'aimais pas l'indépendance de cette dernière et ce n'était pas la première fois que des problèmes étaient en lien avec cet endroit. À la place de la Mizukage, il y a longtemps que j'aurais rayé de la carte ce pays, éliminant de l'intérieur ses chefs et fait de ce pays un nouvel allié du Pays de l'Eau. Mais qu'importe, si je voulais avoir Kubashi, j'allais devoir démanteler son réseau. Avant ça, je devais découvrir qui financé les actes de ce terroriste et à ce moment-là, autant chercher un senbon dans une botte de foin.

J'avais finalement opté pour une autre solution. Plutôt que de chercher celui qui était à l'origine des finances de Kubashi, je souhaitais viser plus haut. Après tout, le Pays du Loup vit principalement d'activité illégale et le dirigeant du Pays doit avoir une liste d'hommes d'affaires. Cette "liste" où seraient référencés les hommes les plus influents du pays et susceptible donc de fournir de l'argent à l'Alpha et aux criminelles tels que Kubashi.

M'infiltrant alors au Pays du Loup, je me fis passer dans un premier temps comme un déserteur, cachant sous un grand manteau noir Kabutowari. Je ne voulais pas attirer l'attention sur cette dernière, c'était un coup à me faire égorger au coin d'une rue ou tout du moins de taper dans l'œil de l'Alpha. Imaginez un peu la nouvelle, "un déserteur en possession de l'une des sept épées de la brume". Prétextant alors cacher des marchandises, j'avançais au travers du village. J'étais particulièrement concentré sur l'odeur des lieux. Je recherchais une odeur particulière, l'odeur d'un homme sûr de lui, cependant ce n'était pas suffisant. Je me concentrais alors sur quelque chose d'autre. Si l'homme que je cherchais était en position d'une liste aussi importante, il devait forcément être entouré de gardes et transpiré l'arrogance.

Usant de mon sens le plus développé, je finissais par repérer un endroit différent des autres. Une bâtisse immense, entourée de grands murs de pierre. Autant dire que l'endroit semblait parfait pour cacher les informations les plus importantes du Pays. Un autre problème s'offrait à moi, pénétré cette bâtisse sans faire de grabuges et dérober cette potentielle liste, en imaginant qu'elle soit bien réelle et que je ne me sois pas trompée depuis le début...

Soudainement, alors que je réfléchissais à une approche, l'odeur du sang vint s'engouffrer dans mes narines. Cette odeur semblait tracer un chemin, comme si la mort se rependaient au travers des couloirs de la demeure, supprimant un à un les différents êtres vivants se trouvant sur son passage. C'est alors que quelque chose d'autre vint percuter mon esprit. Je n'y avais pas spécialement prêté attention jusqu'ici, bien trop concentré sur ma mission, mais scrutant plus attentivement les différents parfums se trouvant autour de moi, je repéré celui d'une femme, plus que ça encore, cette odeur était en tout point similaire à celle d'une kunoichi que j'avais rencontré à plusieurs reprises... Que faisait-elle ici ? Je n'avais pas vraiment le temps de me poser ce genre de question, je devais profiter de l'occasion qu'elle m'offrait pour entrer à mon tour. Traversant d'un pas rapide et silencieux les différents coins de la demeure, je pus également ressentir la présence de Samehada. Hm, deux épéistes qui s'en donnait à cœur joie pour me faciliter la tâche. Cependant, alors que j'arrivais au cœur de la bâtisse, je fis face à une scène étonnante. Un autre homme semblait accompagner p'tit pois, agissant d'une manière élégante, il finissait par entrer dans une pièce éloigné de la maison, gelant alors la porte derrière lui, empêchant quiconque d'y pénétrer.

Hyôton hein ? P'tit pois semblait avoir un allié très intéressant à ses côtés, il me tardait d'en apprendre plus sur cet étranger. Cependant, j'avais besoin de les rejoindre, l'homme qui se trouvait à l'intérieur avait quelque chose pour moi, hors de questions de le laisser entre les mains d'un autre. Otant alors l'épais manteau qui me recouvrait, je pris Kabutowari entre mes mains, me rapprochant doucement de la porte, je posais doucement la hache au contact de la glace, puis d'un coup puissant, je venais frapper le plat de ma lame à l'aide de mon marteau, faisant littéralement exploser la porte ainsi qu'une partie des murs l'entourant. Rien ne pouvait résister à Kabutowari. Profitant de l'effet de surprise, je m'avançais au cœur de la pièce, observant le visage de mes nouveaux compagnons suite mon entrée pour le moins explosive.

"Mesdames, messieurs, bonsoir ! Je vois que tu t'amuses bien p'tit pois, pour une fois que tu tiens sur tes deux jambes, c'est incroyable ! Oh, j'oubliais les bonnes manières... Je m'appelle Zen'ichiro Kamui, épéiste de la brume et quant à toi, tronche de citron, je pense que tu as quelque chose qui pourrait m'intéresser."

Mon œil se dirigeait désormais vers celui qui se tenait sur le bureau, le katana pointait directement sur la gorge de ma cible. Son visage ne me disait rien, cependant son odeur avait quelque chose de similaire avec Yue, quelque chose dont elle s'était imprégnée, peut-être un ami de longues dates ? En tout cas, il ne semblait pas être n'importe qui.

"Avant que tu ne commettes l'irréparable, Mister Freeze, tu me permets de m'amuser avec ce jeune homme ? J'ai quelques questions pour lui, ensuite, je te le rends plus ou moins en bon état."

Je rangeais mon marteau dans mon dos, conservant cependant ma hache en main gauche, histoire de pouvoir me défendre au cas où l'un d'entre eux se décide à m'agresser. Je me fichais pas mal de savoir à qui j'avais affaire, tout ce que je voulais était d'obtenir les renseignements pour lesquels j'étais venu.




 
 
 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Messages : 33
Date d'inscription : 19/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
11/750  (11/750)
Kiri no Jônin ⎜ 霧隠れの里 ⎜ épéiste
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Dim 29 Mai - 11:03
Matsui Yue

Alliance désespérée
Yue | Miku | Kamui

L'atmosphère était teintée des fragrances ferreuses. Le sang avait enveloppé l'air respirable et offrait ses vertus métalliques aux sens des trois êtres. Une odeur habituelle pour les Shinobis dont les routes souvent pourfendues étaient jonchées de corps et de cibles abattues. Yue nimba son odorat d'une main pour obstruer ses senteurs tandis que derrière ses pas, Kubikiribōchō s'ancrait dans les dalles marbrées. Ses prunelles nitescences étaient éclairées par les flambeaux aléatoires qui réchauffaient les parois obscures. Les instants, ainsi, coupaient les entités de leur monotonie, scindant leur passé, leur avenir. Le concept de bien et de mal restait très abstrait dans ses pensées incertaines.  Son regard perçant n'avait de cesse de dévisager avec insistance Miku de ses prunelles d'opale et d'encre, comme cherchant à s'ancrer dans les profondeurs de son âme afin de la sonder de fond en comble. La réapparition soudaine de celui qui s'était exilé des terres brumeuses laissait la Matsui sceptique. La Jônin n'avait de cesse de s'interroger sur la véracité potentielle des paroles de son interlocuteur. Cette constatation ne pouvait qu'amener encore plus de doutes dans l'esprit de la Némésis de légende, qui restait extrêmement vigilante, fixant son vis-à-vis en chien de faïence. Elle ne pouvait que se lasser aller à moult réflexions qui la tiraillaient, la laissant dans une position mitigée malgré le fait que ses paumes étaient déchirées par l'hémoglobine. Il était bien trop tard pour faire volte-face et laisser derrière elle la genèse de cette traque.

Aux travers des vitres, l’errance des ombres. L'apothéose obscure avait assouvi sa soif de conquête, étendant un règne sans partage sur les domaines terrestres en leur imposant des nuances obscures. Les formes noires dansaient dans la pénombre, silencieux fantômes dansant dans le calme poignant qui régnait, faisant circuler des brises glaciales dans l'atmosphère. Seul le souffle inaudible des deux êtres qui se confondaient dans cet océan de ténèbres troublait la sérénité imposée par la régence de l'orbe argenté. Yue sentait l'adrénaline monter en elle en l'image de vagues croissantes, bien que totalement contrôlée par le sang-froid absolu qui la caractérisait. Ses muscles étaient tendus, son corps était plus réactif que jamais. Elle ne pouvait pas renier ses gênes ; elle était façonnée pour le combat. Cette boîte avait fait d'elle une chimère. Dans son sillage existentiel, se tapissait un sentier sanglant qui résonnait en échos dans son esprit. Le trouble de ces souvenirs de jais avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Une chevalière noire inébranlable. Mais pourtant, elle n'avait de cesse de remarquer à quel point elle se sentait incomplète et son faciès vairon en témoignait. Comme si elle n'était plus que l'ombre d'elle-même ou qu'elle vivait à travers cette dernière.

La porte s'ouvrit en un fracas, un homme d'ébène faisant face aux deux protagonistes. La pièce fut promptement bercée par des bras algides et des frissons naquirent sur sa peau laiteuse. Encore une fois, l'ébullition de son esprit provoquée par son instinct combattif avait totalement scellé ses pensées. L'épéiste ne pensait plus à rien d'extérieur à l'affrontement, et était totalement focalisée sur ce dernier. Ce n'était pas une forme de démence destructrice, non;  elle était maîtresse de son âme et de ses mouvements. Simplement, la nymphe faisait abstraction de tout le reste. La jeune femme était totalement transcendée par la confrontation qui s'offrait à elle. Dans cet état d'éveil, même les cauchemars engendrés par ses obscurs souvenirs se trouvaient enfouis dans les tréfonds de son être. Plus traces de ces ombres intérieures lorsque l'animosité du combat s’emparait de son enveloppe charnelle et la portait à l'incandescence dans sa cage de glace indestructible. Malgré sa concentration inégalable, la dame des eaux parvenait tout de même à analyser le moindre frémissement de l'homme et à constater sa réaction téméraire. Taciturne, Yue restait placide à l'image d'une princesse de givre. Ses yeux bicolores ourlés par des cils aussi noirs que l'onyx auréolèrent ce cadre, déposant son attention sur tous les détails.

Ses oreilles furent alors happées par un écho lointain et dans un mouvement souple, la Matsui fit ondoyer sa lame pour la mettre à l'horizontal devant son enveloppe charnelle tel un bouclier de fer. La porte explosa au même instant, laissant papillonner ses débris. Le souffle âcre de la fumée sombre se faisait persistant sous le coup de cette explosion qui s'était déclarée subitement. Dans ce crachin, une ombre de brume fit son apparition et les prunelles de la femme la scindèrent par-dessus Kubikiribōchō. Un épéiste. Yue se mêlait rarement à cette escouade, se distinguant du lot de par l'obscurité de l'aura qu'elle dégageait. L'atmosphère autour d'elle était toujours radicalement différente de celle alentours, comme si un halo spirituel enveloppait perpétuellement son être dans un périmètre défini, imposant une sensation oppressante à quiconque venait à y pénétrer. Elle était loin d'être sociable et pas vraiment des plus engageantes ; elle le savait et se confortait dans cette situation, préférant le calme et le silence de la solitude à l'agitation et au bruit de la compagnie. Nonobstant, en cet instant, un rictus se dessina sur ses lippes lorsque leurs iris se croisèrent et que les teintes hétéroclites se heurtèrent à celles d'un océan glacé.

« Tu sembles constamment désireux d'empiéter là où les autres dominent. Te serrais-tu égaré ? »

D'un pas, elle repositionna son visage en face de cette cible. La Jônin comptait bien remplir ses fonctions de protectrice de Kiri. Ses pupilles d'ivoire éclataient d'une nitescence immaculée, après que ses paupières se soient fermées un instant pour laisser découvrir un regard exprimant à souhait toute la volonté de son propriétaire. La lueur incandescente de sa détermination donnait un éclat coruscant à ses pupilles d'opale. Un panache blanc se formait à son souffle échappé, s'envolant dans les airs avant de s'évanouir en l'espace d'un instant. Chacun de ses muscles était tendu, optimisant sa capacité et sa vitesse de réaction face à cet opposant. Cette discussion s'annonçait on ne peut plus âpre ; elle devait être sur ses gardes et ne pas offrir la moindre faille à son vis-à-vis. Figée dans la position de garde qui lui avait été inculquée par celui qui lui avait enseigné jadis les arcanes d'une défense parfaite, elle était prête à réagir au quart de tour lorsque le signal de départ de cette lutte dantesque serait donné. Ils demeuraient là, tous les quatre, à se regarder comme de grands fauves, chacun attendant patiemment que l'autre ouvre le bal le premier, et commette le premier faux pas.

Messages : 77
Date d'inscription : 01/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
57/750  (57/750)
Kiri no Jônin ⎜ 霧隠れの里 ⎜ épéiste
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Mer 1 Juin - 20:42
Akinari Miku
La porte que Miku venait de geler, à sa plus grande surprise, vola en éclat. La glace se brisa également, bien que s'il le désirait sa technique pouvait toujours s'activer la zone étant toujours sous l'emprise de son zéro absolu. Franchir le pas de la porte signifiait se geler soi-même. Mais il préférait attendre de voir qui viendrait se présenter suite à cette entrée fracassante. Un jeune homme fit son apparition, borgne, cheveux bleus... Un copieur, quoi! Il était armé de Kabutowari, l'une des 7 épées légendaires. En effet, cette arme pouvait absolument tout briser ce qui rendait son pouvoir assez dangereux. Rien ne permettait cependant d'affirmer qu'elle pouvait se dégager elle-même d'une entrave... Toutes ces épées étaient puissantes en effet, mais Miku étant un vieux de la vieille connaissait les tours de chacune d'elles rendant ainsi ses réflexions plus rapides que d'ordinaire. Établir un plan pouvait s'avérer utile, mais là visiblement ce ne serait pas nécessaire. Tous les éléments étaient en place. La voix de l'inconnu se fit entendre, et Miku qui tenait toujours en joug Kyosuke avec son Katana ne tourna même pas la tête pour l'observer, sentant Yue qui s'interposait en protectrice. Il tendit simplement l'oreille en continuant de fixer Kyosuke mais sans le moindre sourire. Avait-il le bras assez long pour avoir un épéiste de son côté? Non... Probablement pas. Attendons de voir...

- Mesdames, messieurs, bonsoir ! Je vois que tu t'amuses bien p'tit pois, pour une fois que tu tiens sur tes deux jambes, c'est incroyable ! Oh, j'oubliais les bonnes manières... Je m'appelle Zen'ichiro Kamui, épéiste de la brume et quant à toi, tronche de citron, je pense que tu as quelque chose qui pourrait m'intéresser.

Miku soupira... Les jeunes étaient vraiment trop impétueux de nos jours... Il n'était pas commode non plus à ces heures, mais là tout de même... Face de citron?

- Ah oui? Ont est au milieu de quelque chose, reviens plus tard.  

Celui qui se présentait sous le nom de Kamui prononça encore quelques mots. Ces mots qui lui seraient probablement fatal si cela venait à entraver pour de bon ce pour quoi il était venu. Il prépara un signe de la main, non visible puisqu'il lui tournait toujours le dos.

- Avant que tu ne commettes l'irréparable, Mister Freeze, tu me permets de m'amuser avec ce jeune homme ? J'ai quelques questions pour lui, ensuite, je te le rends plus ou moins en bon état.

Neige-Rouge n'attendit pas longtemps. Il activa la prolongation de sa technique du Zéro Absolu. La zone d'effet n'était effectivement pas grande, mais cela jouait sur la rapidité d'exécution quand même, alors en l'espace d'une seconde à peine, l'arme de l'épéiste commença à se couvrir de glace et tout aussi rapidement, les pieds et les tibias de Kamui furent piégés également. Le froid intense du Zéro Absolu était redoutable. S'il le maintenait longtemps, la chair finirait par noircir et s'en serait fini de ses jambes et quant à l'arme et bien... Rien ne lui résiste, certes... Mais elle n'est pas indestructible.

- Soit tu es assez fou pour t'attaquer à moi de front comme tu viens de le faire, soit tu n'as jamais ouvert un Bingo Book de ta vie. J'suis pas la femme de ménage ici au cas ou tu l'aurais pas remarqué, et j'ai horreur qu'on intervienne dans mes affaires sans être invité.

Miku marqua une légère pause avant de reprendre. Il tenait toujours Kyosuke au bout de sa lame, descendant lentement du bureau pour se placer derrière le gangster en plaçant son épée sous sa gorge. Le Nukenin gardait ainsi son prisonnier sous contrôle et il pouvait mieux observer Kamui.

- À tout moment tu risques de perdre tes jambes et ton arme. Kabutowari est plutôt drôle je l'avoue, mais loin de pouvoir résister à mon froid... Et avec le froid, tout finit par se briser...  

Il caressa la joue de Kyosuke, sa main affichant une aura bleue très froide. Quelques cristaux de glace se formèrent sur la peau du second de l'Alpha qui sembla sursauter légèrement.

- Pas vrai...?

Miku observa Yue qui s'était interposée entre les deux Ninjas. Elle semblait prête à en découdre en fonction des circonstances et en gelant ainsi l'invité non désiré il lui offrait une occasion idéale de découper l'épéiste. Mais le ferait-elle? Est-ce qu'elle irait jusque-là pour protéger son ancien professeur? Ce Kamui semblait désirer des informations, Miku aurait pu partager mais cette entrée en matière l'avait légèrement refroidi et il se méfiait beaucoup. Si Kyosuke n'avait pas d'allié chez les Épéistes, ses ennemis au village en avaient peut-être un dans la poche. Cela signifierait une corruption bien plus grande qu'il ne l'imaginait... Mais cela ce n'était qu'une simple supposition.

- Tu sembles constamment désireux d'empiéter là où les autres dominent. Te serrais-tu égaré ?

Une remarque lancée avec le plus grand calme, mais annonciatrice de bien des choses, Miku la connaissait beaucoup même s'ils avaient été séparés un bon moment. Yue pouvait sembler fragile, calme, posée - après avoir affrontée ses démons et surmontée ses peurs profondes, mais il connaissait surtout une Kunoichi forte, redoutable et désormais armée de l'épée de Zabuza. Non franchement, il doutait vraiment que le petit poisson bleu puisse tenter quoi que ce soit. Il soupira lentement, sentant que Kyosuke tremblait un peu et s'agitait. Il le gifla légèrement et leva un doigt lui indiquant qu'il devait se calmer. Mais alors que sa lame touchait la peau de son cou, il sentait que l'homme voulait prononcer quelques mots. Sa gorge s'agitant légèrement la lame l'entailla superficiellement, une goutte coulant jusqu'à sa chemise. Le Nukenin donna un peu de mou tout en restant sur ses gardes. Ce serait bête de l'égorger s'il voulait juste parler. Cela avait intérêt à être pertinent cependant...

Spoiler:
 

_________________
" L'arme des humiliés : la vengeance. "



- Thème de Miku -
Messages : 109
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 25
Localisation : Archipel du Loup

EXPÉRIENCE
XP:
127/750  (127/750)
Kiri no Nukenin ⎜ 抜け忍
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Mer 1 Juin - 20:54
PNJ
Alliance désespérée
Assassinat.

Kyosuke sursauta à nouveau quand la porte s'ouvrit. Un second épéiste venait de faire son entrée... Il soupira, tandis qu'il observait en silence la situation. Si cela devait se terminer en baston ici peut-être qu'une occasion de s'enfuir se présenterait? Mais laisser sa femme et ses enfants derrière... Impossible. Le combat était inévitable s'il voulait vivre. Miku s'approcha de lui, le menaçant cette fois par-derrière tandis qu'il semblait avoir réussi à piéger le nouvel intrus. Il grogna légèrement lorsque le Nukenin lui tapota la joue. Des cristaux de glace se formèrent sur sa joue et cela le fit légèrement frissonner. En tout cas, c'était une journée porte ouverte!! Miku voulait des infos, et ce nouvel intrus aussi. S'il coopérait, peut-être parviendrait-il à s'enfuir? La jeune femme semblait assez forte pour maintenir les deux en respects... Peut-être qu'un marché parviendrait à le sortir de là? Il se racla la gorge avant de prendre la parole, la lame de Neige-Rouge le coupant légèrement.

- Si... Si la jeune femme ici présente m'assure qu'on me laissera partir en vie d'ici... Je peux vous donner les infos que vous voulez tous les deux. Non pas que ça m'enchante, mais je tiens également à la vie et à celle de ma famille.

Kyosuke posa son regard sur Yue à nouveau.

- Promettez-moi qu'aucun mal ne me sera fait et je vous donnerai ce que vous cherchez... Akinari:

Il tourna légèrement la tête pour tenter d'observer le renégat.

- Je penses savoir ce que tu recherches, on a en déjà parlé. Mais pourquoi si soudainement? Tu sais déjà qu'ils sont infiltrés partout et quand bien même tu tenterais quelque chose tu n'en sortirais pas vivant. C'est vraiment ce que tu veux? Et quand bien même tu y arriverais, l'Alpha ne pardonnera jamais. Ni toi, ni moi.

Kyosuke leva lentement sa main, l'approchant d'un tiroir dont il saisit la poignée. Tout cela à la vue des gens présents pour montrer qu'il ne tentait rien d'audacieux dans sa situation. Peut-être des documents? Ou autre chose...


Rappel de l'ordre de Post: Kamui - Yue - Miku - PNJ

Spoiler:
 




Messages : 157
Date d'inscription : 01/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Sam 4 Juin - 16:48
Zen'ichiro Kamui


 
One Fish, Two Fish, Blue Fish

 
 
Ma présence semblait avoir jeté un froid dans l'enceinte de la pièce. Alors que le froid commencé à gagner mes jambes, je compris que discuter calmement n'allait pas être aussi simple que je le pensais. Que devais-je faire ? Mettre un coup dans la nuque de celui qui se mettait sur mon chemin ? C'est ce que j'aurais sans doute fait en temps normal, cependant, il semblait allié avec p'tit pois et je n'avais pas vraiment envie de compromettre la mission d'un autre épéiste... Bon sang, je devais jouer les diplomates, encore une fois.

"Soit tu es assez fou pour t'attaquer à moi de front comme tu viens de le faire, soit tu n'as jamais ouvert un Bingo Book de ta vie. J'suis pas la femme de ménage ici au cas ou tu l'aurais pas remarqué, et j'ai horreur qu'on intervienne dans mes affaires sans être invité. "

Bingo Book ? Donc j'aurai affaire à un déserteur ? Rien de bien étonnant, le Pays du Loup est un lieu propice à ce genre d'invidus, mais la question qui me venait en tête était plutôt concernant la jeune Matsui... Pourquoi s'allier à lui ? Hm, j'aurai ma réponse tôt ou tard, là n'étais pas le problème. Soupirant alors suite à ces paroles, je me sentis obligé d'intervenir.

"Penses-tu sincèrement que je chercherais à t'attaquer de front ? Je suis un épéiste de Kiri, si j'avais souhaité t'attaquer comme tu le dis si bien, je me serais arrangé dans un premier temps pour vous séparer, toi et petit pois, pour ensuite t'assassiner avec l'art et la manière d'un épéiste de la brume."

Sincèrement, comment pouvait-t-il penser ça... J'étais certes le genre de type à foncer sans réfléchir, mais j'avais un honneur à respecter. Je sentais déjà Kabutowari me démanger, j'aurais très bien pu fracasser le sol avec Kabutowari, la glace aurait alors naturellement cédé et j'aurais pu m'éloigner de cette zone. Cependant, je tentais de conserver tant bien que mal mon calme, après tout ce que j'avais entrepris pour venir jusqu'ici, ce n'étais pas le moment de tout gâcher. Le nukenin continua son petit numéro, passant cette fois-ci derrière l'informateur, jouant de son katana sur sa gorge, tandis que la pièce continué de se refroidir.

"Tu sembles constamment désireux d'empiéter là où les autres dominent. Te serais-tu égaré ? "

Un rictus se dessina sur mes lèvres, le ton sarcastique de l'épéiste m'avait presque manqué, les joutes verbales étaient son fort, je ne l'avais pas oublié, c'est d'ailleurs pour cette raison que je l'appréciais presque. Elle était d'ailleurs l'une des rares de l'escouade que j'avais croisée à plusieurs reprises, les autres m'étant inconnus. Même à l'autre bout du monde, il fallait que je tombe sur sa tronche...

"Ton horrible odeur m'a attirée, j'ai jugé bon de venir récupérer Kubikiribōchō sur ton cadavre, mais apparemment, tu survies plutôt bien. Même si je trouve étonnant de voir que tu as besoin de l'aide d'un nukenin, mais qu'importe."

Décidant alors ne pas envenimer la situation, je rangeais Kabutowari dans mon dos, comme renonçant à un potentiel affrontement... Cela ne me ressemblait pas, loin de là, mais que voulez-vous, parfois, il faut savoir se faire violence pour le bien d'une mission. De légers frissons parcouraient alors mon corps, il fallait dire que la température était extrême, me rappelant presque cet entraînement glacial que nous avions subi il y a peu de temps. Apparemment, j'étais abonné aux basses températures. main gauche, histoire de pouvoir me défendre au cas où l'un d'entre eux se décide à m'agresser. Je me fichais pas mal de savoir à qui j'avais affaire, tout ce que je voulais était d'obtenir les renseignements pour lesquels j'étais venu.

Soudainement, l'informateur se mit à parler, demandant à Yue une sécurité, suite à quoi il nous fournirait les informations que l'on désirait... Hm, je n'avais pas vraiment l'intention de lui parler directement, qu'il coopère ou non, je finirais par avoir les données que je désire.

"J'ai mieux à te proposer l'ami. Vois-tu, je n'ai pas spécialement confiance en tes paroles, rien ne me prouve que tu vas nous dire la stricte vérité... Par contre, je connais une méthode particulièrement efficace qui te forcera plus ou moins à déballer ton sac tout en étant dans l'incapacité de nous mentir. Tu vois où je veux en venir ?"

Souriant légèrement, mon regard se portait cette fois-ci vers le renégat. Il était facile d'omettre un détail, qui pourtant s'avérerait crucial ou de modifier une petite donnée, faussant alors totalement les informations... Alors qu'avec un genjutsu, rien ne pouvait être oublié. Je ne savais pas vraiment ce que la suite des événement me réservait, j'espérais juste convaincre suffisamment le nukenin et voir la glace sur mes mollets se briser... L'idée de devoir forcer les choses ne me dérangeait pas, mais si je pouvais l'éviter au moins une fois dans ma vie, ce serait une bonne avancée.



 
 
 
FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Messages : 33
Date d'inscription : 19/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
11/750  (11/750)
Kiri no Jônin ⎜ 霧隠れの里 ⎜ épéiste
MessageSujet: Re: Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku] Aujourd'hui à 9:27
Contenu sponsorisé
Alliance désespérée - Assassinat [Yue, Kamui, Miku]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» Enquete sur l'assassinat de Jean Léopold Dominique
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» Assassinat d'une etudiante haitienne en République dominicaine
» Miku Kagami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du Loup :: Village du Loup Hurlant :: Quartiers des habitations-
Sauter vers: