AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Ce n'est qu'un au revoir [Hiroharu Saya & Akinari Miku & Nara Shikamaru] Lun 18 Avr - 14:21
Nara Shikamaru
"Ce n'est qu'un au revoir"
Soudainement, l'ambiance était devenue électrique. Mes mots semblaient avoir refroidi l'environnement, laissant perplexe mes deux compagnons, particulièrement Saya, qui me lançait un regard d'incompréhension, lui redonnant à nouveau un air naïf. Après de longues minutes de silence, la chûnin mit fin à notre repas, se levant, saluant alors poliment le personnel avant de gagner la sortie. De mon côté, je fis de même, me contentant d'un simple signe de la main en direction de l'accueil, tout en baillant à gorge déployée en ouvrant la porte qui menait à l'extérieur du bâtiment.

Profitant d'être à nouveau dehors, je fis sortir délicatement une cigarette de mon paquet, avant de l'allumer et de me sentir revivre, propulsant dans les airs un trait de fumée, de sorte à ne pas intoxiquer la jeune kunoichi, qui n'avait pas besoin de subir mes problèmes de dépendances. Tout en attendant Miku, je réfléchissais à la suite des évènements. Nous avions bien discuté, bien mangé et profiter de la soirée, mais se quitter ainsi, ce serait manqué à mon devoir de shinobi, non ? Laisser un déserteur au milieu du Pays du Feu, en imaginant qu'il décide de s'attaquer à Konoha, j'en serais le seul responsable. Je fis alors une proposition à Miku, le guider jusqu'à sa destination, tout du moins, tant que je le peux.

Finalement, la décision était prise, nous allions escorter Miku jusqu'au port le plus proche et lui faire nos adieu en bonne et dû forme. Cette soirée semblait interminable, j'étais plutôt heureux à l'idée de pouvoir enfin rentrer chez moi, m'allonger dans mon lit et dormir ne serait-ce que quelques heures...

Après une bonne heure de marche, nous arrivions dans un village à quelques minutes du port. Tenzaku, un lieu de rendez-vous pour les marchands du coin, où Konoha ne mettait que très rarement les pieds. Aucun risque de croiser un shinobi dans les alentours et puis, au vu de la quantité de marchandises dans le coin, Miku pourrait certainement en profiter pour faire le plein pour la suite de son voyage. Un lieu idéal en soit, suite à quoi il pourrait atteindre le port à quelques dizaines de mètres d'ici, où il trouverait sans aucun doute un aimable marchand pour l'emmener voguer à travers le monde.

Il était donc temps de dire au revoir à notre compagnon du jour et peut-être notre ennemi de demain. Je décidais de renfermer ma rengaine au fond de moi, le message était passé, pas besoin d'en rajouter plus, d'autant plus que je n'apprécie pas vraiment les situations inconfortables. Un lieu idéal en soit, suite à quoi il pourrait atteindre le port à quelques dizaines de mètres d'ici, où il trouverait sans aucun doute un aimable marchand pour l'emmener voguer à travers le monde. Apparemment, une sorte de festival avait lieu, des cris de joie, des musiciens, des danseurs, des acrobates... De quoi se mettre dans une bonne ambiance, non ? Merci, mais je passe mon tour. Profitant de quelques secondes de calme, je pris finalement la parole.

"Hm, c'était sympa, Miku. Merci pour le repas. Le port n'est plus très loin, suit les pancartes, tu y arriveras bientôt. Tu es dans une ville marchande, si jamais tu veux te remplir les poches, c'est le moment. Sur ce, à une prochaine."

Sur un ton nonchalant, je concluais notre petite entrevue, commençant à tourner les talons pour reprendre la direction de Konoha, j'attendais Saya en allumant de nouveau une cigarette. 

avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 24/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
65/750  (65/750)
Konoha no Jônin ⎜ 木ノ葉隠れの里
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir [Hiroharu Saya & Akinari Miku & Nara Shikamaru] Mer 20 Avr - 15:19
Hiroharu Saya

Ce n'est qu'un au revoir
Saya & Miku & Shikamaru
Cette ville du Pays du Feu était en perpétuels mouvements, semblant agitée par des vagues. Les protagonistes s’étaient réunis ici afin de mener Miku dans un endroit où il serait capable de trouver un bateau pour le ramener à bon port. Plusieurs feux d’artifice étaient tirés dans les ciels et venaient éclairer le lieu. Sur le chemin, Saya avait pioché dans ses dernières économies pour se payer une petite brochette de poulpe grillée qu’elle dégusta. Avec sa veste de Chunin, plusieurs civils se retournaient sur elle avec un grand sourire. Le pays du feu était connu pour ses personnes respectueuses. Les Shinobis étaient mis sur des piédestaux. La Hiroharu secoua ses bras en guise de remerciement et salutations avant de suivre sa route aux travers des échoppes pour rejoindre le pont marin. Plusieurs barques et navires s’y tenaient et rejoignaient diverses destinations comme le pays de l’eau, de la foudre, et d’autres villes mineures qui ne pouvaient pas être rejointes avec ses pieds. Ses dents tirèrent les tentacules pour qu’elles se glissent dans sa gorge, restant toujours pas loin de Shikamaru.

SAYA ❮ J'ai l'impression d'avoir mes jambes en coton... Buhw...  ❯

Elle imaginait déjà sa literie l’attendre dans le cœur de Konoha. Miku était devant eux et traçait sa route solitaire, regardant de temps en temps le duo de la feuille pour vérifier qu’ils étaient encore là. Plusieurs bornes offraient des peluches grâce à une pièce glissée dans la fente et Saya écarquilla ses émeraudes en écrasant son visage sur la vitre d’une telle manière, que tous ses traits furent ratatinés.

SAYA ❮ HEY ! Je veux le mouton ! ❯

Face à elle, une vieille peluche qui semblait avoir ballotté de foire en foire et qui représentait un ovin usé, avec des coutures déchirées et une tête vraiment mal cousue.

SAYA ❮ L'un de vous deux pourrait le jouer pour moi ... ? ❯

Elle gonfla ses joues d'air, en mettant sa lèvre inférieure en avant, ses prunelles se teintant de larmes de crocodile pour adoucir ce petit caprice.

Quelques minutes plus tard, la peluche cintrée contre sa poitrine, Saya se retrouva au bord de la mer, face à un grand navire dont la destination lui était inconnue et qui allait accueillir bientôt Miku. Le bijou de glace dans sa poche, la demoiselle lui adressa un petit sourire en serrant davantage le mouton.

SAYA ❮ J'espère qu'on se reverra avant que le bijou fonde ! ❯
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 10/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
32/300  (32/300)
Konoha no Chunin ⎜ 木ノ葉隠れの里
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir [Hiroharu Saya & Akinari Miku & Nara Shikamaru] Mer 20 Avr - 16:11
Akinari Miku
Ils venaient de quitter l'auberge et après une longue marche ils arrivèrent à Tanzaku, un petit village marchand où se déroulait au même moment un festival. Cette ambiance de fête, il n'avait jamais connu ça. Son regard se posait sur tout ce qui se produisait entre les murs de la ville, son œil brillant d'une lueur mystérieuse. De temps en temps il regardait derrière lui pour être sûr que les deux Shinobis le suivaient encore... En effet à Kiri il n'y avait pas tellement de fête - en tout cas quand il était encore Jonin là bas. C'était une période assez sombre et triste. Seul Yue apportait un peu de lumière dans sa vie d'instructeur. Le Nukenin avait du mal à l'admettre, mais il appréciait bien ses deux nouveaux compagnons, le repas avait été assez bon et découvrir ainsi un festival pour la première fois le laissait pantois. Alors qu'ils progressaient, le jeune homme sortit de son sac sa pipe à Opium. Il s'installa sur un banc, mettant la fameuse drogue dedans et il l'alluma. Le Banc était assez éloigné des civils pour que l'odeur n'alerte personne. Miku adorait fumer ça... Cela l'enivrait vraiment beaucoup, et en plus de cela la douleur de ses blessures récemment soignées par Saya s'estompait. Il lâcha un nuage de fumée alors que Shikamaru lui adressait la parole.

- Hm, c'était sympa, Miku. Merci pour le repas. Le port n'est plus très loin, suis les pancartes, tu y arriveras bientôt. Tu es dans une ville marchande, si jamais tu veux te remplir les poches, c'est le moment. Sur ce, à une prochaine.

Miku lui répondit avec un léger sourire aimable.

- Je pense que je me débrouillerai pour mes affaires. Merci de m'avoir accompagné. A une prochaine sans doute, en espérant pour vous que ce ne soit pas une mission trop "délicate" ou un truc du genre.

Il avait bien tenté de taquiner un peu Shikamaru tout le long de leur rencontre, mais le Jonin de Konoha restait souvent impassible. Il en profita donc pour lâcher cette dernière petite vanne, en espérant vraiment que cela n'arriverait pas. Il aurait préféré éviter de les combattre dans un futur proche ou éloigné. S'ils en arrivaient là et bien... Il ferait ce qu'il a à faire pour survivre.


- J'ai l'impression d'avoir mes jambes en coton... Buhw...

La voix de Saya lui parvint, il posa son œil sur elle. Elle venait de manger encore quelque chose... Elle glissait les tentacules d'un poulpe grillé dans sa gorge, d'une manière si indécente qu'il en frémit légèrement. Décidément, elle ne s'arrêtait pas. Elle n'allait pas garder la ligne longtemps en continuant de la sorte, également! Soudain, son regard se figea sur des bornes qui possédaient plusieurs peluches. Bizarrement elle s'intéressait à la plus moche - du point de vue de Miku en tout cas. Il fallait une pièce pour jouer et tenter de remporter un lot, mais le Nukenin n'avait plus de pièces sur lui.

- L'un de vous deux pourrait le jouer pour moi ... ?

Le jeune homme soupira, se levant de son banc et s'approcha de la machine. Elle était douée pour jouer la comédie, avec son regard de chien battu. Miku posa sa main sur l'appareil, gelant le mécanisme de la serrure. D'un coup de pied violent - après avoir regardé si personne ne trainait là, il réussit à l'ouvrir et s'empara de la peluche et referma le tout. Ni vu ni connu. Il lui tendit l'animal miniature, évitant de croiser le regard de Say.

- Pff... Tiens...

Ils se dirigèrent ensuite vers le port, Miku ayant réussi à trouver un navire qui allait rejoindre l'Archipel du Loup. La jeune fille tenait la peluche entre ses bras contre elle, et Shikamaru comme à son habitude restait stoïque, une cigarette en bouche. Le Nukenin vérifia son paquetage, réapprovisionné en nourriture qu'il avait chapardé sur quelques étales de marché discrètement et son armement solidement accroché à sa ceinture. L'équipage commençait à préparer le départ.

- J'espère qu'on se reverra avant que le bijou fonde !

Neige Rouge afficha un léger sourire, et il leva lentement la main sous le regard attentif de Shikamaru. Il ne voulait pas faire un geste brusque pour qu'on puisse confondre avec autre chose. Le jeune homme posa sa main sur la tête de Saya, lui donnant une tape amicale. C'est vrai qu'en y regardant bien... Et bien le Nukenin faisait une bonne tête de plus qu'elle.

- Il va durer un certain temps... Si vous êtes de passage au Pays du Loup: demandez le "Lupus Dei". Tous les Shinobis y sont les bienvenus. Si vous avez envie de boire un verre ou, si en cas de soucis vous devez vous cacher. Ma porte sera toujours ouverte.

Miku retira sa main et se tourna vers le bateau qui commençait à lever les voiles. Il entendit alors des voix provenant du bout de la rue du port, plusieurs gardes qui avançaient l'air déterminé. Ils étaient armés et tenaient un livre, probablement le bingo book puisqu'ils se dirigeaient droit sur eux. Miku afficha sa déception et soupira légèrement. Il se tourna vers le capitaine du bateau lui ordonnant de commencer à partir. Il dégaina son Katana, aussi l'homme n'osa pas contester son ordre. Le Nukenin avança sur le port, ses pieds martelant les planches suspendues au-dessus de l'eau et il effectua un simple signe, faisant apparaitre un immense dragon d'eau. L'animal mystique se propulsa dans la rue, frôlant le sol et se déplaçant à une vitesse folle. Il effectua comme un uppercut, frappant les hommes du torse jusqu'au menton. Les 5 ou 6 gardes volèrent en arrière avant de retomber lourdement au sol tandis que le Dragon aqueux se dirigeait vers le ciel. D'un autre signe, Miku gela le tout. Le dragon se cristallisa rapidement de la queue jusqu'à la tête, et il éclata. Des millions de fragments de glace se libérèrent et à la lumière du soleil cela avait quelque chose de féerique, les rayons se reflétant dans tous les petits morceaux de gel. Lors de cet éclatement, les gardes reculèrent pour se mettre à l'abri. C'était inutile pour Saya et Shikamaru vu que la technique les avait évités soigneusement. Les restes du dragon tombèrent lentement sur la ville, comme une pluie de grêle, mais plus douce, la glace fondant petit à petit alors qu'elle chutait. C'était un spectacle assez exotique.

Le Nukenin sauta en arrière, atterrissant sur le pont du navire qui voguait vers son nouveau chez lui. Il affichait un léger sourire et effectua un simple signe de la main en direction de ses compagnons, qui à un moment ou à un autre allait devoir expliquer qu'un Nukenin venait de leur passer sous le nez. Les Gardes en tout cas ne poseraient pas beaucoup de questions, ils s'enfuyaient à toute jambe. Au moins, il n'y avait aucun Shinobi à Tanzaku à part eux. L'information allait mettre du temps à parvenir à Kiri. Il serait déjà bien loin et dans son bar, en sécurité.


Spoiler:
 

_________________
" L'arme des humiliés : la vengeance. "



- Thème de Miku -
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 26
Localisation : Archipel du Loup

EXPÉRIENCE
XP:
127/750  (127/750)
Kiri no Nukenin ⎜ 抜け忍
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir [Hiroharu Saya & Akinari Miku & Nara Shikamaru]
Contenu sponsorisé
Ce n'est qu'un au revoir [Hiroharu Saya & Akinari Miku & Nara Shikamaru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Comme c'est agréable de te revoir...
» Besoin de le revoir et d'explications...
» sniff, au revoir madame lhasa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays du feu :: Alentours :: Tanzaku-
Sauter vers: