AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Sam 2 Avr - 17:44
Invité



Maeda Yachiru Kumo no Jônin


Un duel pour le titre de Raïkage, donc ? Je m'en doutais, à vrai dire. Nous étions de loin le village le plus guerrier de tous. Un duel d'un commun accord entre Gwon-Ryong et moi. L'enjeu de ce duel était clair : celui qui perdait devait renoncer à sa prétention au titre de chef. Simple et efficace, comme nous l'étions à l'habitude.

Gwon-Ryong, Jônin de Rang A. Un homme qui était d'un an son cadet et qui était connu dans le village, tout comme moi, d'ailleurs. Il faut dire que les prétendants au Titre Suprême, ça ne courait pas les rues. J'étais assez stressée, en fait. Après tout, ce n'était pas un combat anodin, auquel j'allais me livrer. Ce serait sans doute le plus important de toute ma vie et je n'étais pas sotte : si je n'y allais pas à fond, usant de tous les stratagèmes possibles, je perdrais alors dans les grandes largeurs. Après tout, ce type possédait Hachimon Tonkô. Un véritable spécialiste du combat corps-à-corps. Je ne doutais pas une seule seconde du fait que sa force physique était plus importante que la mienne. L'affronter à très courte distance serait donc dangereux.

Je me promenais dans le jardin de ma maison, appréciant le contact de l'herbe sur mes pieds nus. Il y avait une légère brise et le ciel était dégagé. C'était la pleine lune, aujourd'hui. D'ici une dizaine d'heures, je serais en train de me battre contre un puissant adversaire... Et au-delà de cette accession au poste de Raïkage, cela signifierait un combat dans lequel nous mettrions notre fierté en jeu, en tant que ninjas. Je ne devais pas perdre, il en était hors de question. M'adressant à la lune, je fis un serment que seule cette dernière pouvait entendre...

Je jure de gagner.


Plus que deux heures. Le duel était fixé pour midi pile, au terrain d'entraînement. Il y aurait un arbitre, de ce que j'en sais. Je m'en fichais un peu, de ça, car je savais que mon adversaire ne serait pas du genre à abandonner facilement. Pour la troisième fois depuis l'annonce du duel, je vérifiais mon équipement : bandeau, mitaines renforcées et armement classiquement. Évidemment, j'avais également la tenue classique de Jônin de mon village. Il y avait d'ailleurs un parchemin deux parchemins vierges dedans et un utilisé. Simple mesure de précaution.

Le ciel était dégagé et l'air était un peu sec. Je me trouvais actuellement sur le terrain d'entraînement et il restait encore trente minutes avant le début de l'affrontement. Je voyais ici et là des curieux déjà présents, aux abords du terrain. Décidément, les informations circulaient très rapidement, ici. C'est après quelques minutes d'attente que l'arbitre, un homme noir arrivait. Il était d'ailleurs en compagnie de Gwon, qui était sur ses talons. Je ressentais déjà la pression qu'il exerçait, à ce moment. Tout dans son maintien et son attitude montraient qu'il n'était pas là pour rigoler. Quant à moi ? Je ne dégageais rien. Aucune force, aucune hargne ni rage. J'étais parfaitement calme et posée, attendant simplement que mon adversaire et l'arbitre arrivent à ma hauteur.

Mes respects, Arbitre. Bonjour, Gwong-Ryong...


Des salutations polies. Mais nous savions tous les deux que ce n'était qu'une façade et que la personne en face de nous était notre adversaire. L'arbitre énonça alors les règles de notre affrontement : il prendrait fin lorsque l'un de nous abandonnerait ou ne serait plus en état de combattre. Il se gardait également le droit de mettre un terme à l'affrontement s'il l'estimait nécessaire. Très bien.

Mes respects, Arbitre. Bonjour, Gwong-Ryong...


Le poing tendu. Le salut universel du village de Kumo et la promesse d'un affrontement dans lequel nous mettrions nos valeurs et notre honneur en jeu. C'est ce que je tendais vers lui. Bien évidemment, il était plus grand que moi et ainsi, mon poing était tendu vers le haut. Je n'étais absolument pas en garde, mon bras gauche pendant donc le long de mon corps. Après tout, je n'avais pas à l'être, car notre affrontement n'avait pas encore débuté. Sinon, côté gauche était légèrement en avance. Une position normale, étant donné mon salut du poing droit.

Nos poings se rapprochaient lentement, et avec eux, la promesse de notre affrontement. Affrontement qui débuta une fraction de seconde avant qu'ils ne se touchent, au moment où ils se frôlaient encore. Je m'étais en effet longuement entraînées, des années durant pour ne plus du tout faire ressortir ma soif de sang. Ainsi, même lorsque je bougeais, je n'en émettais absolument aucune. Rien, le vide absolu. Mais ce n'était pas tout. Experte en Taijutsu, j'avais une parfaite maîtrise de mon corps et ma vitesse était d'exception. Aucun mouvement inutile, seulement une grande fluidité. Une fluidité et une harmonie accompagnée par le fait que l'attention de mon adversaire était peut-être concentrée sur nos poings, au moment où je commençais à bouger.

Mais pourquoi avais-je agi ainsi ? C'est très simple. Concentrant l'attention de mon interlocuteur sur notre salut, j'avais fait en sorte de foncer avec ma main gauche au moment où il serait le moins attentif. Profitant du fait que je ne montrais aucune soif de sang, je concentrais toute ma vitesse et mon équilibre dans un seul mouvement de la main. Un mouvement unique qui n'avait qu'un seul but...

Trois enjambées rapides à l'arrière et j'étais déjà en position pour me défendre, selon la forme d'un pur style Goken. Je ne savais pas si j'avais réussi à toucher mon adversaire avec ce mouvement de la main. En fait, un simple frôlement de mes doigts sur son ventre suffisait. Si ma technique marchait, je prendrais directement l'ascendant sur mon adversaire. Sinon, ce n'était pas grave, nous serions toujours à égalité pour ce début d'affrontement.

Approche...


Récap & Techniques:
 


© Halloween


Invité
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Dim 3 Avr - 1:41
Gwon-Ryong

王位のため
Duel for the throne


   
   
   


« Il n’y a que le champion qui compte ;
être second c’est quelque chose d’inachevé.»

De lumière et d’obscurité, de néant et de gloire étonnant assemblage que cet astre fatal aux rois ; Au plus haut de son cours porté par un orage, lui, qui n’avait rien connu, dans son sanglant passage que les obstacles menant aux conflits.
Certains le considéraient comme étant un Dieu mortel, les ragots racontant que sous ses pieds les monts courbaient leurs têtes et lui ouvraient un chemin triomphal vers la toute splendeur ; Tous les éléments soumis attendaient son signal ; son hurlement de guerre pouvait faire chavirer les plus grands navires à l’instar des ombres dirigeantes du village caché des nuages.

Le soleil l’annonçait sur son char radieux ; lui, ce rejeton, dernier représentant d’une lignée qui, à son apogée, inspirait la crainte et la révérence sur le territoire de la foudre. Ses ancêtres avaient combattus aux côtés des premiers et deuxièmes patriarches des cumulonimbus, avant de se disperser, s’isoler se laisser mourir dans les quatre coins du pays.

Le Long-Wang avait été convié à un affrontement,  un combat singulier et déterminant quant à son cheminement absolu, son adversaire semblait par ailleurs, visé le même titre honorifique que lui, cela expliquait quelque peu les raisons de ce duel qui, allait de façon conséquente favoriser  au vainqueur, la consécration au rang ultime.

Gwon-Ryong était déjà sur les lieux, vêtu de sa traditionnelle blouse traditionnelle noirâtre de combat. Le terrain des cumulus étant son petit coin de paradis, il était par conséquent, aisé de le croiser en train de cogner la roche montagneuse. Exception fait pour aujourd’hui, son opposition le contraignant à repousser son entrainement drastique et journalier.

Les minutes défilaient, des silhouettes s’invitaient alors aux extrémités de la plateforme où le sang allait très probablement couler à flot. Un shinobi de grade chûnin s’était autoproclamé arbitre de l’antagonisme entre les deux jônin désireux de succéder au trône orageux. L’adversaire de l’adepte du poing meurtrier arriva à son tour, chétive, le corps frêle et miniature, son faciès infantile et innocent n’était cependant qu’un masque qu’elle arborait pour tromper ses adversaires les plus naïfs et inexpérimentés.   Ryong avait eu vent de ses exploits, aussi peu nombreux étaient-ils, cette femme n’était à prendre à la légère, elle jouissait du même statut que le dragon céleste après tout.


« Yo...   » Répondit Gwon en daignant lui adresser la parole.


Des salutations hypocrites venant des deux camps, le regard menaçant du fils prodige de Kumogakure s’était plongé dans les iris de Maeda Yachiru, on pouvait clairement distinguer la différence physiologique entre les deux bipèdes. Le soleil était à son paroxysme, l’air s’électrisait,  le capitaine de l’équipe Ryûugu affichait une attitude des plus concentré, ressentant une certaine pression par rapport aux conditions faîtes pour le perdant, qui ne pourra malheureusement plus prétendre au titre, à ce rêve qu’il chérissait tant, tout ceci accompagné d’une honte qui allait le ronger tout le reste de son existence.

Le gong sonnait déchirant les cieux et la terre, alors que la kunoichi tendait son poing en guise de respect envers son ennemi,  l’athlète rigolait intérieurement et avait de suite deviné le stratagème, le sous-estimait il à ce point ?

Soit, Ryong décida de tomber dans le fameux et probable piège, qui, pour le moins que l’on puisse dire, était assez pathétique. Tendant à son tour son poing, chargé en ki vers le bas, le sourire au coin des lèvres, cette attitude malicieuse et ce jeu d’acteur parfaitement réalisé par le talentueux guerrier. La distance entre les deux mains diminuait peu à peu et Yachiru commis une erreur qui allait lui être fatale. Alertant d’un geste brusque et rapide son adversaire qui était à l’affût du moindre de ses mouvements, la petite main de Maeda parsemées de flammes au bout des doigts fut, de manière spontanée, interceptée, Ryong avait saisi le poignet de la kunoichi et exerçait une pression monstrueuse, serrant son avant-bras de toute ses forces.    

« Tes respects tu peux te les foutres au cul.  » Ajoutait-il d'un ton hautain.


Tirant sauvagement et subitement sa proie vers lui avant de dévier légèrement la trajectoire de son poing, tout ceci d’une rapidité d’exécution remarquable, visant au niveau de l’abdomen de son opposante. Profitant du fait que celle-ci ne se voyait bénéficier d’aucune garde, elle qui devait souffrir le martyre sous l’étreinte d’un homme au summum de sa forme physique, délivra d’un seul coup, une quantité phénoménale d’énergie sous la forme d’un seul et unique coup de poing concentré en ki et dévastateur percutant la jeune femme, propulsant cette dernière plusieurs mètres en arrière.

Ryong venait de répliquer de façon très brutale, effectuant une technique ancestrale du peuple des huit dragons, un coup particulièrement destructeur qui balaya une bonne partie de la surface du terrain, soulevant gravillons et couvre-chefs des spectateurs bouche bée devant la puissance et la férocité de la contre-attaque de l’adepte du Satsujinken.

« Voici ce qui arrive lorsque l’on se joue du dragon. » Disait-il en adoptant une attitude provocatrice.


Debout sur ses deux jambes musclées, préservant sa garde, il savait pertinemment que si son adversaire tenait le choc, cela relèverait donc de l’exploit, rare étant les individus ayant survécu à cet arcane séculaire, minutieusement préservé par ses défunts semblables. Son sourire moqueur disparaissait, laissant place à un visage beaucoup plus fermé, ne laissant transparaître aucune sympathie particulière à l’égard de son homologue.

Le combat avait donc débuté, sur les chapeaux de roues, Ryong jouissant sûrement d’un avantage certain, alors que l’arbitre semblait outré du manque de scrupule que démontrait le shinobi fougueux envers ses pairs. Les enjeux étant bien trop important pour une cordialité mutuelle quelconque, Yachiru venait de l’apprendre à ses dépens en essayant de leurrer le véritable prétendant au titre suprême.

Récapitulatif:
 

Techniques utilisées:
 

© GS
[/justify]
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 29/02/2016

EXPÉRIENCE
XP:
74/750  (74/750)
Kumo no Jônin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Dim 3 Avr - 10:50
Invité



Maeda Yachiru Kumo no Jônin


Ma main gauche avait été agrippé par mon adversaire avec célérité. Il faisait preuve de la même que moi, tandis qu'il contrait ma technique. Dans un sens, j'étais assez contente, car s'il ne l'avait pas fait, j'aurais été déçue. En effet, je me fichais de qui gagnerait ce duel, car ce serait, dans tous les cas, bénéfique pour la Foudre. Et puis, mon style de combat n'était pas adapté pour les duels, étant plus orienté vers les batailles rangées et les soutiens offensifs. En tout cas, la pression qu'il exerçait sur ma main était assez notable.

Sentant la contre-attaque arriver, je me mis alors en position. Ce coup de poing, il était dangereux, il n'y avait aucun doute là-dessus. Heureusement, ce genre de situation m'était déjà arrivé, lors de l'examen Chûnnin. À une échelle bien moins grande, évidemment, mais je savais quoi faire. Utilisant donc ma très importante, je me décalais sur le côté avec vivacité. Bien sûr, comme il tenait mon poignet, je ne pouvais pas éviter la totalité du coup, simplement une partie. Cela ne m'empêcha pas de valser sous la puissance du coup à plusieurs mètres.

J'avais mal. Décidément, ce type était fort. Je le savais déjà, mais bon, ressentir son coup était une autre paire de manches. Face contre sol, je pris quelques secondes avant de me relever. Mon visage était plein de poussières, que je balayais d'un revers de la tête. Après quelques instants, je pris compte de l'ampleur des dégâts : ma main gauche avait ubit des dégâts, sans toutefois avec ses o brisés. Quant à l'endroit où il avait tapé, j'avais de vives douleurs. Ma bouche était remplie de sang, que je crachais sans ménagement à côté de moi, avec un mollard.

C'est donc ça, le Satsujinken. Je vois...


Je n'avais pas pris note de sa provocation. Je savais qu'il avait l'avantage, mais j'étais toujours aussi calme. Après tout, m'énerver ne ferait que rendre la situation encore plus délicate. En garde, je réfléchissais à la manière d'aborder la suite de notre affrontement. J'avais maintenant une bonne idée de sa puissance offensive et je savais pertinemment que ce n'était pas sur le terrain du corps-à-corps que j'allais le battre. C'était un duelliste dans toute sa splendeur. Il avait l'avantage sur moi, de par son style de combat.

Dans ce cas.


Composant mes signes incantatoires, j'invoquais alors une vingtaine de feu follets, tout autour de moi qui foncèrent alors sur mon adversaire. Il s'agissait d'une technique Katon de haut niveau, que j'aimais bien utiliser face aux experts du Taijutsu, car ils avaient généralement du mal à la contrer. Pour ne rien arranger, j'avais disposé mes feux follets, qui avaient pris l'apparence de fantômes de façon à faire une attaque omnidirectionnelle. Ainsi, il n'avait pas d'échappatoires. Pour faire bonne mesure néanmoins, je me préparais à l'utilisation d'un Kawarimi, au besoin.

Approche...


Récap & Techniques:
 


© Halloween


Invité
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Lun 4 Avr - 2:33
Gwon-Ryong

王位のため
Duel for the throne


   
   
   


« Il n’y a que le champion qui compte ;
être second c’est quelque chose d’inachevé.»

L’astre au zénith flamboyait dans les cieux. L’azur immaculé, profond et radieux, posait sur l’horizon sa coupole sereine. Le fleuve au loin passait, les majestueuses chutes d’eaux s’écoulaient lentement, tandis que sur la brune arène entourée de toutes parts d’une nappe nuageuse blanchâtre, se déroulait un combat décisif et titanesque.

L’onde de choc précédemment provoquée par Gwon-Ryong et sa technique dévastatrice appartenant aux préceptes martiaux du Satsujinken, en l’occurrence, le ‘Ryukei Qiquong Tashinkô’, qui venait littéralement de souffler un tiers du terrain, emportant dans son sillage funeste, les graviers et poussières, suivi de son adversaire ensanglanté. Violemment propulsée, telle une vulgaire brindille, Yachiru gisait sur le sol caillouteux face à un dragon sûr de ses capacités. Ce même reptile fantastique qui posait un regard remplit de prétention, bénéficiant d’un avantage certain malgré l’ultime prouesse de son opposante, qui, en faisant preuve d’une habileté propre aux artistes du combat au corps à corps, avait su éviter une partie des effets destructeurs du poing meurtrier.

La kunoichi au physique infantile se relevait alors, graduellement,  un tonnerre d’applaudissement et d’encouragement s’en suivirent de la part des spectateurs, de même qu’un sourire  amusé dessinait sur les lèvres de Ryong, loin d’être surpris face à la détermination de celle qui disputait le titre de matriarche des orages.

Le sang avait donc coulé dès la première offensive pour le jônin, celui-ci partait donc avec un avantage certain au niveau de la forme physiologique, le coup de poing antérieur ayant pour seul objectif d’amocher au maximum la victime et ce, de manière continuelle et frénétique. Ses pupilles rougeâtres étaient rivées sur la jeune femme, la dévisageant, restant à l’affût du moindre mouvement.

Les deux shinobi issus de la même nation plongeaient leurs regards l’un dans celui de l’autre, jusqu’à l’instant où le fougueux s’élança promptement en direction de son homologue féminin dans l’objet de multiplier les balafres et les contusions. Sa véhémence et sa témérité conduisait Yachiru à répliquer, celle-ci effectuant rapidement des signes incantatoires donna subitement naissance à des lueurs orangeâtes et vives. Pendant que Gwon réduisait de façon conséquente la distance qui le séparait de sa cible qui désirait en découdre à distance, un domaine où il n’excellait que vaguement en comparaison avec l'indivu qu’il affrontait.  

S’approchant de sa victime qui n’était plus qu’à une dizaine de mètres, il remarqua que les feux follets avaient pris une forme bien plus menaçante.  Les gigantesques têtes masquées, tout feux tout flammes lévitaient autour de l’enveloppe corporelle de la Maeda et furent directement lancés, et ce, aléatoirement dans toutes les directions, cette technique avait visiblement pour but, de minimiser les capacités d’esquives de son antagoniste qui continuait sa course tel un félin pourchassant sa proie. La plateforme où avait lieu le combat fut martelée par le jutsu incendiant de la kunoichi, les flammes brûlaient de façon perpétuelles, un véritable champ de bataille remplaçait désormais ce simple terrain dédié à l’entrainement.

Plusieurs têtes enflammées foncèrent sur le Long Wang tout en masquant ses mouvements, celui-ci qui, en faisant preuve d’une vitesse démoniaque et même ahurissante,  parvint à se positionner tout en évitant le danger qui s’avançait vers lui frontalement, usant d’un déplacement instantané non seulement pour favoriser son taux d’esquive mais plus particulièrement pour surprendre une Yachiru gorgée de spiritualités.

Apparaissant soudainement à quelques centimètres de son ennemie provisoire, il lui asséna d’un bond, un violent uppercut rotatif, faisant valser cette dernière dans les airs. Tout ceci était bien trop simple, n’exigeant pas de réels efforts de la part de Ryong et pour cause, le combat était encore loin d’être terminé, la kunoichi avait fait preuve une nouvelle fois d’ingéniosité bien que cela était prévisible. Une substitution parfaitement réalisée de sa part, elle désirait garder ses distances en ayant très vite assimilée le fait que le blond à la chevelure hérissée jouissait d’aptitudes au Taijutsu supérieurs aux siennes, malgré ses talents non négligeables en art martiaux.  

« Tss...  »  Soupirait-il le visage fermé.


Le feu de la récente technique Katon de Yachiru s’estompait peu à peu, bien que ses flammes diminuant petit à petit recouvraient une bonne partie du terrain et avaient ravagées les arbustes alentours. Gwon-Ryong, qui avait atterri sur le sol sablonneux, affichait un air stoïque, il fallait admettre que son adversaire se trouvait être plus coriace qu’il en avait l’air, dénotant une certaine intelligence maline. Se tenant debout, il restait à l’affût tout en préparant, planifiant sa prochaine action qui s’annonçait déjà comme décisive pour la suite de cet affrontement, l'air devint soudainement électrifiant, à l'instar d'une tempête se préparant...

Récapitulatif:
 

Techniques utilisées:
 

© GS
[/justify]
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 29/02/2016

EXPÉRIENCE
XP:
74/750  (74/750)
Kumo no Jônin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Lun 4 Avr - 13:23
Invité



Maeda Yachiru Kumo no Jônin


En combat direct, ce type était plus fort que moi. Je le savais très bien. Il fallait donc que j'innove et que je le batte, d'un point de vue stratégique. C'était ma seule chance. Je savais très bien que s'il arrivait à engager un pur combat au corps-à-corps, je n'aurais aucune chance. C'est pour ça que j'avais préparé un Kawarimi après mon attaque, afin de me protéger en cas de coups dur. Je me doutais que même s'il arrivait jusqu'à moi, il n'utiliserait pas une technique de Rang S dès le début et je comptais sur ça. En tout cas, il esquiva tous les fantômes, grâce à ce qui semblait être une technique de déplacement différente du Shunshin no Jutsu. Intéressant. Il était trop rapide pour que je puisse le suivre à l’œil nu, de toute façon.

Tandis qu'il m'attaquait physiquement, apparaissant soudainement à mes côtés, j'enclenchais ma technique afin d'éviter son uppercut, grâce à ma permutation. On ne dirait pas comme ça, mais cette technique était abusivement pratique. Désormais à une dizaine de mètres de mon adversaire, dos au soleil j'enchaînais directement avec ma prochaine offensive, ne voulant pas perdre une seconde. Il fallait que j'essaye d'imposer mon rythme afin de prendre l'avantage lors de ce combat. Je notais tout de même que l'air s'électrifiait. Tiens donc ?

Deux fumigènes envoyés d'une main, deux kunais de l'autre. Ainsi, la technique, parfaitement exécutée grâce à ma grande vitesse permit de plonger la totalité du terrain dans le noir, nous privant tous les deux de notre vue. Cependant, je n'en avais cure, étant un ninja sensoriel. Ainsi, j'utilisais directement la technique de la Balsamine, afin d'attaquer mon adversaire. Je m'étais arrangé pour que les boules de feu couvrent un périmètre tel que s'il fonçait comme précédemment, il en prendrait au moins une ou deux dans la face. Mais ce n'était pas tout, je savais que la contre-offensive allait arriver. En effet, en utilisant cette technique, je trahissais ma position. Il fallait donc que je me prépare.

J'entendais les bruits et les encouragements des spectateurs. Je ne savais pas qui ils encourageaient, mais je m'en fichais. Je ne prêtais même pas attention à eux, en fait. Je ne me concentrais que sur le combat et le puissant adversaire que j'avais en face de moi. Car je savais que si je relâchais mon attention, je me ferais cueillir par un contre et je pouvais pas me le permettre. Toujours très calme, j'attendais donc la suite.

Récap & Techniques:
 


© Halloween


Invité
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Mar 5 Avr - 10:34
Gwon-Ryong

王位のため
Duel for the throne

/center]


« Il n’y a que le champion qui compte ;
être second c’est quelque chose d’inachevé.»

Planant dans l’immobilité, l’astre épanchait sa flamme avec tranquillité, la déesse solaire Amaterasu, épiait du haut de son piédestal céleste les deux individus se faisant face.

Gwon-Ryong avait été victime d’un leurre, une supercherie typique à son opposante qui tentait tant bien que mal de s’éloigner d’un dragon doté d’une ardeur impétueuse fleurissante. Son adversaire avait réussi à prendre ses distances faisant diversion avec la technique de bas étage qu’était la technique de substitution.  

Ce combat s’annonçait pour le jônin, comme étant un perpétuel jeu du chat et de la souris, celui-ci jouant très fréquemment le rôle du prédateur lors de ses affrontements. Il fallait admettre, que son style de combat généralement très direct, posait bon nombres difficultés dans la plupart des cas. L’ancien disciple du monastère divin ne rencontrait que rarement des adversaires pouvant lui tenir la dragée haute dans sa nation, seulement une poignée d’hommes au sein de l’armée militaire du village caché des cumulus pouvaient prétendre le contraire, si on exceptait bien évidemment le phénoménal duo Aa et son cadet, l’abeille tueuse qui se démarquaient du fait de leurs puissances frôlant le commun des mortels.

Depuis son appartenance au village orageux, Ryong s’était imprégné d’une vision totalement différente de celle qu’il avait pu connaitre lorsqu’il évoluait encore chez son mentor ascète. En effet, en évoluant aux côtés de ces shinobi foudroyant, il voyait sa combativité s’intensifier au fil des saisons, les kumo-jin étaient connus pour leur pétulance effrayante. Une éthique qui se voulait agressive,  les guerriers devaient respecter cette philosophie bénigne. Gwon ne faisait pas exception à la règle, son tempérament de compétiteur prenant rapidement le dessus, démontrant aux yeux de tous, que la tergiversation n’était pas sa tasse de thé.

La pression de l’air autour de la silhouette athlétique du Long Wang se transformait peu à peu, soulevant sa veste noirâtre mi- longue et virevolter sa chevelure hérissée. La malicieuse kunoichi passait donc à l’action, envoyant à son interlocuteur deux objets métalliques et  pointues qu’on appelait Kunais, accompagnés de deux sphères miniatures se trouvant être des fumigènes. La Maeda ne manquait pas d’astuces, malheureusement pour celle-ci, de telles artifices étaient futiles face à un adversaire d’un tel calibre et elle allait l’apprendre à ses dépens. Les veines du maître des arts martiaux se dessinaient de façon grossière sur son front, lui donnant un air des plus effrayants.

Évitant d’une simple gestuelle de la tête, les projectiles de son rival se disputant le trône avec sa personne, il concentra une seconde fois son ki au niveau de sa main droite pendant que le terrain se faisait peu à peu recouvrir par la fumée opaque de son homologue. Prenant appui sur le sol caillouteux tacheté du sang de sa cible, avant de s’élancer à une vitesse effarante dans sa direction, en se basant sur sa position initiale, le regard ampli d’une violence et d'une détermination sans faille, propre au descendant du Soryû.

« Attention au décollage. » Lançait-il en apparaissant à quelques centimètres de sa cible.


L’amateur de défis en tout genre réalisa une nouvelle fois, la technique séculaire du Satsujinken, alors que sa victime semblait tout juste être en train d’effectuer une série de signes incantatoires, cette dernière voyait le poing meurtrier de Ryong la percutée violemment, accentuant de manière conséquente les blessures causées précédemment. La terrible onde de choc ainsi que la puissance colossale du coup combinée à la vitesse de course inouïe du challenger de la foudre balaya la majeur partie de la brume noire créé à partir des fumigènes, tout en propulsant la feuille craquelée qu’était Yachiru sur plusieurs mètres.

« J’en ai pas fini avec toi petite conne ! Je vais te faire regretter le jour où tu es née ! » S'écriait-il en faisant preuve d'un certain détachement.


Un esprit de lutte dénotant un surplus d'agressivité déconcertant de la part du chef de l’équipe onze, l’adrénaline avait eu raison du shinobi juvénile qui fonçait le regard fulminant alors que sa semblable était en plein air. Apparaissant dans son dos, non pas pour la récupérer et vérifier si elle allait tenir le choc non, ce n’était pas le genre de Ryong. Ce danger public était une véritable bête sans scrupule une fois lancée, il envoya dans le dos de Yachiru, un coup de pied  acrobatique et redoutable dans l’objet de d’hausser le taux de fractures sur le corps fébrile et chétif de la jeune femme, victime d’une violence sans pareil.

Les spectateurs quant à eux, restaient bouches bées, à la fois apeurés et ébahis devant un tel degré de férocité, une véritable démonstration de force dont avait fait preuve leur futur patriarche, ce-dernier, remarquant que l'effet de la brouillard noir se dissipait, restait sereinement à quelques mètres de sa proie dévastée, reprenant délicatement son souffle suite aux récents efforts fournis.

Récapitulatif:
 

Techniques utilisées:
 

© GS
[/justify]
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 29/02/2016

EXPÉRIENCE
XP:
74/750  (74/750)
Kumo no Jônin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Mar 5 Avr - 11:32
Invité



Maeda Yachiru Kumo no Jônin


Je ne pouvais pas gagner. Je l'avais senti, au moment où il avait commencer à bouger. Cette vitesse, cette technique... ce n'était pas normal. Je le ressentais grâce à mes capacités sensorielles, un véritable déferlement de Chakra qui fonçait vers moi. Ça ne pouvait dire qu'une chose : Hachimon Tonkô. Je n'avais que deux secondes, tout au plus et je savais que mon Jutsu allait être annulé, que je ne pourrais pas le faire. Dans ce cas, je n'avais qu'une seule solution : serrer les dents. En effet, je ne pouvais pas utiliser de permutation et sa vitesse était bien trop importante, je ne pouvais donc que me préparer à subir le coup, qui finit par venir.

Autant le dire, j'avais rarement eu aussi mal de toute ma vie. J'en crachais même un peu de sang, sous l'impact de son coup, qui m'avait propulsé dans les airs. Je savais à ce moment que j'allais perdre. Je ne pouvais pas gagner, cependant... j'étais une ninja de Kumo. Le village le plus guerrier de toute la péninsule Shinobi. Hors de question de perdre comme ça. Pourquoi par simple esprit de contradiction. Alors que j'étais propulsée dans les airs, je sentais que j'avais quelques fractures. Tss, je n'aurais droit qu'à une seule chance. Mon corps subit alors une autre fracture, alors que je le fis tourner de telle façon à me retrouver face à mon adversaire, tandis qu'il espérant m'avoir de dos. Je ne pouvais pratiquement plus bouger et ne pouvais espérer qu'une seule chose : un coup simultané. C'est alors que je donnais un ultime coup de pied, chargé de toutes les forces qui me restaient, avant de subir l'attaque finale de mon adversaire, qui m'envoya manger le sol. Perdre ? Ça ne me posait aucun problème, mais il était hors de question que je ne tente pas le tout pour le tout. J'avais beau être une tacticienne, j'étais une ninja de Kumo, bon sang ! La bagarre, j'avais ça dans le sang.  

L'inconscience, pendant quelques secondes, avant de rouvrir les yeux. J'avais mal partout et je n'étais pas forcément en bon état. Bon, j'avais connu pire, mais quand même, je ne me portais pas comme un charme. Je sentais qu'on me soulevait, sans doute l'équipe médicale. Bon, il semblerait que j'étais partie pour quelques jours à l'hôpital. Saloperie... Je pouvais entendre les acclamations de part et d'autre, principalement pour Gwon. Cependant, il me semblait en entendre quelques-unes, pour moi, mais je n'en étais pas sûre. Alors que j'allais partir, je fis signe aux médecins, de la tête d'aller vers adversaire, avant de partir. J'avais quelque chose à lui dire...

J'étais enfin face à lui. Je n'arrivais pas à tourner la tête suffisamment haut pour voir son expression du visage, et j'avais du mal à bouger. Toujours allongée sur le brancard, j'avais énormément de mal à bouger mon bras, mais il fallait que je le fasse. Poing serré, je souhaitais le saluer en bonne et due forme, après notre affrontement. Je sentais ma conscience vaciller, mais je devais tenir bon. Je ne savais même pas s'il allait me rendre mon salut de poing contre poing. Cependant, avant de tomber dans les méandres de l'inconscience, je lâchais quelques mots, lourds de sens.

J'ai perdu aujourd'hui... À charge de revanche... Tu n'as plus le droit de perdre face à quiconque avant que nous ne nous affrontions de nouveau... Boss.


Récap:
 


© Halloween


Invité
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Mar 5 Avr - 15:55
Invité


Allongé sur le toit de la tour du Raikage, Il regardait comme à son habitude le ciel. Aujourd’hui, c’était un ciel bleu et dégagé. Aucune trace de nuage, aucune trace de pluie. Le tout puissant avait prévu d’une belle journée et, il n’y avait pas de nuages ou autre problème climatique dans ses plans. Des journées comme ça, celui qu’on appelait « Arashi » au sein du village des nuages en avait presque tous les jours. Il n’était quasiment jamais en mission, car la majorité du temps, il était introuvable. Il ne rentrait chez lui que pour dormir et passait son temps à regarder le ciel, de nuit comme de jour. La flemmardise était devenue sa meilleure amie et la perte de temps, une femme à qui le charme avait conquis le jeune jonin de Kumo.
Enfin bref, il était allongé là depuis ce matin. Quand il était présent sur ce toit à presque toucher les nuages du bout de ses doigts, il perdait complètent la notion du temps et de l’espace. Son esprit voguait, son imagination devenait maitre de son cerveau et il se laisser complétement emporter par la douce brise qui vint lui caresser les cheveux. C’est vrai, aujourd’hui c’était une journée parfaite. Parfaite pour complétement se laissé aller et ne pas bouger de sur ce toit … Malheureusement pour lui, il allait bientôt devoir bouger et vite.
Le boss commença à crier dans son bureau. Sa voix portait beaucoup et Raiû allongé sur le toit l’entendait quand il criait de la sorte.
Le Raikage n’était pas content, car il venait d’apprendre qu’un combat clandestin venait de s’entamer sur les terrains d’entrainements. Un combat entre deux des ninjas qui prétendaient prendre sa relève. Et comme par hasard, vu qu’il savait que Raiû était sur le toit, il cria son nom en lui ordonnant vite d’aller arrêter ce combat. C’est donc avec une certaine rage au ventre que ce dernier se leva du toit et se mit en route pour les terrains d’entrainements.

Il avait entendu les noms de ceux qui se battaient et il connaissait assez bien un des deux ninjas puisqu’il venait d’effectuer une mission de rang S avec elle. Le ninja qu’il connaissait était bien-sûr Yachiru Maeda et son adversaire n’était autre que Gwon-Ryong, l’un des ninjas d’élite du village des nuages. Il savait que pour séparer un tel combat, il fallait qu’il y aille à fond dès le début. Et franchement … Il avait une grosse flemme, mais le boss l’avait demandé et les entrainements du boss quand il n’était pas content c’était de la torture, donc il fallait lui obéir.
C’est ainsi qu’il activa son armure de chakra noir peu avant d’arriver sur les lieux et avait aussi préparer autre chose. Le temps commençait doucement à changer, une tempête allait bientôt arriver.  Et une fois arrivé, il attendit patiemment le moment juste pour intervenir.
Le combat était assez rapide, Gwon avait l’air d’avoir un avantage certains. Il était expert en taijutsu et avait un style de combat assez dangereux. La puissance de ses coups était vraiment très impressionnante et tout ça, il le faisait sans armure de chakra. Sa performance devait lui valoir du respect.
Et là juste avant le coup de grâce, Raiû se décida à intervenir. Il apparut entre Maeda et Gwon-Ryong en utilisant de la vitesse que son armure de chakra lui avait octroyée pour bloquer le coup de pied de ce dernier, laissant retomber la petite shinobi kumojin au sol avec seulement quelques fractures. Les bras en croix, le pied du combattant contre ses avant-bras, Raiû soufflait. Il pensait au moment où le Raikage lui avait demandé de venir et de stopper ce combat et pensait à un autre endroit où aller se reposer. Car oui, s’il n’avait pas été sur le toit de la tour du boss à regarder le ciel, rien de tout ça ne serait arrivé.

« Le combat est fini, ordre du boss. T'as gagné, y'a plus besoin de frapper cette pauvre femme. » Disait-il tout en se déplaçant rapidement pour atterrir au sol, juste à côté de Yachiru. « Toi l’arbitre, emmène la à l’hôpital. Vérifie aussi si elle s’est pas chier dessus parce qu’il l’a cogné comme un sauvage quand même. »

Sn regard se tourna ensuite vers Gwon-Ryong. Il attendait sa réaction, parce qu’on ne savait jamais sur qui il pouvait tomber. Et il avait quand même arrêté son combat. Donc s’il était énervé ou autre, ce dernier pourrait sans doute le frapper ou engager un combat contre lui. Il fallait donc qu’il reste sur ses gardes, sait-on jamais.





Invité
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong] Lun 11 Avr - 14:32
Gwon-Ryong

王位のため
Duel for the throne

/center]


« Il n’y a que le champion qui compte ;
être second c’est quelque chose d’inachevé.»

Le dernier roi dragon était un initié, véritable dur à cuir, sa vie ressemblait à une arène où l’immortalité était le prix d’une lutte infernale et abyssale, s’y étant jeté dès son plus jeune âge.

Le ninsõ  devait encore souffrir et lutté avec acharnement afin de conquérir aux nuages sa place de souverain absolu. Le chemin le séparant de son objectif à court terme se resserrait à l’image d’un étau,  suivant sans peur le cours de son ultime métempsycose, sous le regard d’extase de témoins, en admiration face à une ascension fulgurante.
L’affrontement entre les deux individus revendiquant le trône du mastodonte d’ébène, n’avait finalement duré que quelques minutes à peine, l’issu du combat ne faisait aucun doute pour les spectateurs et pour le victorieux qui avait dominé de la tête et des épaules son opposante, dépassée par la hargne, la vitesse et la force phénoménal d’un guerrier au summum de sa vigueur physique.

Une véritable humiliation publique avait eu lieu sur le terrain des cumulonimbus, Gwon-Ryong venait de faire preuve d’une démonstration de puissance démesurée face à une Maeda Yachiru totalement ravagée. Un combat remporté avec une facilité déconcertante donc, malgré l’intervention d’un invité surprise, qui sans crier gare, s’était interposer dès l’instant où le Long-Wang assénait son coup fatal.

Le chuchotement incessant de la foule dénotait une certaine excitation chez les spectateurs à la vue de cet individu étrangement nonchalant, qu’ils appelaient d’ailleurs par  son pseudonyme ‘Arashi’, autrement dit, la tempête. La violence inondait l’empyrée, l’apparition soudaine de perturbations atmosphérique coïncidait parfaitement avec la venue du nouvel arrivant. Le grondement du tonnerre retentissait tel un roulement de tambour, comme pour annoncer un nouveau challenger prêt à en découdre avec le dernier champion.

Les esprits étaient captifs, le crépitement des éclairs noirs parcourant  l’enveloppe corporel de celui qui avait été envoyé par le Raikage en personne, dans l’objet de stopper son successeur semblait s’être recouvert d’une armure singulière et particulièrement redoutable au vu de la quantité chakratique émanant de sa personne. Ce jônin d’élite libérait une masse d’énergie monstrueuse, et à la réaction de la foule les entourant, on pouvait en conclure qu’il ne s’agissait pas d’un combattant lambda, d’une catégorie bien supérieur à celle de sa précédente victime, qui d’ailleurs, faisait l’objet de moqueries suites aux propos pour le moins, spirituels d’un Izakuchi Raiû flegmatique.


« Raiû… » Marmonnait-il l'air placide.


Les grands esprits se rencontraient enfin, sous cet orage pernicieux et bruyant. Le guerrier impétueux qu’était Ryong, dévisageait son interlocuteur de ses iris rouge comme le sang qui teintait ce sol caillouteux. Les deux jônin se faisaient face, tel deux lions s’apprêtant à se jeter l’un sur l’autre. L’orgueil de Gwon fut quelque peu affecté par le blocage soudain de son homologue,  protégeant ainsi, une kunoichi titubante, celle-ci soutenue par le corps arbitral, s’avançait vers l’homme qui l’avait défait, en lui faisant part de ces dernières paroles avant de sombrer dans une perte de conscience spontanée.

Des dires auquel le véritable prétendant ne prêta guère attention, malheureusement pour la jeune femme, qui après avoir usée de ses dernières forces, fut directement envoyée dans un établissement afin de soigner ses multiples blessures. Des traumatismes pouvant s’avérer critique pour le bon déroulement de sa carrière shinobi, si bien évidemment, cette dernière ne se faisait pas superviser minutieusement par une équipe médicale de qualité.

Des lésions, le prince kumojin en était dorénavant victime, bien que mineurs, il ressentait de légères douleurs au niveau des articulations, des meurtrissures à première vue légères, mais déterminante pour la suite des événements. Sachant pertinemment que si ils engageaient le combat, cela se terminerait sans aucun doute par la mort de l’un d’entre eux, l’armure d’éclairs sombres comme la nuit enveloppant Raiû était menaçante, pour rivaliser avec cette technique redoutable, le maître en arts martiaux devait prendre des risques capitaux, voire vitaux.

S’amuser avec la vie de ses confrères pour un simple sentiment de fierté légitime n’était pas digne d’un Raikage. Le roi dragon inspirait déjà le respect de par sa prestance, la peur de par sa force et suscitait l’envie chez bon nombres de ses collègues de par son potentiel gigantesque. Affronter l’Arashi après s’être débarrasser de Yachiru constituait un véritable challenge, une épreuve jouissive et sportive qui, rien qu’à l’idée de confronter ses dons innés pour le corps à corps à ceux de la tempête humaine le faisait étrangement jubiler.  

Le rejeton du peuple séculaire des huit dragons avait hérité de leur particularité mentale, en effet, cette ardeur, cette avidité insatiable pour le combat constituait une imperfection morale notoire, plus cela se corsait et plus cette soif de croiser le poing se répandait dans son esprit.

« Humpf.. Tu diras au boss qu’il est le prochain sur la liste. »S'écriait-il en préservant son attitude impavide.


Des paroles fulminantes, comme un rappel à l’ordre de la part de l’athlète des cumulus, qui désirait attirer l’attention du titan tatoué siégeant sur la tour céleste. On pouvait voir à travers ses globes oculaires une pétulance extravagante, il offrait un faciès des plus impassibles à son opposant, ne cédant aucunement à la pression que le brun ténébreux désirait visiblement déclencher chez lui en ayant activé cette étrange protection et provoquer ce changement climatique soudain. Se retournant promptement, il fit quelque pas en avant de se stopper et de dévier sa tête légèrement sur le côté.

« Viens à ma rencontre bientôt, sur ce même terrain, je serais ravi de tester les aptitudes du fameux Kumogakure no Arashi. » Ajoutait-il le sourire au coin des lèvres.


Cet Ikazuchi Raiû intriguait Ryong, il fallait dire que Kumogakure no Satô regorgeait de guerriers surprenants et puissants, la nation de la foudre n’avait pas volée sa place au sommet de la pyramide en termes de forces militaires. Ce fut sur ces simples mots, manifestant une certaine sympathie à l’égard de son interlocuteur que le véhément jônin disparut en un éclair, s’éclipsant dans le vaste paysage majestueux du village caché des nuages après une confrontation et des paroles qui allaient sans aucun doute faire jaser, et apparaître dans l’actualité national.  

© GS
[/justify]
avatar
Messages : 104
Date d'inscription : 29/02/2016

EXPÉRIENCE
XP:
74/750  (74/750)
Kumo no Jônin ⎜ 雲隠れの里
MessageSujet: Re: Duel pour la Succession [Gwon-Ryong]
Contenu sponsorisé
Duel pour la Succession [Gwon-Ryong]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel pour la Succession [Gwon-Ryong]
» Premier cours de Duel pour les élèves de premières et deuxièmes années. [Cours de Duels]
» Premier cours de Duel pour les élèves de troisième, quatrième et cinquième années. [Cours de Duel]
» [Recherche] Pokémon pour Duel Diligent
» Duel en duo...pour la joie des foules.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pays de la Foudre :: Village Caché des Nuages :: Terrain des Cumulus-
Sauter vers: