AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Ven 15 Avr - 18:12
Toshiyaki Fino

Iwa

Vive les sources chaudes


C'est dans son petit appartement du centre-ville d'Iwa que nous retrouvions Fino, devenue Chunnin il y a maintenant un petit moment. Comme attendu de son logement, il n'avait rien de bien spacieux, puisqu'il n'était composé que de deux pièces, dont l'une faisant à la fois office de salon salle à manger, de cuisine et de chambre à coucher. Tenant à ce que la propreté règne chez lui, son habitat donnait quand même une petite impression de luxe et dégageait un parfum des plus apaisant.

Affalé sur son lit, il se remémorait douloureusement le supplice qu'avait été cette journée de travail. En ce jour de soleil atroce, on lui avait donné le type de mission qu'il détestait le plus, et de loin : les patrouilles de sécurité au sein du village. Empruntant les grandes rues bondées de monde pour surveiller la populace, il avait dû s'exposer aux regards frigorifiés des civils ainsi qu'à leurs bruits de fond ne comprenant pas la présence de l'homme aux yeux vairons à Iwa. Disposé en duo pour ce travail, les conversations avec son partenaire furent inexistantes et dénuées de tout intérêt amical. Le professionnel s'était imposé dans sa patrouille et il s'en contentait largement. Lorsqu'il franchit la palier de son logis après le travail, il ne se souvenait déjà plus du nom de son acolyte d'un jour.

L'heure n'était encore pas à l'assoupissement pour lui. Si certes, le soleil avait déjà laissé place à sa Némésis, la lune depuis maintenant plusieurs heures, le jeune chunnin avait encore une tâche importante à effectuer. L'absence de douche dans sa modeste demeure l'obligeait à se rendre quotidiennement aux bains publics afin d'éliminer toute saleté qu'il avait pu accumuler dans son épuisante journée de travail.

Dès que l'expression « bain public » était mentionnée, de nombreux souvenirs chaleureux provenant d'un temps antérieur refaisaient surface. Quand il était encore un moine itinérant parcourant le monde à sa guise, profiter d'un bain public après des jours de marche effrénés lui procurait une suprême délectation. Les sentiments qu'il ressentait maintenant, n'avaient pas trop changé de cette époque, lui semblant désormais lointaine.

Mais pourquoi avoir choisi une heure aussi tardive pour apprécier les bienfaits d'un onsen ? A Iwa, les bains publics avaient pour avantage d'être en plein air, ouverts 24h sur 24 et surtout d'être gratuits (financé par le pays), ce qui constituait un atout décisif pour notre fana d'économie. Mais s'il ne se présentait devant les bains que vers minuit seulement, c'était pour éviter de croiser le plus de monde possible, qui fixerait sans gêne chacun des recoins de son corps pendant son nettoyage. Il n'était pas tant que ça pudique, c'est juste qu'il ne voulait pas être dérangé pendant sa toilette.

Il salua avec une anormale sympathie, le vieillard dressé à l'accueil pour contrôler les clients entrant et sortant, avant de partir se déshabiller aux vestiaires. Curieusement, Fino avait développé assez d'estime pour apprécier le sexagénaire à l'entrée. Il était l'homme qui lui avait gentiment conseillé de venir aux alentours de minuit, s'il souhaitait se laver en toute tranquillité. En lui, il voyait un honnête client régulier et non un monstre aux yeux vairons comme certaines langues vipérines avaient l'audace de siffler. Un tel traitement ne pouvait que faire plaisir au jeune chunnin.

Retirant les différents habits qui le recouvraient, il termina son déshabillage en retirant son caleçon, avant de ressortir des vestiaires avec une simple serviette cachant ses parties génitales. Muni d'un seau, de son propre savon et d'une brosse, il marcha paisiblement vers le côté réservé aux hommes, s'imaginant déjà la chaleur du bain apaiser un corps abîmé par un travail fatiguant. Dès qu'il posa le pied dans le côté des hommes, une odeur amère d'alcool vint caresser le bout de son museau. C'était anormal et il le savait ! Quel idiot pouvait boire ce qui ressemblait à du sake durant un bain de minuit public ?

Regardant chaque recoin du bain des hommes afin de résoudre ce mystère original, il finit rapidement par trouver la raison de ce désordre nasal. Après tout, en excluant Fino, une seule personne était sur les lieux. Les cuisses et hanches dans l'eau, un homme avait le dos reposé contre les pierres qui bordaient le grand bain. S'il y a bien une chose que constata le jeune Fino, c'était tout d'abord la forêt qui avait poussé sur le torse de l'homme. Lui-même était choqué par cette pilosité aussi développée, mais il put également observer que l'homme en question s'était forgé un musculature des plus honnêtes. Alors que ce simple bilan allait lui donner un avis intéressé sur la personne, Fino redescendit navré, sur terre lorsqu'il aperçut une belle gourde de saké près de lui. Ce n'est pas tout ! En s'attardant sur son visage, il remarqua que celui-ci semblait quelque peu éméché. Préférant garder ses distances avec la personne, le jeune artiste de tajutsu ne put déterminer l'état actuel de la personne, ne bougeant aucune partie de son corps à son arrivée. Dormait-elle ? Rêvassait-elle ? Était-elle tombée bourrée dans les vapes ? Savait-elle au moins que Fino était là à observer son comportement déplorable ? Bien obligé de s'assurer de la vie de l'homme, il expira un soupir puis à contre-cœur demanda blasé :

« Vous n'êtes pas mort, j'espère ! »


Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2016
Localisation : Iwa

EXPÉRIENCE
XP:
0/750  (0/750)
Iwa no Chunin ⎜ 岩隠れの里
MessageSujet: Re: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Sam 16 Avr - 18:07
Murata Jinsei
Les joies du bain de minuit


Un repos bien mérité

Tout travail mérite salaire ; voilà donc une prémisse irréfutable. Après une rude mission, dont les conséquences pouvaient être à échelle nationale, j'étais reparti vaquer à mes occupations habituelles, comme si de rien n'était. Du moins, j'en avais l'air. De retour dans ce taudis qui me servait de petit ''chez-moi'', je n'avais même pas le goût de ranger. Je balayais du bras tout le bordel qui pourrait rendre mon matelas inconfortable avant de m'écrouler sur le lit, de tout mon poids. La tête dans l'oreiller, j'inspirais profondément, bien que gêné par le tissu, avant d'expirer longuement, les dents serrées. Un grand soupir de désespoir. Je restais ainsi quelques instants, perdu dans les méandres de mes songes. Aujourd'hui encore, j'avais tué. La fin justifiait les moyens, mais à quel prix? J'aurais tant souhaité que le monde tourne rond. N'y avait-il eu aucun homme sur Terre qui eut la force et le courage de prendre en main le destin de l'humanité, si ce n'est à des fins personnelles? Le visage de ce jeune Uzumaki, mort pour la paix et connu de tous, me vit subitement à l'esprit. Il n'était pas le premier et n'allait certainement pas être le dernier. La quatrième grande guerre m'avait comme fait pousser des ailes, et me redonnait de l'espoir les soirs comme celui-ci, lorsque mes états d'âme me coupaient l'herbe sous le pied.

Je voulais reprendre du poil de la bête. Et qu'y a-t-il de mieux que le divertissement afin de digérer les douleurs de l'esprit? C'est en prenant mon courage à deux mains que je me relevais, les yeux mouillés des larmes que je me refusais de laisser couler. Les lèvres pincées, j'essayais de penser à autre chose, cherchant du regard un récipient quelconque, dans lequel j'aurais pu garder un peu de saké. Ne trouvant rien dans ce fourbi, je pris mes clics et mes clacs, avant de retourner dans le monde extérieur.

A deux pas d'ici, se tenait une taverne bien puriste dans laquelle l'alcool était bon et coulait à flot. J'entrais d'une allure aussi flegmatique que toujours, l'air préoccupé. Accoudé au comptoir, je jetai un coup d'oeil aux quelques bouteilles disposées à portée de bras derrière le bar, avant de saluer le propriétaire de ces lieux, qui essuyait quelques coupoles lavées. Habilement, je chopai une gourde de saké par sa sangle avant de l'embarquer.

Bazuu - Oye l'ami! Je te pique ça, mets-y sur mon ardoise!

Proprio' - Encore? Tu vas finir par me couler!

Que ferais-je sans lui. Il savait bien que ma dette serait réglée prochainement. Mais pour l'heure, je n'avais pas la tête à ça. Je ressortis de la taverne aussi vite que j'étais entré et me mis en marche vers les sources chaudes, que j'appréciais tant. Une marche que j'entrepris d'un pas décidé, presque impatient... Je ne pris même pas la peine de passer par l'entrée principale et les vestiaires, jetant simplement mes vêtements non loin de l'eau avant d'y glisser les pieds, puis les jambes. Je posai enfin mon derch' contre la bordure qui délimitait le bassin, m'adossant contre une paroi rocheuse, avant de soupirer, de soulagement cette fois-ci. Je retirai le bouchon de bois qui dépassait du bout de ma gourde avant de me délecter du précieux liquide qu'elle contenait. Quelques gorgées d'affilée vinrent m'arracher une grimace, qui laissa place à un sourire extasié après que j'eus essuyé ma bouche d'un revers du bras. La tête renversée vers l'arrière, collé à la paroi située derrière moi, je me plongeais dans des songes, bien moins tortueux que précédemment. Les yeux à présent fermés, je restais immobile quelques instants. J'étais bien.

Fino - Vous n'êtes pas mort, j'espère!

Une voix qui vint me tirer hors de mes songes. J'avais entendu le jeune homme arriver malgré qu'il soit discret, mais il n'avait pas attiré mon attention jusqu'à ce qu'il ne m'interpelle. Arquant un sourcil, j'ouvrais les yeux avant de poser mon regard sur lui, lui adressant un sourire forcé. Je ne voulais pas paraître désagréable, ni rester dans cette humeur qui n'apporterait rien de bon, ni à moi, ni à autrui. Je me raclais la gorge, avant de prendre la parole.

Bazuu - N'en déplaise à certains, j'suis increvable!

J'en ris légèrement, avec sincérité cette fois.

Code by Frosty Blue de Never Utopia


Messages : 90
Date d'inscription : 13/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
65/750  (65/750)
Iwa no ANBU ⎜ 岩隠れの里 | capitaine
MessageSujet: Re: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Dim 17 Avr - 22:23
Toshiyaki Fino

Iwa

Un homme éméché


Avec une simple serviette le protégeant de la nudité, Fino resta immobile attendant impatiemment une réponse sérieuse de l'ivrogne. Il serait honteux de dire qu'il n'osait pas s'approcher de lui, intimidé par je ne sais quelle aura mystique émanant d'un stupide picoleur. D'un côté, son côté misanthrope refaisait juste surface, comme très souvent d'ailleurs. De l'autre, il se doutait que l'odeur d'alcool serait plus intense en s'approchante. Que renfermait sa bouteille pour engloutir le bain d'un parfum si amer ? En tout cas, ce n'était pas, le petit sourire ancré dans le visage du vieil homme qui l'effrayait.

Au moins, il avait la confirmation de sa vie. La pression qui empoignait le cœur de Fino se relâcha progressivement. Il n'appréciait pas l'homme ivre là-bas, il n'avait rien trouvé pour. Cependant, être enrôlé dans le décès tragique et accidentel d'un homme qu'il aurait été le dernier à avoir vu, était la dernière des affaires dans laquelle il voulait être embarqué. Si en plus d'être mal vu par le village, des accusations de meurtre préméditées se placardaient devant sa demeure, il ne le supporterait peut-être pas.

« N'en déplaise à certains, j'suis increvable! »

Il avait dû se racler sévèrement la gorge, pour être capable de sortir un son de sa bouche puante d'alcool. Cet homme n'en n'était pas certainement à sa première beuverie nocturne. C'était peut-être sa boisson qui lui avait fait prononcer des paroles aussi arrogantes devant le Chuunin. Et si seulement il n'avait que parler. Le petit rire frimeur en ending n'était pas nécessaire. Fino était totalement atterré par le comportement du vieillard au point de se demander si tous les villageois d'Iwa étaient comme lui.

Respirant un bon coup pour se calmer, il s'approcha du sacré individu qu'il avait dégoté cette nuit. Malgré la profonde tristesse qui agrippait l'âme de l'ex-moine, ses pas contre ce sol rocheux ne semblaient pas remplis d'intentions hostiles. Une fois devant le cas à traiter, il hocha sincèrement la tête en sa direction pour lui adresser un bonsoir. Il n'avait beau pas sourire, ses intentions étaient honnêtes. Ne cherchant pas à le froisser, il eut la politesse de demander avant d'exécuter les desseins qu'il venait tout juste de concocter :

« Vous permettez ? »

Sans attendre de réponses, il s'empara délicatement la bouteille et dégoupilla le bouchon qui n'avait pas tellement, empêché le bain des hommes d'être asphyxié d'arômes alcoolisés. Un simple passage de sa narine au dessus de l'ouverture fit vaciller le petit Fino d'un côté. Son nez venait de subir une terrifiante attaque fragrante et même en plaçant sa main devant elle, il ne pouvait s'empêcher de souffrir. S'il arrivait à tenir debout lorsque les émanations d'alcool se mélangeaient avec la vapeur des bains, ce n'était pas le cas à l'état pur. Peinant à rester solidement debout sur ses deux jambes, il s'écria :

« Mais vous êtes fous de boire un tel alcool ? Comment pouvez-vous apprécier une telle boisson ? »

Il secoua très légèrement la grosse flasque et constata de la lourdeur de la bouteille. Le vieillard n'avait même pas consommé la moitié du récipient. Comment cet homme faisait pour résister si aisément aux effets de l'alcool ? Il semblait certes ivre, mais pouvait parfaitement ouvrir les yeux et regarder le pauvre Fino étourdi par sa simple odeur.
Fino et l'alcool, ça fait cent ou mille peut-être. Les moines, adeptes de saké avaient tenté de l'initier à ces arômes enivrants, mais une simple goutte avait suffi à.... il ne vaut mieux pas que je raconte cette histoire ! Afin de protéger cette pièce en plein-air et sa personne, il exprima sa sincère pensée :

« Je crois qu'il vaut mieux que j'aille rendre cet alcool au gérant à l'entrée ! Vous m'avez l'air d'en avoir assez bu et puis... il en va de votre santé après tout ! Vous n'êtes pas d'accord ? »

Pour être honnête, l'état de santé du vieillard lui importait peu ! Tout ce qu'il voulait réellement, c'était pouvoir profiter de son bain sans émanation dérangeante. L'idée qu'un gérant de sources chaudes puisse donner de l'alcool à ses clients ne lui paraissait absolument pas insensée.

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2016
Localisation : Iwa

EXPÉRIENCE
XP:
0/750  (0/750)
Iwa no Chunin ⎜ 岩隠れの里
MessageSujet: Re: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Mar 26 Avr - 20:48
Murata Jinsei
Les joies du bain de minuit


Un repos bien mérité

Mon jeune interlocuteur s'approchait de moi à pas de félin. Précautionneux, il s'avança doucement en tendant sa main vers ma gourde, semblant vouloir me la prendre. J'arquais un sourcil, de manière à simuler la surprise avant de lâcher ma boisson. Elle était désormais entre les mains du chûnin, qui grimaçait à l'odeur du saké.

Fino - Mais vous êtes fous de boire un tel alcool ? Comment pouvez-vous apprécier une telle boisson ?

C'est sûr que c'est pas une boisson de tafiole!, pensais-je. Pour en boire, faut avoir des tripes! Mais était-ce une raison pour m'en priver? Alors que j'attendais qu'il boive une bonne gorgée pour trinquer avec moi, l'insolent se contenta de s'éloigner petit à petit en me parlant sur un ton rabaissant, comme s'il parlait à un enfant ou une personne âgée perdant peu à peu la tête.

Fino - Je crois qu'il vaut mieux que j'aille rendre cet alcool au gérant à l'entrée ! Vous m'avez l'air d'en avoir assez bu et puis... il en va de votre santé après tout ! Vous n'êtes pas d'accord ?

Consterné, je levai les sourcils d'un air de me demander ce qu'il racontait. Je me penchai en tendant le bras vers l'avant pour venir lui prendre la gourde délicatement en lui soupirant un petit "pff" au passage. Je reposai à nouveau mon dos contre la paroi rocheuse à laquelle j'étais adossé depuis le début, collant l'arrière du crâne afin d'avoir la tête légèrement penchée. Je lançai un petit regard narquois à Fino avant d'amener la gourde à ma bouche lentement, déversant quelques gouttes de liqueur fraîche dans mon gosier. Rabaissant le bras et la tête, je me léchai les lèvres afin de les rincer, avant de rétorquer.

Bazuu - Merci mon grand, mais j'pense pas être devenu encore assez sénile pour ne plus pouvoir m'occuper de mon cas tout seul!

Je faisais preuve de courtoisie bien qu'il m'avait légèrement irrité. Non mais oh, manquait plus que ça, qu'on me prive de saké! Valait mieux pour lui qu'il s'entête pas trop, il risquerait de prendre une branlée. ~

Code by Frosty Blue de Never Utopia


Messages : 90
Date d'inscription : 13/03/2016

EXPÉRIENCE
XP:
65/750  (65/750)
Iwa no ANBU ⎜ 岩隠れの里 | capitaine
MessageSujet: Re: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Jeu 5 Mai - 18:18
Toshiyaki Fino

Iwa

Le bon plan
Désormais en possession de la fameuse bouteille d’alcool, plus rien ne retenait Fino dans cette pièce embrumée de saké… sauf son bain ! Au lieu d’astiquer son puissant corps de combattant, il devait encore jouer les médecins à un vieillard se torchant la gueule dans le bain public des hommes. Avec la clé de ce problème, les choses pouvaient s’accélérer. S’il pouvait maintenant se retourner hâtivement et remettre la bouteille au gérant, le jeune Chunnin tint quand même à entendre la réponse de son interlocuteur désarmé. Ayant toutefois prévu une réponse décevante de sa part, il préféra quand même s’assurer de la marge avec quelques pas à reculons discrets.
Alors qu’il pensait avoir la situation en main, l’homme fit jaillir son bras du bain et posa sa main sur la bouteille soi-disant déjà acquise par Fino. A cet instant précis, les yeux du vieillard prirent un aspect très similaire à ceux de l’habituel chunnin. C’était des yeux pleurant de navrance et de consternation vis-à-vis de ce qu’il observait. Troublé par sa propre vision de lui-même, le moine laissa le vieil homme reprendre son bien sans rechigner.

La bouteille maintenant entre ses mains, le poilu ne se gêna pas de pousser un petit souffle arrogant, pollué par son haleine pestilentielle. Petite provocation « amicale » de sa part, mais qui ne plut guère au jeune chunnin. D’ordinaire calme et incisif dans ses paroles ainsi que dans son attitude, la fatigue couplée à l’envie d’un doux sommeil venait titiller son esprit. Tout ça à cause d’un vieil ivrogne lui empêchant de prendre le paisible bain qu’il avait rêvé pendant son service quotidien. L’homme en question ne semblait pas comprendre que Fino était on ne plus dérangé par le contenu de sa bouteille. Le seul dessein qu’il eut en tête était de continuer à s’abreuver de ce liquide soi-disant divin pour certains tout en narguant le moine de ses paroles :

« Merci mon grand, mais j'pense pas être devenu encore assez sénile pour ne plus pouvoir m'occuper de mon cas tout seul ! »

L’entêtement du vieillard n’était pas au goût du chunnin et même s’il faisait preuve d’une belle amabilité dans ses mots, le temps tournait et Fino s’impatientait de commencer son bain. Tout à l’heure, le court emprunt de la bouteille lui avait permis de constater que le volume d’alcool encore présent dans la bouteille était assez élevé. il avait brillamment conclu que le vieillard ne partirait pas d’ici avant un bon moment… il en valait évidemment de même pour cette odeur âcre.

Finalement, Fino s’introduit élégamment dans le bassin où se trouvait le vieillard en prenant, précautionneux quelques distances sur l’épicentre de ses problèmes. Semble-t-il résigné à se laver en compagnie de cet ivrogne et de cette mince brume alcoolisée. Toujours à cacher ses sentiments, il éprouvait en cette tragique nuit, un grand mal à cacher son irritation face à cette antiquité. Ses sourcils indiquaient un profond agacement… un plan pour pouvoir profiter enfin de son bain ? Peu importe sa nature, il n’avait pas l’air de plaire une seconde à Fino. Le nom « horrible et infâme plan de dernière chance à utiliser en cas d'extrême nécessité » semblait certes repoussant, mais approprié à la tournure des évènements.
Malgré le visage peu réjoui adopté depuis son entrée dans l’eau, le bras du jeune chunnin se tendit vers l’éméché. Etait-ce une tentative audacieuse pour se nouer d’amitié avec lui ? Allez savoir ! Mais si c’est vraiment le cas, il valait mieux que Fino regarde son interlocuteur plutôt que de l’éviter du regard avec un air presque tsundere. Même agacé, Fino se prononça avec une âme calme qu'il avait sans doute dû cherché au plus profond de lui :

« Pas… Passez-moi cette bouteille ! En tant que médecin, je peux vous assurer qu’il y a beaucoup trop d’alcool dans cette bouteille pour qu'une seule personne puisse la finir ! Si vous me le permettez, je… Je vais vous aider à la finir ! Je ne tiens ni à vous voir tomber dans les pommes, ni à voir votre vomie envahir ce bain ! C'est honnête, non ? »

Voilà donc l’idée hâtivement imaginée par le petit Fino pour se débarrasser rapidement du sénile bourré et ce, sans avoir à passer par la violence. En l’aidant à finir rapidement sa bouteille, il n’aurait plus aucune raison de rester et quitterait enfin les lieux en emmenant avec lui, l’infâme odeur d’alcool qu’il avait créée ici. En soi, ce plan se révélait sournois, malgré la tête peu enthousiaste affiché par le chunnin pour le convaincre de partager son breuvage. Il semble cependant, que Fino ne souvienne pas de la dernière fois qu’une goutte de saké avait roulé sur sa langue…  heureusement pour lui, car le déroulement de ce plan s'en serait retrouvé drastiquement entravé !

Messages : 14
Date d'inscription : 06/04/2016
Localisation : Iwa

EXPÉRIENCE
XP:
0/750  (0/750)
Iwa no Chunin ⎜ 岩隠れの里
MessageSujet: Re: Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu] Aujourd'hui à 22:49
Contenu sponsorisé
Les joies du bain de minuit [PV : Bazuu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain de minuit • DANAEL
» [Plage] Un bain de minuit
» Bain de minuit.
» Un rapprochement (PV Samia)
» Bain de minuit | with Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Terre :: Village Caché par les Roches-
Sauter vers: