AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: [Mission C ; Ft Issei] Lettre personnelle. Mar 26 Avr - 18:11
Uzumaki Nobume

Cupidon Nobume a votre service !

Spoiler:
 

« Saute trois fois, tape des mains cinq fois, tourne sur toi-même telle une girouette dix fois et, cours ! »

Cours Nobume avant qu’on ne t’ordonne de revenir, car, ils auront changé d’avis. Je vous jure, pas facile, d’être un Genin ! Quoi ce n’est pas la chanson ? Tant pis, je l’arrange à la sauce : Uzumaki Nobume. À peine, on m’a remise la lettre entre les mains, j’ai filé à la vitesse de la lumière sans attendre ! Les ancêtres, dans mon village, sont tous des sadiques ! Ils secouent la carotte à quelques millimètres de votre nez et puis, « bye bye ». Sortir d’Iwa et voir d’autres paysages : j’en rêvais depuis des années du coup, j'ai sauté sur l'occasion ! Adieu la poussière, les terres arides, les faces sinistres qui donnent l’impression, que notre village, est un village poussiéreux où seules des pierres tombales sillonnent nos routes. C’est un magnifique tableau n’est-ce pas ? Si, c’était moi qui étais à la tête, je le peindrais en de nombreuses couleurs ! Plus de jeunes, plus d’innovations, plus d’échanges aussi !

Les « ancêtres » en vérité, ils souhaitent qu’on reste moines toute notre vie pour ! D’un côté, cela ne me dérange pas des masses ! Seulement, ce serait un crime contre l’humanité si je devenais chauve ! Mes magnifiques cheveux roux comme les flammes partirent en fumée ? Ils sont peut-être attachés aujourd’hui, mais, ils le valent bien ! Ne jamais critiquer la chevelure d’un roux ! Ce serait à vos risques et périls ! Il faudra me passer sur le corps si, vous voulez que je passe sous la tondeuse ou les flammes ! Avec seulement un petit sac à dos où, gît deux parchemins et d’autres affaires, la canne de mon parapluie logé dans le creux de ma main gauche, j'ai quitté Iwa. Cela fait désormais trois jours, en faisant quelques arrêts, que je cours afin d’atteindre Konoha le plus rapidement possible.

Je gambade telle une grenouille, un lièvre ou encore, un kangourou ! Ah, j’aurais bien aimé avoir un autre moyen de transport afin de pouvoir quitter mon village natal, d’une façon plus fulgurante ! Je ne cherche pas à faire de détours, à éviter les feuillages. Je vais tout droit ! Je sens parfois, les branches éraflaient mon épiderme clair au niveau de mes joues, de mes bras et mes cuisses. Vraiment, qui a eu la bonne idée de partir dans cette robe, révélant ainsi mes jambes et bras ? Sans commentaires, merci !

Je me demande bien ce qu’il y a dans cette lettre. Une amante hmm ? Quel âge, elle doit elle bien avoir ? Déjà, quand j’essaie d’imaginer notre chef de la terre, tout ce que je visualise, c’est le double de notre kage « bien aimé ». Voyez l’ironie de mes paroles ! Un gnome guère plus « beau » que l’original. Vivement, qu’un autre Kage soit appelé ! Qu’importe qui s’est, il servira juste de bouillotte afin de me garder la place chaude ! L’hiver dans notre pays, est rigoureux ! Peut-être pas autant qu’à Kiri ou encore le pays de la pluie ou bien de la neige, mais ne sous-estimez pas d’hiver d’Iwa. De plus, une demoiselle de mon envergure se doit d’être entretenue !

J’espère quand même, qu’il va assurer notre futur Tsuchikage ! Parce que, si c’est pour rester à l’âge de Pierre, je me demande si, je ne vais pas finir par demander le droit d’asile dans un autre pays.

CLAC

Un écrasement de mes pommettes !

Clac

Et un coup de parapluie sur le dessus de ma tête, un ! À quoi est-ce que je pense hein ? Je n’ai pas le droit de fuir ! J’ai fait la promesse à Onigiri Chocolat au lait, que je deviendrais le chef du village. Si, je le quitte maintenant, adieu promesse, adieu souvenirs ! Personne ne se rappellera de ma personne ! Ce n'est pas comme cela, que je ferais reconnaître ma valeur en tant que shinobi de la terre ! Alors; reprends toi Nobunobu ! Ma vieille, tu ne vas pas te laisser balader vers un autre village, parce qu’une autre personne va occuper le poste que tu vises avant toi ! Un acte indigne de toi ! Maintenant que j’y pense, je ne sais toujours pas qui est mon « chef ». Est-ce, que je vais entrer dans une équipe au moins ?



BANG BANG BANG

Ne pense pas à ça Nobunobuno !! Rien que d’imaginer ça, j’en ai presque les poils qui s’hérissent. Et voilà, un autre coup sur ma tête, un ! Certes, je n’aurais qu’à lui faire la tête au carré, porter plainte pour atteinte à ma « pudeur ». Combien de chances, ai-je de tomber sur une telle configuration ? Vu que le genre féminin semble se faire rare dans notre pays, je pense qu’il y a 99.99 % de chance . Rien que de penser à cette éventualité, je blêmis et me prends une branche d’arbre épaisse en plein visage ! Deux jets de sang, sortant de mes narines sortent pendant que mon corps lui, tombe, non pas vers les étoiles, mais sur le sol terreux dans un bruit fracassant !


Je crois que ces derniers temps, le sol ne me porte pas dans son cœur. Des feuilles tombent sur mes paupières. J’ai la tête qui tourne. Hm ? C’est moi où, je sens des tremblements de terre ? Qu’est-ce que… ? Comme si, je n’en avais pas assez avec la tête qui tourne, voilà que je me retrouve soudainement, soulevée et écraser comme une pintade qui vient de se faire emprisonner dans un filet fait de chakra. Ce qui est un peu beaucoup le cas ici présent ! Et, mon parapluie qui est en bas ! Je me débats comme un tigre pour sortir de ce filet !! Si, seulement, j’avais mon arme de prédilection, mais, je l’ai relâché dans ma chute et ce dernier, me fait de l'oeil d'en bas.

« Et ben, voyez-vous ça, aujourd'hui, il semblerait que nous avons attrapé un ninja d’Iwa ! Qu’est-ce que tu fais dans ces contrées, toute seule ? Si tu es là, c’est que tu dois transporter quelque chose d’important non ? De l’argent sûrement, avoues ! Alors, écoute-moi petite, donne-nous tout ce que tu as et, on ne te fera pas de mal »


Pas de mal hein ? La bonne blague ! Je ne vois marquer nulle part sur son front « Mère Thérésa » aux dernières nouvelles. Je me pince les arêtes nasales qui, saignaient encore et, affiche une expression de dégoût tandis que mon autre main, s'était reconvertie en éventail.

« Beurk ! Quelque chose pue ici. Hé, les gorillas, vous savez, vous auriez pu changer de vêtements vous ne pensez pas ? »
« TOI !!! COMMENT OSES-TU ? Est-ce que tu réalises la situation dans laquelle tu te trouves ? »

Je commence à toussoter sans me départir de mon regard de dégoût.

« Désolée moi, pas comprendre langage Gorille ! Erreur !! Moi ! SUIS PAS GENIN ! Moi Chanteuse ! Toi comprendre Chef Gorilla ? Vais vous chanter chanson ! »

J’accompagnais mes paroles, de langages de signes basiques ! Je n’y connaissais rien, ceci dit, dans les livres ça marche toujours alors, pourquoi pas dans la réalité hein ? Ils devraient me remercier, je parle le plus simplement possible afin d'avoir leur niveau de compréhension ! J’ignore totalement, leurs visages qui sont devenus rouges de honte pour inspirer et laisser ma « belle voix » sortir ! Attention aux oreilles.

« GORRILLAS NINJA, GORRILLAS NINJA, GORRILLAS NINJA, OUIN OUIN LE CRIS DES GORRILLAS. 6 Gorilles empestant, dans la forêt. Chevaliers poilus et sans cerveaux !»

«Faites-moi taire cette morveuse !!!»

Et voilà qu’ils me secouent comme un sac à patates. Ils n’ont pas aimer ma chanson ? Pourtant, je la chante de bons cœurs ! Ils refont finalement tomber leur piège, et moi, les pieds pris dans ces filets, je m’écrase sans aucune douceur, la tête première sur le sol ! Je sens quatre paires de bras, qui entourèrent mes bras afin de, restreindre mes mouvements au maximum. Ils me forcèrent à me mettre à genoux devant leur chef. Quand ce fut le cas, ce dernier n’hésita pas à passer un kunai sur le côté de mon goulot. Les choses se corsent, on dirait.

« Je souhaitais être gentil avec toi ! Mais, finit de jouer ! Je ne me répéterais pas, refile-nous ce que tu dois transporter et sans discuter ! »
« Vous savez, il n’y a que la vérité qui fâche ! Je comprends, je vous ai vexé à cause de ma chanson, c’est ça ? Si vous voulez, je peux changer Gorrillas par, Ouistiti ! »
« EN QUOI C’EST DIFFÉRENT ??? Ah, je dois me répondre ! Je ne dois pas te laisser imposer ton rythme ! Très bien, je vais te trancher la tête ! T'en veux qu'à toi-même, d'avoir été aussi impudente.»

NANI ? Moi future Tsuchikage, je vais mourir ainsi ? Trancher la tête par un affreux Gorrilla ? Il y a mieux quand même comme fin !!! Je mérite une mort plus belle !!! Je ne vais pas crever comme ça ! ! Je ne veux pas !

© charney
Messages : 37
Date d'inscription : 16/04/2016

EXPÉRIENCE
XP:
9/300  (9/300)
Iwa no Genin ⎜ 岩隠れの里
[Mission C ; Ft Issei] Lettre personnelle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Mission Spéciale #10
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du feu :: Village Caché de la Feuille-
Sauter vers: